Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 22/08/2017 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 6995 fois - 11 commentaires


Nissan Leaf 2, Tesla Model 3. Auto Moto compare 2 voitures électriques


Dans la lettre d’infos de samedi 19 août 2017, Auto Moto s’empare de la nouvelle Nissan Leaf et de la Tesla Model 3 afin d’estimer la gagnante du duel qui est en train de naître sur le marché des berlines moyennes électriques. A la lecture de l’argumentaire, il en ressort que rien ne semble gagné d’avance pour l’une ou l’autre. Qu’en penser ?

2 poids lourds

Auto Moto a tout à fait raison de comparer la nouvelle Nissan Leaf et la Tesla Model 3 dont les livraisons ont déjà été commencées. Elles sont, chacune à sa façon, 2 poids lourds sur le marché des voitures électriques. La compacte de la marque nippone, dans ses versions jusqu’à aujourd’hui, est reconnue pour ses qualités à travers le monde. On ne compte plus les distinctions dont elle a fait l’objet depuis sont arrivée sur les routes au début des années 2010, dont le titre de voiture électrique la plus vendue au monde. Et ce : avec une incroyable constance dans le temps. Nissan sait parfaitement communiquer sur cette voiture, en jouant sur la fibre sensible, et cultiver un esprit maison auquel la plupart des propriétaires de Leaf ont adhéré. Tesla : c’est en quelque sorte la renaissance du rêve américain, mais aussi la marque qui a su donner ouvertement des leçons aux constructeurs qui ont voulu faire disparaître la voiture électrique au cours de sa 4e vague d’existence. La revanche de la voiture électrique, mais aussi la revanche sur tous ceux qui prédisaient la mort de Tesla en moins de 3 ans. Il y a de l’Apple, du Linux, du geek, du révolutionnaire, de l’admiration, de l’espoir, du non conventionnel, du militantisme, du plaisir, de l’affectif, dans les productions de Palo Alto, qui rendent les pronostics sur le développement de la marque complètement indépendants des données traditionnelles.

2 styles qui s’opposent

Les lignes de la Tesla Model 3 l’apparentent à une berline tricorps, quand celles de la Nissan Leaf imposent celle-ci en compacte. Pour au final s’inscrire dans des dimensions proches. La Model 3 évoque la Model S sans ambiguïté. Et c’est là que j’ai dû rechercher sur Google la traduction du français en français du terme « épouvantail » utilisé par Auto Moto pour qualifier l’américaine. Comment l’interpréter ? Laide ? Provoquant la peur par son ambition ? Bref : la Model 3 est une Tesla, donc une voiture électrique, et ça se voit ! La future Leaf, c’est moins clair. Jusqu’à présent, on savait identifier la Leaf dans la circulation grâce à un style propre. Elle faisait partie des modèles qui affichent leur identité de voiture électrique jusque dans la différence des lignes de carrosserie. Si l’on en croit les visuels qui ont fuité sur le Web, la nouvelle version qui sera présentée le mois prochain risque d’apparaître plus banale, plus anonyme. C’est un complet revirement de politique de style. Ce qui peut jouer positivement chez les automobilistes qui boudaient la compacte sur sa présentation extérieure peut aussi gêner ceux qui voulaient que leur voiture électrique soit identifiable dans la circulation. « La nouvelle Nissan Leaf capitalisera difficilement sur son style pour capter l’attention, bien que plus élégante que celle qui disparaitra bientôt du catalogue. La poupe s’inspire des récentes productions maison, tandis que l’arrière se donne des airs de Volvo », écrit Julien Jodry à ce sujet, dans son article comparatif pour Auto Moto.

Autonomie

Le rédacteur du célèbre magazine estime : « C’est davantage côté technologie qu’on l’attend au tournant », toujours en parlant de la prochaine version de la Nissan Leaf. Il s’appuie sur « les rumeurs [qui] font état de deux batteries d’une capacité de 40 et 60 kWh, ce qui pourrait correspondre à, respectivement, 300 et 400 km d’autonomie ». Assez comparables aux rayons d’action permis réellement par les packs de la Tesla Model 3 dans les mêmes conditions de conduite. « Le modèle Nissan s’attaquerait ainsi au modèle d’entrée de gamme de l’américain », juge Julien Jodry, comparant d’un côté une autonomie réaliste estimée pour la nippone, avec les chiffres quelque peu gonflés du constructeur pour la Model 3. Nous préférons à l’Avem y voir une véritable concurrence par paire, entre les modèles d’entrée de gamme, et ceux à autonomie améliorée. Même s’il est quasiment établi que, dans les 2 cas, l’américaine surclasserait sa rivale d’environ 50 kilomètres, il est peu probable que le choix entre les 2 voitures électriques soit déterminé par le rayon d’action.



Pilotage automatique

Autopilot chez Tesla, ProPilot chez Nissan : les concurrentes sont dotées de capacité de conduite autonome, en option sur la Model 3, et sans doute aussi sur la nouvelle Leaf. Les 2 voitures électriques savent adapter leur vitesse à celle du véhicule qui précède, et suivre une file sur autoroute, accélérant, freinant et modifiant la trajectoire chaque fois que nécessaire. Julien Jodry précise que la Leaf « inaugurera le système e-Pedal qui permet au conducteur d’accélérer, de décélérer ou de stopper le véhicule, uniquement via la pédale d’accélérateur ». Nous ne sommes plus dans la conduite autonome, mais dans un réglage de la commande d’accélération qui va rapprocher le comportement de la nouvelle version de la compacte de celui de la BMW i3. « La technologie e-Pedal est le premier système permettant au conducteur d’immobiliser complètement le véhicule même dans les côtes ou en descente, de maintenir la voiture à l’arrêt, puis de reprendre la conduite, bien que la pédale de frein demeure, en cas d’urgence », précise le rédacteur d’Auto Moto. Peu probable que ces équipements départagent la future Nissan Leaf de la Tesla Model 3.

Prix d’achat

Si l’on connaît déjà le prix aux Etats-Unis de la Model 3, - à partir de 35.000 dollars -, auquel il faut ajouter éventuellement 8.000 dollars pour disposer de l’option Autopilot, ce n’est pas le cas pour la future version de la Leaf. « Tablons entre 36 et 38.000 dollars », se risque Julien Jodry, qui prévoit : « La japonaise aura également à cœur de maintenir l’option de conduite autonome ProPilot à un tarif contenu ». Le rédacteur mise sur un prix de départ légèrement en faveur de la Model 3, qui tournerait à l’avantage de la Leaf dès lors qu’on leur intégrerait leurs fonctions maximales de pilotage automatique. Globalement, ces scénarios sont tout de même susceptibles d’avantager l’américaine, sur son territoire en particulier, surtout lorsque les potentiels acquéreurs sont animés de raisons sensibles pour arrêter leur choix. Quand on sait quels sacrifices ont parfois été effectués par les pionniers de la marque de Palo Alto pour recevoir, - pour mériter pourrait-on dire -, une Model S : que sont 2, 3, ou 4 mille dollars de plus pour beaucoup d’automobilistes prêts à passer à la voiture électrique avec une furieuse envie de se faire plaisir !?

Délai de livraison

« La question de la production pourrait également départager nos deux rivales », imagine Julien Jodry. Il rappelle pour cela le nombre élevé de précommandes, qui ont un temps atteint les 500.000 unités avant d’enregistrer de nombreux désistements, puis de repartir de plus belle. Le rédacteur pointe une possible faille : « La firme californienne ne dispose pas de l’expérience de Nissan pour assembler des voitures à grande échelle. Seules quelques exemplaires de la Model 3 sont fabriqués pour le moment, de manière artisanale, en espérant monter en cadence d’ici la fin d’année pour atteindre 5.000 unités par semaine ». La véritable question semble donc être : Est-ce que les clients potentiels à l’achat d’une Model 3 attendront la disponibilité de la voiture ? Les inconditionnels, on s’en doute : oui ! Pour les autres, ce sera bien sûr en fonction de l’urgence du besoin. S’il s’agit d’être sûr de disposer des aides actuelles à l’achat ou que la voiture possédée aujourd’hui bloque à l’entrée de zones à circulation restreinte couramment rejointes, il est probable que l’emporte sur la Model 3 un modèle disponible de suite, ou quasiment. Avantage Nissan Leaf ici ! Entre les 2, l’on trouvera certainement une grande partie de personnes prêtes à attendre une année de plus… à condition que la montée en puissance de production chez Tesla se déroule sans problèmes majeurs ou rapidement résolus.

Affaire à suivre...

Si l’on s’appuie sur les confidences que nous recevons à l’Avem de différents automobilistes, déjà électromobiliens ou non, c’est bien plus la Model 3 qui alimente le désir de passer à l’acte d’achat d’une nouvelle voiture électrique. Elle serait donc largement gagnante sur le papier, sous réserve que Tesla et Nissan disposent d’un rythme similaire de production. Quoi qu’il en soit : les jeux sont loin d’être faits !


Mots clés : Nissan | Leaf | Tesla | Model 3 | Auto Moto | voitures électriques | Julien Jodry | Autopilot | ProPilot
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 22-08-2017 à 08:19:39 par ZoeT

Pour moi, y a pas photo, la Model 3 l’emporterait largement à conditions égales (appareil de production, gamme de prix, autonomie…).

Posté le 22-08-2017 à 08:24:39 par Korigan

Pour la Leaf les prix ont fuité le jour de la présentation de la M3, moins de 30 000 $ en entrée de gamme.

Posté le 22-08-2017 à 08:40:42 par Korigan

http://www.leblogauto.com/2017/08/nissan-leaf-specifications-prix-fuite.html

Posté le 22-08-2017 à 09:28:11 par Mister Yves

"La poupe s’inspire des récentes productions maison, tandis que l’arrière se donne des airs de Volvo"


Peut-on dire à M. Julien Jodry que la "poupe" est à l’arrière et la proue à l’avant ?

Posté le 22-08-2017 à 10:37:38 par soub56

Les tarifs indiqués ne sont que des tarifs estimés, sans aucune certitude, aucun essai sérieux de l’un ou l’autre véhicule : difficile dans ces conditions de donner un avis, que ce soit sur la M3 ou la Leaf. Affirmer que la M3 l’emporterait largement me parait un peu rapide et pas vraiment objectif...
Attendre la sortie effective des véhicules et les tarifs réels ( TVA, change, frais de livraison pour la M3) me parait plus raisonnable pour donner un avis.

Posté le 24-08-2017 à 08:06:09 par VEMAN

Assez d’accord avec la chute de l’article qui va dans le sens de la M3 à conditions égales d’appareil de production. La Leaf, même relookée, on imagine assez bien ce qu’elle peut valoir sur le terrain. La M3 est dans le prolongement de la S et l’on a déjà des retours d’essai de journaliste plutôt enthousiastes. On a les design des 2. On peut donc déjà partir sur des pronostics. Quand on sait que plein de possesseurs de S ont reçu leur modèle sans effectuer d’essai avant… Avec toute les pré commandes et les délais de livraison, le phénomène va être encore plus important. Plus je réfléchis à tout cela, et plus il me parait aussi certain que la M3 va se placer devant si Tesla sait la produire au même rythme que la Leaf. Ce dernier point est pour moi le seul bémol. Auto-Moto a donc bien eu raison d’oser la comparaison relayée et commentée ici.

Posté le 26-08-2017 à 10:19:59 par Anthony

Les journalistes oublient un petit détail: Une fois 300km parcouru avec la Nissan Leaf, on se retrouve un peu le slip autour des chevilles.
Pourquoi?
Parce que l’infrastructure de recharge pour les voitures électriques autres que Tesla est assez pauvre.
Avec une Model 3 et le réseau Superchargeur, on pourra facilement faire 500km avec une pause de 30-45 minutes au milieu (80% de charge en 45 min), ou encore 700km avec une deuxième pause d’environ 20 minutes. Soit un repas puis une pause café. Pour les 3 fois par an où la plupart des gens font ce type de trajet, c’est bien peu de contraintes. Et le reste du temps, les 99% d’autres trajets se font en branchant simplement chez soi.

Posté le 26-08-2017 à 14:02:24 par Arnaud L

@Anthony
Autour de chez moi j’ai largement plus de bornes en chademo 50 kW que de SC.
Si c’est comme cela sur toute la France, je ne vous fais pas de schéma.
Et en 1/2 h sur ce type de borne on est pas loin des 210 km récupérés, vitesse annoncée pour la TM3 qui est loin de charger à la puissance maxi. offerte par un SC.
Un essai permettra de vérifier cela.

Posté le 26-08-2017 à 16:48:01 par electronlibre

@Arnaud L
Si je joue au jeu du "autour de chez moi", c’est les SC qui gagnent: Un hôtel-restaurant dispose de douze SC alors que les ChaDeMo se comptent sur les doigts d’une main.
Donc le maillage sur le territoire des différentes bornes est très disparate.

Posté le 26-08-2017 à 18:53:50 par Mills

J’imagine assez qu’il existe en France plus de points géographiques différents chademo que de PGD SC. Je pense que le raisonnement d’Anthony ne tient pas la route.

Posté le 28-08-2017 à 16:09:18 par Karthou

Je rejoins complètement Anthony dans son analyse et c’est selon moi (en tant que possesseurs et conducteurs d’une Zoe depuis 3 ans) qui fera une ÉNORME différence très longue et/ou coûteuse à rattraper. Le Réseau de SC tant par le nombre de chargeurs 6 à Plus de 20 que par la qualité d’entretien (1 borne de tant à autres HS réparée rapidement) et la facilité d’utilisation (pas de badges, cartes, codes ou autres...) fera une énorme différence avec les autres bornes (Corridor et consorts...)! Augmenter l’autonomie c’est bien mais ce n’est pas le fond du problème, il faut avoir la certitude de pouvoir rentrer... Le thermique ce n’est pas tant de pouvoir faire 1000 kms c’est plutôt d’avoir la certitude à (quasi) n’importe quel endroit de faire un plein de carburants en quelques minutes... La TM3 risque de bien de remporter le match : haut la main si les chaînes de fabrication suive la cadence...



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Ever Monaco
Ever Monaco
Du 10/04/2018 au 12/04/2018 - Grimaldi Forum, Monaco

EVER de Monaco est un événement organisé chaque année par l'association MC2D (Monaco Développement Durable). Le salon est entièrement dédié aux véhicules écologiques et...
A lire également / sur le même thème Vega, Piccard, Schwarzenegger embarquent pour la caravane Mipai COP23
Nos adhérents vivent parfois des aventures particulièrement palpitantes. Il y a quelques mois, Stéphane Semeria, président de Vega (voitures électriques du pays de Gex...
Mobilité électrique : Nissan précise ses intentions
Au lendemain de la troisième édition du Nissan Futures qui s’est déroulé le 2 octobre à Oslo, les journalistes français présents dans la capitale norvégienne ont été...
La présentation du Tesla Semi décalé au 16 novembre
Initialement prévue fin septembre puis le 26 octobre, la présentation du Tesla Semi est maintenant décalée au 16 novembre Alors que nous vous dévoilions il y a...
La Nouvelle Leaf star du Nissan Futures
Pour la troisième fois Nissan a invité la presse spécialisée européenne afin de lui exposer sa vision du futur de l’automobile et parfois même au-delà. Après Londres...
Auto Moto publie un calendrier 2018-2022 des voitures électriques
De l’Alpine SUV Electrique prévue pour 2022, à la Volvo e-S60 annoncée en 2019, Auto Moto a recensé 46 voitures électriques (à retrouver ici), classées par ordre...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact