Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 03/10/2019 à 12:33 par Philippe Schwoerer - Lu 1890 fois - 2 commentaires


Mobility Consulting by Renault pour des flottes pros plus propres


Avec Mobility Consulting by Renault, le Losange entend accompagner les entreprises vers une mobilité bas carbone. Par exemple en convertissant leurs flottes par l’intégration de modèles électriques et/ou hybrides rechargeables. « Le Groupe Renault possède les meilleurs atouts pour conseiller ses clients professionnels », indique le constructeur qui compte s’appuyer sur son « expertise de dix ans dans le véhicule électrique et d’une large gamme de motorisations ».

Impact carbone

Les professionnels sont de plus en plus sollicités pour diminuer, parfois très fortement, l’impact carbone de leurs activités. Ce qui passe par une étude de plus en plus approfondie du volet de la mobilité. Sont compris les déplacements des salariés avec leurs véhicules personnels pour rejoindre le bureau, comme avec ceux mis à disposition par l’entreprise dans le cadre de leurs missions (démarchage, établissements de devis sur place, services d’intervention, etc). Sans compter les visites des clients, prospects et fournisseurs. Quand il existe un service de livraison, ce sont parfois les clients importants qui exigent des prestations bas carbone jouant positivement sur leur propre empreinte environnementale. A cela s’ajoutent différente contraintes pesant sur les sociétés : taxes sur les véhicules, accès aux zones à circulation restreinte, etc.

Electrification des flottes…

« De nombreuses entreprises s’engagent à diminuer leur empreinte carbone : l’électrification de leur flotte s’avère un levier majeur pour y parvenir », assure le Losange. Depuis la commercialisation de la Zoé et du Kangoo Z.E., Renault n’a de cesse de démarcher les professionnels qui pourraient se satisfaire de ces modèles pour différentes tâches. Désormais, le constructeur propose, à travers son offre Mobility Consulting by Renault, une démarche de conseil et d’orientation qui prend en compte de nouveaux enjeux et des impératifs supplémentaires. « Aujourd’hui, les projets d’électrification des flottes se complexifient en raison de la diversification du choix de motorisations et de solutions de recharge ainsi que des différents types d’intervenants à coordonner (acheteurs, gestionnaires de flottes, services généraux, etc.) », souligne son service de communication.

…et la recharge à prévoir

« Le Groupe Renault va déjà au-delà du véhicule et est à la pointe de la mise en place des écosystèmes incluant les infrastructures de charge », plaide le Losange. « Les équipes gèrent ainsi plus de 1.000 points de recharge installés sur les propres sites du groupe et ont contribué à l’installation des réseaux de charge rapide en Europe. Enfin, l’expertise du groupe s’étend jusqu’aux nouvelles solutions de mobilité partagée conçues pour les professionnels, grâce à des services comme Renault Mobility ou Glide », poursuit son service de communication. Désormais, le constructeur évoque aussi les architectures hybrides rechargeables, anticipant l’arrivée des moteurs E-Tech Plug In en 2020. De quoi étoffer un éventail de motorisations autorisant Renault à proposer à chacun de ses clients une offre sur-mesure.

Diagnostic

Au préalable, un diagnostic est effectué, en exploitant des outils d’évaluation et en s’attachant à définir les besoins véritables des entreprises. « Par exemple, l’application ZE Explore pro vérifie l’éligibilité électrique de chacun des véhicules du parc en conditions réelles de roulage et d’usage. ZE Experiment est, quant à lui, un outil d’optimisation des parcs électriques Renault existants sur le roulage et la recharge », détaille le constructeur. « Sur cette base, les experts établissent des recommandations sur le bon niveau d’électrification (100% électrique, hybride, hybride rechargeable, thermique), les solutions de recharge et l’intégration d’éventuels services de mobilité partagée », poursuit-il. L’équipe de Mobility Consulting by Renault peut déjà être contactée à l’adresse de messagerie contact.rfi@renault.com.


Mots clés : Mobility Consulting | Renault | flotte | entreprise | électrique | véhicule
Catégories : Voiture électrique | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 03-10-2019 à 14:28:24 par Christophe

La partie IMPACT CARBONE en comptant "les déplacements des salariés avec leurs véhicules personnels pour rejoindre le bureau" et "les visites des clients, prospects et fournisseurs" parle du bilan global (Catégories 1 à 3).
Voir http://www.basecarbone.fr/fr/accueil/contenu/index/page/m%25C3%25A9thodes%2Bde%2Bcalcul/siGras/0 et plus particulièrement le lien vers "méthode générale : applicable à toute organisation".
Qui indique ce qu’est un bilan complet et un bilan réglementaire (catégories 1 et 2 uniquement).
L’électrification des flottes est une bonne solution uniquement pour réduire le bilan carbone réglementaire (celui que les organisations sont obligées de publier) en réduisant le poste 2 tout en augmentant le poste 6 mais en bénéficiant de l’électricité nucléaire française faiblement carbonée.
Dans le cadre du bilan global, pour les postes 13 (déplacements professionnels), 16 (transports des clients et visiteurs) et 22 (déplacements domicile travail, la règle précise "Seront incluses dans le calcul, les émissions dites « amont » de l’énergie (extraction, transport, raffinage, distribution) ainsi que celles liées à la fabrication du matériel roulant lorsque celles-ci ne sont pas considérées comme négligeables." L’électrification des véhicules est loin d’être un levier majeur pour diminuer les impacts d’un société.
Il est préférable d’inciter ses salariés (dans le cadre des déplacements professionnels mais aussi des déplacements domicile travail) mais aussi ses clients à utiliser les transports en commun. Cela passe donc par un choix judicieux de l’emplacement géographique.

Posté le 05-10-2019 à 10:46:57 par HMDis

Je ne vois pas ce que ce Mobility Consulting a de spécial. La fonction de conseil est normal chez un constructeur qui ne doit pas être lourd non plus.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Fisker avance ses pions en Europe pour diffuser son SUV électrique Ocean
Le constructeur basé en Californie a prévu de lancer en Europe son SUV électrique au 4e trimestre 2022. Il a choisi Munich pour installer son siège opérationnel dénommé...
Film-débat A Contresens : La vérité sur les voitures électriques
En Suisse, Marc Muller et Jonas Schneiter sont bien connus pour leur émission intitulée « Aujourd’hui » et diffusée sur RTSun. Elle vulgarise, à la manière de « C’est...
Renault avance sur l’utilisation des batteries de seconde vie
Renault eWays, l’événement dédié à la mobilité d’aujourd’hui et de demain, se poursuit jusqu’au 28 octobre. Après avoir présenté le premier jour le showcar Mégane...
Elles étaient 3, elles l’ont fait !
Une première ! Pendant 3 jours, 3 femmes, Jade, Fabienne et Brigitte ont sillonné les routes de la vallée de la Loire pour lutter contre le cancer du sein. L’occasion...
V2G avec la nouvelle borne ABB 11 kW
Les véhicules électriques restitueront de l’électricité au réseau grâce aux solutions de recharge intelligente d’ABB. Sa technologie V2G (vehicle-to-grid) établira une...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact