Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 09/07/2019 à 12:04 par Philippe Schwoerer - Lu 2954 fois - 11 commentaires


Duel de prix : Opel Corsa-e vs Peugeot e-208


Construites sur la même plateforme e-CMP conçue pour les futurs modèles électriques des segments B et C du groupe PSA, les Peugeot e-208 et Opel Corsa-e qui se répandront sur les routes européennes dans quelques mois devraient bouleverser le marché branché français. La nouvelle Renault Zoé pourrait bien en faire les frais.

Opel Corsa-e

La moins chère de ces 2 voitures électriques qui jouent dans la même cour est l’Opel Corsa-e. Hors bonus écologique, sa grille des tarifs démarre à 29.900 euros TTC avec la finition Sélection réservée aux particuliers. Soit 23.600 euros une fois déduite l’aide gouvernementale de l’Etat pour l’achat d’une voiture électrique. Et même moins encore grâce à la prime à la conversion pour ceux qui ont un véhicule considéré comme polluant et éligible à ce dispositif. Attention toutefois, ce dernier devrait subir un bon coup de rabot à la rentrée. Deux autres finitions sont proposées, disponibles sur réservation, selon le document pdf du constructeur : Edition, et First Editions, respectivement à 30.650 et 33.250 euros, soit 24.650 et 27.250 euros en appliquant l’actuel bonus gouvernemental.

LLD sous conditions

De façon très classique, Opel avance aussi des formules de location longue durée, en affichant des tarifs qui se basent sur un premier loyer majoré de 1.750 euros et la prime à la conversion de 2.500 euros. Pour une durée de 48 mois et 40.000 kilomètres, le loyer mensuel est de 189 ou 219 euros, respectivement pour les finitions Edition et First Edition. Depuis le 5 juillet dernier, il est possible de pré-réserver une Opel Corsa-e, à l’achat ou en LLD, en suivant ce lien. L’opération nécessite de verser 500 euros. Ceux qui auront accepté ce deal seront parmi les premiers à essayer l’engin, mais aussi à recevoir leur exemplaire courant 2020.



Options de présentation

Seule la finition haut de gamme peut recevoir une sellerie totale cuir pour 1.600 euros de plus, à la place d’une présentation mixte. Les 2 autres sont livrées avec des sièges recouverts de tissu. Pour ne rien débourser de plus au niveau de la peinture, il faut accepter le gris Pierre de Lune métallisé avec la finition Selection, et le très pétillant Orange Fizz pour les 2 de niveau supérieur. Ces dernières peuvent bénéficier du blanc Glacier pour 250 euros de plus sur la facture. Contre 520 euros, il existe aussi 4 couleurs métallisées : rouge Piment, gris Quartz, gris Pierre de Lune et noir Diamant.

Les packs

Avec certaines teintes, il est possible de choisir une présentation biton pour 400 euros de plus : pack Style noir (toit, coque de rétroviseurs et spoiler arrière couleur noir Diamant et vitres arrière surteintées), pack Style blanc (Idem en blanc Glacier). Différents packages sont également proposés au catalogue, accessibles selon finition. Ils ajoutent : un éclairage led (500 euros), l’aide au stationnement avec caméra de recul panoramique (450 euros), la sécurité des autres usagers (450 euros), le volant (cuir) et les sièges chauffants (300 euros), des jantes 8 branches 16 pouces en alliage (500 euros), toit panoramique (700 euros), etc.

Peugeot e-208

Avec un look plus agressif et affirmé, la Peugeot e-208 sera livrable quelques mois plus tôt que l’Opel Corsa-e. Si les versions thermiques comptent jusqu’à 5 finitions, la 208 électrique oublie la très chiche Like. Elle conserve les 4 niveaux supérieurs : Active à partir de 32.100 euros TTC (26.100 euros après déduction de l’actuel bonus gouvernemental de 6.000 euros), Allure dès 33.300 euros (27.300 euros), GT Line dès 35.600 euros (29.600 euros), et GT dès 37.150 euros (31.150 euros). Une formule de LLD, sur 48 mois, est également possible, contre un loyer mensuel de 299 euros. Lui aussi nécessite le versement d’un premier loyer, de 2.400 euros TTC. Bien plus chère que les offres pour l’Opel Corsa-e, elle s’applique cependant sur la GT Line, ne nécessite pas de sacrifier un ancien véhicule thermique considéré comme polluant et, surtout, est dotée d’un crédit kilométrique supérieur et bien plus réaliste de 60.000 kilomètres.



Configurateur en ligne

Concernant les niveaux d’équipement, les options, les couleurs disponibles, Peugeot renvoie vers un configurateur plutôt lourd et pas toujours très simple d’utilisation. Les sélections sont vite perdues dès que l’on essaye de comparer les différents niveaux de finition, obligeant, par exemple, à repréciser à chaque fois que l’on s’intéresse aux versions électriques, en cas de retour arrière. La recherche peut vite devenir fastidieuse, à moins de savoir déjà exactement le modèle que l’on veut, sans confronter les possibilités. Le document pdf d’Opel, pour sa Corsa-e, permet d’avoir bien plus rapidement les infos. Les 2 démarches - consultation d’un fichier et utilisation d’un configurateur - nous paraissent complémentaires et impératives. Beaucoup de constructeurs semblent l’oublier.

Comparaison des performances

Les Peugeot e-208 et Opel Corsa-e s’appuient sur le même groupe motopropulseur composé d’une batterie lithium-ion (18 modules de chacun 12 cellules, soit 216 unités) de 50 kWh de capacité énergique, en alimentation d’un moteur électrique de 100 kW de puissance et de 260 Nm de couple. Différents éléments, dont le poids et la pénétration dans l’air, influent sur les performances qui sont quelque peu différentes. Ainsi, l’autonomie selon le cycle mixte WLTP, qui est de 333 kilomètres pour l’allemande, contre 340 pour la citadine du Lion. Les 2 engins partagent cependant la même vivacité : 0-100 km/h en 8,1 secondes ; 0-50 km/h en 2,8 s. Du côté de la recharge, même dotation : un chargeur embarqué 11 kW AC via connecteur type 2 (côté véhicule) qui permet aussi de se brancher sur une prise domestique (de préférence renforcée), et rapide DC jusqu’à 100 kW (selon borne) au standard Combo CCS.


Mots clés : e-208 | Corsa-e | Peugeot | Opel | électrique | voiture | prix
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 09-07-2019 à 13:00:56 par Claude Levasseur

Nous pensions prendre une Peugeot e-208 en LLD, mais l’arrivée de l’Opel Corsa-e change vient rebattre les cartes. Elle est plus classique à l’intérieur, mais plus audacieuse en peinture de carrosserie. Orange et noir, le bon combo pour nous.

Posté le 09-07-2019 à 14:57:03 par Christophe

La différence ne semble pas se faire sur la masse, 1530 kg en ordre de marche avec un conducteur de 75 kg on retombe sur les 1455 kg à vide.
Par contre j’ai d’un côté 1433 mm en hauteur à vide contre 1430 mm en ordre de marche.
La e208 est donné pour un SCx de 0,62 (0,63 pour les versions thermiques), la différence peut se faire là aussi.

Comme on a respectivement en autonomie 340 wltp / 450 nedc contre 330 wltp / 435 nedc soit respectivement 2,9 % de moins en wltp contre 3,3 % de moins en nedc, le wltp sollicitant plus les grandes vitesses, la différence doit être au niveau package aéro.
J’avais pensé à un rapport de pont différent faisant la part belle aux hautes vitesses (Allemagne oblige) mais à mon avis dans ce cas la différence aurait été inversée et on aurait eu des différences sur les valeurs d’accélération.

Posté le 09-07-2019 à 15:11:47 par Christophe

Bien que la e208 soit un poil plus aéro que la 208 thermique, la différence de masse fait que systématiquement aux allures légales françaises, le besoin énergétique est moindre pour la version thermique de base que pour la version électrique sachant que l’écart se réduit en fonction de la vitesse.

Posté le 09-07-2019 à 23:40:01 par nouh

Aucune des deux, je garde mon hybride bien plus polyvalente, pratique et pour faire le kilométrage que je fais par mois mais avec quelques parcours longs de plus de 550km, une VE ne me donnerai que des inconvénients surtout que pour l’instant, je suis en location sans garage,......comme beaucoup!!!

Posté le 19-07-2019 à 16:57:12 par Richard

Je préfère l’Opel et elle est moins chère, ça tombe bien.

Posté le 20-07-2019 à 09:25:59 par fabio

Il y a que moi que cela interpelle?

La consommastion en cycle WLTP de 340 correspond a une consommation de 14,71Kw/100Km (et même 15,02Kw/100Km pour l’opel)... C’est pas fameux pour une voiture lancée en 2019 de conception entièrement nouvelle.

A titre de comparaison, la leaf, qui n’est pas le modèle le plus récent dans sa conception (plateforme et motorisation de la première leaf) affiche 270Km pour 40Kw, soit 14,82Kw/100Km.

Vu que les consommations pour un parcour sur longue distance avec de l’autoroute Il faut amputer environ 30% a l’autonomie annoncé, ce qui ramène le véhicule a moins de 240Km... (voir peut être moins vu leur Cx d’autobus)

Bref, les tesla on de belles longueurs d’avance, même la renault affiche une bien meilleure efficience. Et les coréennes malgré leur look de SUV s’en sorte très bien niveau efficience.

A voir sur des test en conditions réelles, mais pour celui qui se soucie un minimum de la conso et de l’autonomie réelle d’un véhicule électrique, ceux ci (Peugeot et Opel) semble hors sujet pour un éventuel achat en 2019.

Posté le 20-07-2019 à 16:21:36 par ZoéT

@Fabio
Non, c’est une conso habituelle pour moi.

Posté le 21-07-2019 à 12:29:17 par fabio

@ZoéT

pour information la nouvelle zoé annonce 390Km sur la norme WLTP. Ce qui en fait une voiture très efficiente. avec ces 50Kw de batterie, elle obtient un score de consommation de 12,82Kw/100Km.

Donc si pour vous un modèle qui consomme autant que de vieux modèle est normal, alors qu’on est en pleine effervescences d’innovation sur la transition de la motorisation thermique vers l’électrique. Pour ma part je trouve que Peugeot n’as pas fait du si bon travail que cela.

Peut être que esthétiquement elle a l’air sympa, mais son cx d’autobus va jouer encore plus contre elle a vitesse élevée.

Cordialement.

Posté le 21-07-2019 à 14:55:05 par Vérité

@fabio
Capacité brute ou utile ?
La nouvelle ZOE est à 52 en utile avec un SCx de 0,75.
La 208 est à 50 kWh en brut et un SCx de 0,62 (idem TM3).
Refaites vos calculs en partant de la même base et vous verrez que l’efficience n’est pas du côté que vous croyez.

Posté le 23-07-2019 à 08:10:44 par Christophe

https://www.largus.fr/actualite-automobile/renault-zoe-1-vs-renault-zoe-2-quest-ce-qui-change-9880390.html
"La capacité passe ainsi de 41 à 52 kWh avec, à la clé, un gain de 70 km d’autonomie, augmentant le rayon d’action de 320 à 390 km (cycle WLTP)."
De 41 à 52, j’ai +27%, en wltp mixte, la 41 avec le moteur R110 en jante de 16 pouces c’était 300 km, ce qui devrait nous donner 380 km si j’applique le +27 %.

A retenir : " Les ingénieurs ont réussi le tour de force d’augmenter cette capacité dans le même encombrement. Conséquence, un surplus de poids de 20 kg (soit 326 kg au total), nécessitant un renforcement du châssis mais aussi du système de freinage (freins à disque à l’arrière)."

Pour comparer, il faudrait avoir les autonomies en cycle urbain, extra-urbain et mixte pour se faire une bonne idée.
Sachant que vu le dernier rapport de l’ANSES, une voiture n’a rien à faire en ville donc la seule valeur qui compte c’est le cycle extra-urbain (la Leaf qui affiche 270 km en mixte affiche 415 en urbain, ce qui fait une sacrée différence).

Posté le 23-07-2019 à 14:02:18 par Christophe

En plus, parle-t-on vraiment du même cycle ? https://fr.wikipedia.org/wiki/Proc%C3%A9dure_d%27essai_mondiale_harmonis%C3%A9e_pour_les_voitures_particuli%C3%A8res_et_v%C3%A9hicules_utilitaires_l%C3%A9gers
Trois différents cycles d’essais sont appliqués, en fonction de la classe de véhicule définie par la puissance massique Pm (puissance du moteur / masse en ordre de marche, exprimée en W/kg)
Zoé 2 - 43 kW en P2 sur la CI, 1568 kg - Pm = 27 --> classe 2
e208 - 60 kW en P2 sur la CI, 1530 kg - Pm = 39 --> classe 3.
La classe 2 ne comprend pas la phase à très haute vitesse et les accélérations des autres phases sont inférieures à celle de la classe 3.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Nouveau scooter électrique Unu
Créée en 2013 afin de développer des scooters électriques, l’entreprise allemande Unu présente son nouveau modèle, « plus moderne et plus connecté, grâce à une...
Les deux-roues électriques Askoll au salon Autonomy (Paris)
C’est à la grande Halle de la Villette que la 4e édition du salon Autonomy, dédié à la mobilité urbaine, a ouvert ses portes aujourd’hui, pour 2 jours. Plusieurs...
Europcar complète sa flotte électrique avec des Kia e-Niro
Au total, ce sont 50 Kia e-Niro qui ont été commandés par Europcar Mobility Group France. Les livraisons sont déjà en cours. Une opération appréciée par Kia Selon...
Acoze France : 5 ans au service des usagers de véhicules électriques
Avec 163 membres cotisants et environ 3.300 sympathisants, les effectifs de l’Acoze France montrent que cette association a su gagner la confiance de nombreux...
Recharge rapide dans l’Yonne sans badge ni application mobile
Il s’agit pour l’instant d’implantations pilotes Plug&Charge qui seront testées dès le début de l’année 2020 sur le territoire du SDEY, le syndicat de l’énergie du...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact