Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 18/01/2017 à 12:36 par Philippe Schwoerer - Lu 3798 fois - 9 commentaires


Paris : La vignette Crit’Air obligatoire


Afin de lutter contre la pollution, mais aussi avec l’idée d’éliminer les véhicules les plus anciens de la circulation dans la Capitale, dont les diesel, circuler dans Paris impose d’avoir apposé sur le pare-brise de sa voiture la fameuse vignette Crit’Air. Et ce, depuis dimanche dernier, 15 janvier 2017. Pour quelques semaines encore, l’absence du sésame ne sera pas sanctionnée : place à la pédagogie ! Mais au printemps, franciliens, provinciaux ou étrangers de passage risqueront une amende forfaitaire de 68 à 135 euros en ne se pliant pas au nouveau dispositif.

Exclusions définitives VP/VUL…

Du lundi au vendredi, de 8 à 20 heures, les véhicules légers les plus polluants ne sont plus autorisés à circuler dans l’enceinte de la ville de Paris. Ce sont ceux qui sont considérés comme hors classe. Aucune vignette n’est prévue pour eux. C’est ainsi qu’ils seront rapidement repérés par les forces de l’ordre. Sauf pour les modèles alimentés à l’électricité (batterie ou pile à combustible), au gaz, ou hybrides rechargeables, l’exclusion définitive des rues de Paris concerne les voitures particulières (essence ou diesel) enregistrées en préfecture avant le 1er janvier 1997, et les utilitaires légers (essence ou diesel) d’avant le 1er octobre de la même année.

…poids plus légers et lourds

Si l’on suit la logique du système, les deux-roues, tricycles et quadricycles motorisés immatriculés jusqu’au 31 mai 2000 devraient aussi être frappés par la mesure. Mais la page dédiée du site http://www.paris.fr ne mentionne que les deux-roues à moteur mis en service avant le 1er juin 1999. Les poids lourds, camions (catégories N2 et N3) comme bus et autocars (M2 et M3), sont bien évidemment concernés, mais l’interdiction de circulation ne connaît pour eux aucune trêve du week-end : leur présence est indésirable du lundi au dimanche inclus s’ils ont été immatriculés avant le 1er octobre 2001. Précision : le périphérique et les bois de Boulogne et Vincennes ne sont pas pris en compte par le dispositif.

1er juillet 2017

Au 1er juillet 2017, l’interdiction de circulation s’étend, épargnant toutefois les modèles à essence. Seront alors exclus, dans les mêmes conditions que celles indiquées ci-dessus, les véhicules particuliers diesel et utilitaires légers euro 2, c’est-à-dire mis en service avant le 1er janvier 2001, ainsi que les poids lourds euros 3, donc immatriculés avant le 1er octobre 2006. D’autres étapes de restrictions de circulation sont prévues entre 2018 et 2020, qui attendent la publication des textes d’application de la loi de transition énergétique relatifs aux zones à circulation restreinte. En 2020, l’exclusion définitive de circulation à Paris devrait concerner tous les véhicules diesel.

Restrictions ponctuelles de circulation

Le dispositif Crit’Air a également pour mission d’aider les autorités chargées de la police de la circulation et du stationnement à mettre en place des scénarios justifiés par des nécessités environnementales, comme les pics de pollution. Il s’agit, dans ces situations, de gérer de manière plus fine l’accès aux zones à circulation restreinte dont Paris fait partie. Plutôt que d’interdire des véhicules en fonction de leur numéro de plaque d’immatriculation, il est désormais possible d’écarter, par palier, les modèles reconnus comme étant les plus polluants au sens du classement de la norme Euro. On pourra toujours prétendre qu’il y a d’énormes disparités en matière de pollution entre les différents véhicules qui entrent dans une classe, mais on ne peut cependant que se réjouir de l’abandon d’un système sans aucune distinction, qui prévalait jusqu’à présent. Par ailleurs, les engins identifiés par la vignette verte signalant une motorisation électrique alimentée par des batterie ou une pile à combustible hydrogène, ou au gaz, peuvent disposer, sous conditions éventuelles, du stationnement gratuit. Une incitation supplémentaire à leur achat.

Dérogations

Des dérogations existent qui concernent principalement, selon l’article 2 de l’arrêté n°2016P, les véhicules d’intérêt général prioritaires au sens du point 6.5 de l’article R. 311-1 du code de la route (police, gendarmerie, douanes, lutte contre l’incendie, transport des détenus, etc.), ceux bénéficiant de facilités de passage selon le point 6.6 du même article (ambulance, intervention de sécurité électrique et gazière, surveillance de la SNCF, transports de fonds de la Banque de France ou de produits sanguins et d’organes humains, etc.), ministère de la Défense, associations agréées de sécurité civile, professionnels effectuant des opérations de déménagement, approvisionnement des marchés parisiens sur habilitation par la Mairie de Paris, frigorifiques et camions-citernes, convois exceptionnels munis d’une autorisation préfectorale, engins dont le certificat d’immatriculation porte la mention « collection » et ceux de plus de 30 ans d’âge utilisés sous autorisation dans le cadre d’une activité commerciale à caractère touristique, voitures portant une carte de stationnement pour personnes handicapées.

4,18 euros

Confectionné à la demande, le certificat Crit’Air est délivré, à titre individuel, par voie postale, à l’adresse qui figure sur la carte grise du véhicule. Il suffit pour cela d’en faire la demande via la plateforme Web www.certificat-air.gouv.fr. Attention : des sites Internet privés, sans aucun lien avec les ministères concernés, proposent la vignette Crit’Air à un prix bien supérieur à celui fixé par les services de l’Etat. Ce dernier est de 4,18 euros, payables en ligne, qui couvrent les frais de fabrication, gestion et d’envoi. La vignette est expédiée sous quelques jours. En attendant de la recevoir, il est possible de présenter, en cas de demande des forces de l’ordre, le récépissé automatiquement envoyé par message électronique dès la demande de certificat effectuée. A noter que la classification du véhicule est valable pour toute sa durée de vie.


Mots clés : CritAit | vignette | pollution | Paris | mairie de Paris | certificat | véhicule électrique | voiture électrique | scooter
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Bus électrique et hybride | Scooter électrique | Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 19-01-2017 à 09:13:00 par phil77

en 2020, dans 3 ans, les Diesel seront interdits de circuler dans Paris.....
je réfléchis aux conséquences:
1- on aura basculé vers l’essence.... il paraît que le problème des partcicules est encore là
2- on bascule pour neaucoup vers le VE... mais en ces temps froids, on voit bien la limite des infrastructures... on nous demande de couper la TV quand on ne la regarde plus.... mais c’est sans rapport avec la consummation en électricité des VE qui se rechargeront tous le soir ou la journée sans oublier toutes les Autolib qui consomment en permanence 1000 W pour rester au chaud même batterie pleine.
3- on laisse les voitures sur des parkings géants en périphérie de Paris à proximité des gares ... qui n’existent pas aujourd’hui et qui couteraient très chers.

pas simple de remplacer le Diesel ....

Sinon, on reste tous à travailler à la maison ou à côté en espaces de co working et on ne viendrait à Paris que pour se balader.
Paris deviendrait un parc d’attractions et de shopping..... un Disney bis sans voiture.... c’est peut-être ça le destin de Paris

Posté le 20-01-2017 à 10:24:06 par sd06

Il faudrait aussi que les pouvoirs publics aient une certaine logique et appliquer aux véhicules essences les mêmes "avantages" que le diesel.

En effet, actuellement seule une prime est donnée pour la reprise d’un diesel de plus de 8ans.
Il faudrait aussi accorder cette prime aux véhicules essences... ou leur accorder une vignette plus vertueuse (si on considère qu’ils sont moins nocifs et qu’ils ne doivent pas être remplacés)

Posté le 20-01-2017 à 15:19:00 par Bruno

Ayant une voiture électrique, je comprends qu’il y ait une restriction des véhicules à essence les plus polluants. Mais je ne comprends pas qu’on taxe aussi (achat obligatoire de la vignette) les voitures électriques, alors même que roulant électrique je ne pollue aucunement ? Pourquoi devrait-on se procurer, qui plus est payer cette vignette alors qu’on ne pollue pas. C’est aberrant ! Que fait l’AVEM ? A minima les VE devraient être dispensés de cette vignette ou la recevoir gratuitement par la poste ! Je refuse de payer un centime pour cette histoire en tant que propriétaire de voiture électrique ! J’appelle tous les autres propriétaires de VE à faire de même et à refuser de payer un centime !

Posté le 20-01-2017 à 21:52:34 par PMC

Euhhhhhh, c’est 4,18 euros ! Je suis plutôt assez fier de les sortir pour avoir le bon macaron...

Posté le 26-01-2017 à 22:45:14 par Libre avant tout

J’ai certes un véhicule diesel de 1997 mal classé, et c est trop facile de nous jeter la pierre alors que pendant des années on nous a incité à utiliser ce carburant certes polluant mais certainement moins dangereux que les centrales nucléaires qui servent à recharger vos VE pas si écolo que cela quand on pense à l industrie polluante qui fabrique et recycle vos batteries...Alors halte à vos reflexions moralisatrices de bobos parisiens! Ce n’ est pas en dénigrant les utilisateurs des véhicules anciens qu on trouvera la solution d autant plus que si l on prenait l impact carbone de mon véhicule avec 375000 kms au compteur il est certainement plus faible que pour des utilisateurs qui changent de véhicules régulièrement, la fabrication de voiture pollue énormément!!!
Salutations.

Posté le 27-01-2017 à 09:01:51 par PMC

J’ai lu un jour un truc qui disait : Et si votre pot d’échappement sorti au milieu de votre volant, vous choisiriez quoi comme énergie pour faire avancer votre voiture ?

Une voiture électrique est alimentée comme votre frigo : si vous avez un abonnement normal chez EDF, c’est une part nucléaire, si vous avez un abonnement vert, c’est de l’énergie renouvelable. Il y a même des réseaux de recharge qui sont alimentés en EnR.

J’espère juste au moins que quand vous dépassez un cycliste vous relâchez l’accélérateur pour ne pas l’enfumer !

Posté le 29-01-2017 à 18:29:10 par pa-hu

Très en colère,
Pas fini de payer mon duster 1an et demi, acheté en Diesel alors que je préférais à essence (bonus écologique de 500€ par rapport à l’essence)donc j’ai succombé et à présent on me dit qu’en 2020 la casse, il ne vaudra plus rien....Je peux pas changer de véhicule souvent et je n’aurai pas une grosse repris si je le fais

Posté le 12-05-2017 à 15:19:39 par willy10e

Bonjour, j’ai acheté une vignette eu début d’année 2017. je viens de déménager de Paris à la banlieue. Mon véhicule était immatriculé avec l’ancien système XXXX RPZ 75. J’ai donc une nouvelle immatriculation. Dois-je en payer une à nouveau ? Merci. W

Posté le 12-05-2017 à 17:27:04 par Philippe Schwoerer

@willy10e

Le mieux est sans doute de poser la question directement à la source : https://www.crit-air.fr

…et de communiquerici la réponse qui vous aura été faite : elle pourra ainsi servir à ceux qui seront dans le même cas que vous plus tard.

Merci.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 28/09/2017 au 29/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Les 28 et 29 septembre 2017 auront lieu les Journées AVEM de l'électro-mobilité. Ces journées se dérouleront en deux temps : 1ère demi-journée sous forme de workshops,...
A lire également / sur le même thème Vendée énergie Tour 2017 : Une maturité de l’électromobilité qui s’installe
Mais comment tous les acteurs du Vendée énergie Tour s’organisent-il pour disposer quasiment à chaque édition d’une météo adaptée, avec un Soleil que des nuages viennent...
L’Avem au Vendée énergie Tour 2017
A l’heure où nous écrivons cet article, nous nous préparons à rejoindre le Vendée énergie Tour. Dès qu’apparaîtront ces lignes sur le présent site, nous serons déjà sur...
Scootlib a choisi le scooter électrique Pink Up de Pink Mobility
Leader de la location longue durée sur le marché de la livraison professionnelle (coursiers, restauration livrée) à scooter, Scootlib propose à sa clientèle, depuis...
SeaBubbles : des taxis volants électriques bientôt sur la Seine
Décidément la mobilité électrique peut prendre des formes très diverses et l’imagination de ses promoteurs ne semble avoir aucune limite. Après les satellites d’Airbus...
La Nissan Leaf plébiscitée en Grande-Bretagne
Alors que la Nissan Leaf a passé outre-Manche le seuil symbolique des 20.000 exemplaires vendus sur le territoire, ses utilisateurs l’ont mise en avant à travers le...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact