Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 29/01/2015 à 19:43 par Philippe Schwoerer - Lu 6018 fois - 3 commentaires


Paris lutte contre la pollution due aux transports © DR


Anne Hidalgo a déclaré la guerre à la pollution dans la Capitale. Elle enchaîne les déclarations et les prises de mesures à ce sujet, faisant de la lutte pour améliorer la qualité de l’air une priorité absolue de son mandat qui l’a placée à la tête de la mairie. Afin de permettre aux Parisiens de regagner quelques mois d’espérance de vie, elle va soumettre un plan ici sans précédent au prochain Conseil qui se tiendra les 9 et 10 février prochain. Incitations, mais aussi mesures immédiates ou progressives s’ajouteraient à des dispositifs déjà en action.

Inciter les particuliers à se passer de voiture

Sont déjà ciblés les Parisiens qui se déplacent habituellement en voiture à essence, diesel ou sur un scooter respectivement mis en circulation avant le 1er janvier 1997, 1er janvier 2001 et le 1er juillet 2004. Ils pourraient bénéficier d’une aide financière plafonnée à 400 euros, utilisable pour rembourser la part non prise en charge par l’employeur de l’abonnement annuel Navigo (+ 1 an d’abonnement gratuit au service Vélib’), ou pour s’équiper d’un vélo et d’éventuels accessoires.

Ce dispositif serait cumulable avec celui déjà en vigueur pour l’acquisition d’un vélo à assistance électrique. Il pourrait être complété, sur demande, d’une offre de découverte du service Autolib’ comprenant une réduction de 50% sur l’abonnement annuel et un crédit de 50 euros de trajets prépayés. Sa validité serait d’au moins un an, avec un démarrage envisagé en juillet 2015. Pour prétendre à ce package, il faudrait justifier de la destruction ou de la vente de son véhicule touché par la mesure et s’engager à ne pas en acheter un nouveau. Le dispositif glisserait ensuite vers les engins des classes suivantes.

Orienter les jeunes conducteurs

L’objectif est clairement ici d’inciter les jeunes conducteurs de moins de 25 ans ayant eu leur permis depuis un an au plus à renoncer à l’achat d’un véhicule motorisé. Ils bénéficieraient de l’offre de découverte du service Autolib’ comprenant la réduction de 50% sur l’abonnement annuel et le crédit de 50 euros de trajets prépayés.

Actions en copropriété

Vélos et véhicules électriques sont ici mis sur un pied d’égalité, ou presque. Il s’agirait de favoriser les situations qui permettraient aux personnes résidant en copropriété de se déplacer avec des modes de transport plus doux pour l’environnement. Pour cela, la ville de Paris compte aider financièrement l’installation d’abris de vélos sécurisés et de bornes dédiées aux VE. En faveur des premiers, la collectivité prendrait en charge 50% du montant total des travaux envisagés, avec un plafond fixé à 2.000 euros. Concernant les véhicules électriques, dans la limite de 4 unités, la ville financerait à hauteur de 50% l’implantation de points de recharge, avec un plafond de 500 euros pour chacun.

Bornes et stationnement sur la voie publique

L’Avem en a parlé récemment, le stationnement gratuit pour les modèles électriques devrait s’étendre à certains véhicules hybrides rechargeables à essence, mais aussi à ceux fonctionnant au gaz. Côté infrastructures, la collectivité s’apprête à développer son maillage en bornes de recharge qui devrait être accessible selon un barème attractif. La municipalité mise aussi sur le développement de solutions de location, aussi bien à très courte durée avec Autolib’, mais aussi pour des périodes plus longues. Devant tant de mesures qui peuvent ou non se compléter, un Centre des Mobilités devrait être créé pour informer les usagers et les aider à trouver les solutions individuelles les plus adaptées.

Aider les professionnels à s’équiper

Sont incités à remplacer leurs véhicules thermiques anciens par d’autres fonctionnant à l’électricité ou au gaz naturel les professionnels parisiens et de la petite couronne travaillant dans la Capitale. Ce sont ceux du secteur de la logistique, des artisans et petits commerçants, et les détaillants ambulants des marchés parisiens. A eux tous, ils totaliseraient 3.300 véhicules de classe 1 à remplacer en priorité : utilitaires légers à essence ou diesel et poids lourds respectivement mis en circulation avant le 1er janvier 1997, 1er janvier 2001, et 1er octobre 2001.

Les professionnels concernés pourraient bénéficier sous conditions (nombre de salariés, chiffre d’affaires) d’une aide financière pour remplacer un ancien véhicule thermique soumis aux prochaines restrictions de circulation. Elle s’élèverait à 15% du prix d’achat HT et hors option d’un engin neuf ou d’occasion propulsé au gaz ou à l’électricité. Plafonné selon la catégorie de l’utilitaire (9.000 euros pour un poids lourd), le dispositif s’appliquerait à un seul véhicule.

Un programme sur 5 ans

Selon la volonté de Anne Hidalgo, maire de Paris, la première phase du programme d’exclusion des véhicules les plus polluants serait lancée dès le 1er juillet 2015. De 8 à 20 heures, en semaine comme le week-end, les poids lourds, autocars et bus mis en circulation avant le 1er octobre 2001 seraient interdits à Paris, à l’exception du boulevard périphérique. L’année suivante, ces mêmes engins seraient totalement exclus de la Capitale. Sauf le week-end, les voitures et utilitaires légers mis en circulation avant le 1er janvier 1997 et les deux-roues thermiques immatriculés avant le 1er juin 2000 ne pourraient plus circuler sur le territoire. Enfin, entre 2017 et 2020, l’interdiction glissera vers les modèles plus récents.

Cyclomoteurs et taxis électriques

Des mesures pour favoriser l’équipement en véhicules électrifiés existent déjà à Paris. Aujourd’hui, l’acquisition d’un cyclomoteur électrique neuf est subventionnée à hauteur de 33% du prix d’achat TTC. Afin d’encourager les chauffeurs de taxis à utiliser des engins plus vertueux, la municipalité a reconduit jusqu’au 1er septembre 2015, la prime pour s’équiper d’une hybride essence rechargeable émettant moins de 61grammes de CO2 au kilomètre ou d’un modèle électrique. Le montant de la subvention est plafonné à 20% du prix du véhicule hors options. En outre, les taxis concernés pourront se recharger dans les stations Autolib’ parisiennes.

Source : Mairie de Paris


Mots clés : Pollution | Paris | mesures | véhicule électrique | Anne Hidalgo
Catégories : Voiture électrique | Aides financières | Scooter électrique | Pollution & qualité de l'air |

Commentaires

Posté le 30-01-2015 à 09:15:58 par C’est idiot de parler d’espérance de vie...

Lorsqu’un jogger urbain (ballot, faut reconnaitre...) décède "prématurément" à disons 50 ans, l’espérance de vie moyenne des Parisiens ne baissera que de quelques minutes...

Par contre, son existence à lui aura été raccourcie de pas mal d’années...

Ne reprenez pas systématiquement les aberrations de journalistes dont le bagage scientifique dépasse rarement la terminale... En termes de santé, l’espérance de vie moyenne ne veut rien dire... Ou alors, poussez le raisonnement, et donnez l’espérance de vie moyenne par quartier ou par arrondissement. Là, vous verrez que les quartiers Nord et Est de Paris "meurent en moyenne" plus tôt que l’Ouest ou le Sud. C’est aussi là que les concentrations en PM2.5 sont les plus élevées...

Mais de grâce, arrêtons de parler de "6 mois de moins d’espérance de vie", qui ne veut absolument rien dire... Parler de l’espérance de vie des joggers urbains ou des habitants de Belleville, ça, par contre, c’est intelligent...

Posté le 30-01-2015 à 11:54:19 par Philippe Schwoerer

Parler de l’espérance moyenne de vie des Parisiens n’a ni plus ni moins de sens que de parler de celle d’une population encore plus ciblée comme celle des joggers urbains.

Ce chiffre a un intérêt dans la mesure où son évolution a quelque chose à nous dire. En tout cas, il a une signification pour moi et pour beaucoup.

Posté le 30-01-2015 à 14:02:27 par Bonne synthèse

Je ne comprends pas bien l’objectif du premier commentaire :) Bonne synthèse. Ce plan oublie néanmoins Scootlib, le système de scooters électriques en libre-service. Au même moment, Berlin annonce sa solution : http://www.breezcar.com/actualites/article/autopartage-scooters-electriques-berlin-2015



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Echanges de bons procédés pour la voiture électrique entre Securecharge et Blooweels
2 entreprises adhérentes à l’AVEM, Blooweels et Securecharge, sont devenues des partenaires naturels par la complémentarité de leurs activités au service de la voiture...
Securecharge et Greenmove collaborent
La boutique en ligne qui commercialise des câbles de recharge ainsi que des chargeurs portables (ou Cordon de Recharge Occasionnel) pour voitures électriques et hybrides...
500 Renault Zoé disponibles en autopartage à Paris
A partir d’aujourd’hui, 500 Renault Zoé sont proposées en libre-service aux parisiens. Le Groupe Renault poursuit ainsi à Paris le déploiement opérationnel du service...
ZeWay Paris : Scooter électrique + swap de batterie à 130 euros/mois
A condition de vous engager sur 36 mois au moins, ZeWay proposera après les vacances d’été une offre de location tout compris (assurance, entretien, application mobile),...
Utilisateurs de VE en Région Sud-PACA : votre avis nous intéresse
Dans le cadre de la réalisation d’une étude soutenue par la Région Sud-Provence-Alpes-Côte-d’Azur et l’ADEME, l’Association AVEM souhaite recueillir votre retour en tant...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact