Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 05/06/2018 à 11:58 par Philippe Schwoerer - Lu 4275 fois - 12 commentaires


Niort : Navettes électriques et location de vélos à assistance Tanlib


Lecteur assidu de nos actualités, Christophe a tenu à nous signaler le succès de l’offre de location de vélos à assistance électrique proposée depuis le début d’octobre 2017 par Tanlib, l’agence des transports de personnes de l’agglomération de Niort (79). Après 3 mois de mise à disposition gratuite, la réussite de cette formule a pu être évaluée grâce à un taux relativement important de renouvellement des adhésions, désormais facturées. Concernant l’électromobilité, Tanlib teste à nouveau une navette électrique jusqu’au 15 juin prochain et appelle ses utilisateurs à donner leurs avis sur le sujet.

Exemple d’utilisation

En nous transmettant un article publié dans La Nouvelle République du samedi 2 juin dernier, Christophe précise que sa compagne expérimente depuis une quinzaine de jours l’offre de location Tanlib de vélos à assistance électrique. Une formule qu’elle pourrait poursuivre sous la forme d’un abonnement annuel et qui tombe pour elle à point nommé. « Au départ, ma compagne se rendait à pied à son bureau, rentrant déjeuner le midi. Quand sa boîte a déménagé, elle s’y rendait à vélo par beau temps, et en bus quand la météo était mauvaise. Mais avec la réorganisation des lignes et dessertes en bus découlant de la gratuité du service, l’arrêt en face de son boulot n’était plus accessible sans correspondance, ce qui augmentait son temps de trajet. En outre, les horaires étaient moins adaptés. Ce VAE lui permet d’effectuer plus rapidement ses déplacements qu’avec un vélo classique et bien plus encore qu’avec le bus, et tout aussi vite qu’en voiture ! », détaille notre lecteur.

En chiffres

Selon les informations recueillies par nos confrères de La Nouvelle République, 124 vélos à assistance électrique circulent actuellement à Niort et ses environs immédiats. Le service avait pourtant démarré avec seulement 40 unités. En septembre prochain, le parc comptera 250 exemplaires de VAE. « Ce sont des Arcade Ecardan », commente Christophe. « A 1.700 euros l’unité, l’investissement total pour les 250 exemplaires sera de 425.000 euros, a priori pris sur le budget d’investissement pour remplacer les bus », poursuit-il. « L’engouement est tel que 164 personnes sont sur liste d’attente », peut-on lire dans l’article de La Nouvelle République, qui estime à plus de 15.000 kilomètres la longueur des déplacements totalisés par les abonnés au service. La compagne de Christophe est particulièrement représentative des utilisateurs des VAE Tanlib, puisque : Les femmes sont majoritaires dans les abonnés au service, 50% de ces derniers utilisent les vélos pour des déplacements domicile-travail, et 81% ont entre 30 et 59 ans. Notre lecteur ne pourrait, lui, bénéficier d’un VAE Tanlib, l’offre étant limitée à 1 engin par foyer.



Au mois ou à l’année

Après la période d’essai gratuite, 60% des utilisateurs pionniers ont opté pour poursuivre l’expérience avec un contrat payant : 40 euros en une fois pour la location mensuelle ; 360 euros pour l’adhésion annuelle, soit 3 mois gratuits, à verser en une seule fois ou en 9 échéances sans frais supplémentaires. A ces informations indiquées clairement sur le site de Tanlib s’ajoutent quelques conditions à respecter : avoir plus de 18 ans, habiter la communauté d’agglomération du Niortais, et verser une caution de 550 euros. Les vélos sont fournis avec un panier à provision fixé au guidon, un compteur numérique, un gilet de sécurité et 2 antivols. Selon La Nouvelle République, « la municipalité réfléchit à étendre le dispositif aux trottinettes électriques ».

Navette électrique en test

Du 1er au 15 juin 2018, Tanlib expérimente une nouvelle navette électrique et invite ses utilisateurs à communiquer leurs remarques, positives comme négatives. Nouvelle navette électrique ? « Oui ! », répond Christophe, « Car, en mars dernier, Tanlib a déjà testé le petit format de Bluebus Bolloré ». Notre lecteur a recueilli quelques infos sur cette première expérimentation : « La navette semblait convenir au niveau de l’autonomie (hiver ?), mais l’espace intérieur était trop petit. Actuellement ce sont des Mercedes Sprinter City qui circulent en hyper-centre, - dont zone piétonne -, et qui relient entre eux les parking périphériques. Le modèle électrique actuellement en cours d’essai est un Wolta », rapporte notre lecteur. Fabriqué en Espagne dans la province de Barcelone par Car-Bus autour d’une chaîne de propulsion Rampini, et expérimenté pour la première fois en France à Perpignan (66) en octobre dernier, le modèle Wolta, dans sa configuration habituelle, embarque 11 passagers assis + 22 voyageurs debout (ou 11 + 16 + 1 fauteuil roulant), en plus du conducteur, contre 22 personnes transportées avec la navette Bolloré.

Batteries sur le toit

« L’emplacement des batteries, situées sur le toit, permet un équilibre idéal des charges, et un confort intérieur amélioré pour les passagers », indique de façon étonnante la fiche réalisée par Négobus, l’importateur pour la France du Wolta. Trois dimensions de packs LiFePO4 existent (54, 68 et 100 kWh), selon les besoins d’exploitation, à recharger en accéléré 22 kW. Une possibilité de recharge rapide externe est possible. « Pour la petite histoire, il y a eu un souci de charge dans la nuit de vendredi à samedi derniers, empêchant la circulation de la navette dans l’après-midi du samedi », témoigne Christophe qui a cependant pu l’emprunter dans la matinée. « A priori un problème de manipulation avec un bouton à enclencher après branchement au réseau », estime-t-il. Il est prévu une autre navette dans ce que l’on appelle la colline Saint-André (quartier ancien, rues étroites et en pente). L’expérimentation du Wolta va s’étendre à cette nouvelle offre à venir. Le réseau de bus sera à nouveau modifié en septembre 2018 pour prendre en compte les nombreux retours négatifs sur ce nouveau réseau, et on parle de plus en plus de parkings relais, en périphérie notamment, pour réduire la pollution qui est très importante par rapport à d’autres villes équivalentes, par exemple Laval, en Mayenne », conclut Christophe.


Mots clés : électrique | bus | vélo | Tanlib | Niort | navette | assistance | location | VAE
Catégories : Bus électrique et hybride | Vélo électrique |

Commentaires

Posté le 05-06-2018 à 17:41:04 par electronlibre

Plus il y a de vélo dans les centres urbains, moins il y a de bouchons et de pollution. Il faut plus d’initiatives comme celle-ci, même si je trouve les tarifs un peu élevés...
Et cette condition d’un abonné par foyer, si Christophe pouvait nous l’expliquer parce que j’ai pas trop compris...

Posté le 05-06-2018 à 18:40:52 par Philippe Schwoerer

Tanlib a simplement décidé, afin que son offre de location profite à un maximum de Niortais, de la limiter à un seul VAE par foyer. Mais rien n’empêche Christophe d’emprunter l’exemplaire de sa compagne, si elle lui en donne l’autorisation.

Posté le 05-06-2018 à 18:48:45 par electronlibre

Merci Philippe, c’est un peu ce que je pensais mais je voulais avoir une confirmation.

Posté le 05-06-2018 à 18:51:56 par Christophe

Ma compagne a noté un autre avantage par rapport au vélo, sa vitesse étant plus importante et notamment dans les montées (25 km/h avec l’assistance maxi.) elle se sent plus en sécurité et subit nettement moins d’incivilités d’automobilistes (coups de klaxon ou d’accélérateur) quand il n’y a pas la place de doubler.
Idem aux feux avec sas ou pas où l’assistance permet de repartir plus vite.

J’ai hâte de tester les trottinettes électriques parce que je pense que cela peut répondre à un de mes besoins en permettant une multimodalité.

Posté le 06-06-2018 à 07:49:53 par Christophe

@electronlibre
Concernant le tarif pour notre part 360 € / an comparés aux 3 000 € / an que coûterait une voiture (même électrique), le choix est vite fait.
Sachant que ma compagne a toujours eu le même temps de trajet en vélo ou en VAE (plus rapide que le vélo) mais qu’en bus gratuit et en voiture il peut y avoir de sacrés différences notamment le vendredi soir.
Le vélo, fabriqué en France, a une valeur de 1700 € il faut presque 5 ans de location pour l’avoir payé avec les loyers sachant que la batterie faisant partie des pièces d’usure, elle est changée en cas de problème (de loin l’élément le plus cher et le plus fragile sur le vélo).

Posté le 06-06-2018 à 12:21:02 par Timide

Pour avoir 2 VAE dans un couple à Niort, il suffit de ne pas habiter ensemble...

Posté le 07-06-2018 à 08:53:05 par Christophe

Donc on a d’un côté 3000 € / an pour la voiture
De l’autre :
- bus gratuit : gain de pouvoir d’achat 250 € / mois en supprimant une voiture,
- bus payant (avant 09/2017) : gain de pouvoir d’achat 218 € / mois en supprimant une voiture, service plus adapté que cas précédent,
- VAE en location : gain de pouvoir d’achat 220 € / mois en supprimant une voiture, service plus adapté que bus payant et encore plus que bus gratuit.
Même en intégrant la location d’une Zoé en autopartage de temps en temps (46 € / jour), le gain en pouvoir d’achat annuel est largement supérieur à 2000 €.
Pour mémoire, la contribution transport sur le Niortais est de 1,05 %, il n’y a que les très très gros salaires qui percevrait une augmentation de salaire de 2000 € si la contribution transport était annulée et reversée aux salariés.
Dommage que les entreprises du Niortais et leurs représentants n’aient pas perçu le gain de pouvoir d’achat qu’ils pouvaient offrir aux salariés en améliorant le réseau des TC. Sans compter la diminution de pollution qui augmenterait la durée de vie en bonne santé.

Posté le 11-06-2018 à 13:31:37 par Christophe

Les 15000 km réalisés en VAE Tanlib ont évité l’émission de 0,4 kg de particules PM2,5 si ils avaient été réalisés en voiture.
Si cette masse avait été émise sur la place de la Brèche, il faudrait une hauteur de 675 m pour diluer la pollution et descendre sous la concentration de particules PM2,5 prescrite par l’OMS.

Posté le 14-06-2018 à 08:30:57 par Christophe

"pour réduire la pollution qui est très importante par rapport à d’autres villes équivalentes" un seul élément suffit à le prouver, l’existence d’un Plan de Protection de l’Atmosphère obligatoire dans les communautés d’agglomération de plus de 250 000 habitants ou dans les cas où les valeurs limites sont dépassées (qui peuvent être supérieures à celles de l’OMS, PM10 par exemple).

Posté le 09-07-2018 à 08:44:01 par Christophe

Plus de 400 km à ce jour, vitesse moyenne 20,7 km/h soit supérieure à la vitesse moyenne en voiture aux mêmes heures (environ 16 à 17 km/h).

Posté le 13-07-2018 à 10:02:41 par Christophe

En allant me renseigner hier au kiosque de Tanlib au pôle d’échange, j’y ai appris que les 20 premières trottinettes électriques sont commandées.
Par contre la dernière commande de VAE a été portée de 110 à 150 et c’est donc environ 300 VAE qui seront en circulation d’ici la fin de l’année.
La commande d’un second bus articulé est acté pour venir renforcer le service sur la ligne 1 (la pénétrante dont le passage en BHNS a malheureusement été annulé) suite à l’augmentation de la fréquentation (sur cette ligne je n’avais jamais vu un bus avec moins de 25 passagers aux heures d’ouverture des commerces et bureaux - sur les autres des bus avec moins de 12 passagers sont de plus en plus rares).

Pour mémoire, un bus avec :
- 3 passagers prend moins de place que le nombre de voitures qu’il faudrait au remplissage habituel constaté dans les villes (1,2),
- 5 passagers pollue moins que le nombre de voitures qu’il faudrait au remplissage habituel constaté dans les villes (1,2),
- 12 passagers émet moins de CO2 que le nombre de voitures qu’il faudrait au remplissage habituel constaté dans les villes (1,2).

Posté le 24-07-2018 à 08:22:00 par Christophe

Depuis début juillet la vitesse moyenne indiquée par l’ordinateur de bord du VAE est passée de 20,6 à 20,9 km/h et alors même que le 9/07 elle avait été établie sur plus de 400 km.
Autant dire que la vitesse moyenne journalière a bien augmenté depuis début juillet.
Cela est du à la disparition du trafic automobile des parents emmenant leurs enfants dans les collèges et lycées sur le trajet de ma compagne.
Je serai curieux de savoir combien des véhicules incriminés sont des véhicules de fonction dont bénéficient leur conducteur de par leur statut.
Je serai aussi curieux de savoir si les parents sont bien conscients de la pollution qu’ils produisent et qu’ils font respirer à leurs enfants.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Tous en Leaf avec Nissan et le Leaf France Café
Pendant les mois de juillet et août 2018, circule de main en main un exemplaire de nouvelle Nissan Leaf, histoire de la faire découvrir à ceux qui disposent aujourd’hui...
EVE s’apprête à recevoir les motos électriques Sur-Ron Light Bee
Electric Vehicle Engineering, - plus communément connu sous la dénomination EVE dont les lettres stylisées forment le logo -, conçoit, importe et distribue des véhicules...
Des scooters électriques avec Cooltra, un concessionnaire témoigne !
Dans notre article intitulé « Cooltra développe en France la location de scooters électriques » et mis en ligne le 7 mai 2018, nous communiquions sur l’ambition de notre...
Commercialisation en Corée du Kia Niro électrique : 450 ou 300 km !
Si le Kia Niro électrique sera officiellement lancé en Europe au mois d’octobre prochain, dans le cadre du Mondial de l’automobile qui se tiendra à Paris du 4 au 14,...
Les prévisions de L’Automobile magazine sur l’électrique 9 ans après
Les vacances d’été sont des aubaines pour les amateurs de l’histoire des véhicules électriques. Et ce, grâce aux brocantes et vide-greniers qui se multiplient dans les...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact