Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 19/12/2016 à 11:00 par Philippe Schwoerer - Lu 6777 fois - 7 commentaires


Pourquoi BMW, Daimler, Ford, Audi et Porsche financent-ils un réseau de recharge ultra-rapide ?


Plusieurs constructeurs automobile allemands ont décidé de créer une coentreprise pour développer à travers l’Europe un réseau composé de bornes pour la recharge ultra-rapide des voitures électriques. Dans les 400 stations prévues, la puissance délivrée en courant continu pourra grimper jusque 350 kW, selon le standard Combo CCS (Combined Charging System) ! Dans un communiqué de presse commun, BMW, Daimler, Ford, Audi et Porsche, ces 2 derniers étant filiales du groupe Volkswagen, commentent l’événement.

Vers des batteries de plus fortes capacités

Aujourd’hui, les bornes de recharge rapides autour de 50 kW de puissance sont loin d’être dépassées. Les superchargeurs de Tesla ont, par rapport à elles, un débit plus que doublé. DBT a présenté au début de l’automne son matériel à 150 kW qui constitue une avancée majeure étant en mesure d’accompagner l’arrivée sur le marché des modèles de VE à plus forte autonomie annoncés cette année 2016 par les constructeurs automobile les plus impliqués dans l’électromobilité. Que penser d’un réseau encore 3 fois plus puissant porté par 5 marques allemandes, dont certaines ne sont pas connues à ce jour pour distribuer de nombreux exemplaires de voitures électriques ? Ford et Mercedes ont jusqu’à présent été lamentables dans la diffusion de leurs respectives Focus et Classe B ED. Ces 2 constructeurs très largement à la traîne ont récemment annoncé des investissements colossaux pour se monter une gamme branchée plutôt composée de modèles hybrides rechargeables. Ce type d’engins, qui n’ont que des batteries d’une capacité moyenne ne nécessitant pas de chargeurs ultra-rapides, sont aussi ceux à l’heure actuelle distribués par Audi et Porsche. BMW développe également une offre généreuse en la matière, qui s’est récemment étoffée. Seule la citadine i3 électrique tend concrètement à ce jour vers des besoins plus grands en puissance de recharge avec sa nouvelle batterie de 33 kWh.

Faut-il y croire ?

Une puissance de 350 kW, voilà qui conviendrait très bien à des bus, cars et camions électriques. Mais d’ici 2020, pourquoi ces 5 constructeurs s’amuseraient-ils à mettre sur la table des fonds importants pour réaliser un réseau de 400 stations de recharge à très haute puissance ? On aurait tendance à estimer qu’il s’agit surtout d’une annonce de plus qui n’engagerait que ceux qui y croiront. Quoi qu’il en soit, le projet est loin d’être stupide qui anticipe le développement technologique des batteries de traction. Les stations ouvertes par la coentreprise seront de toute façon déjà exploitables par les modèles de voitures électriques et hybrides rechargeables qui acceptent le standard Combo CCS, mais à la puissance maximale que chacune accepte. Le réseau serait alors déjà prêt à recevoir les VE et VHR lancés sur le marché de l’automobile en 2025 ou 2030. Finalement, on n’en sait que très peu, sur ces infrastructures. Peut-être que ces 350 kW constituent la puissance totale de chaque site, chaque fois divisée davantage à mesure qu’une nouvelle voiture électrique se branche à l’une des bornes qui le composent. Ce qui serait contraire à la volonté des 5 constructeurs qui affirment vouloir rendre le ravitaillement des batteries aussi pratique que de faire le plein de carburant. Les stations seraient implantées le long des autoroutes et principaux grands axes en Europe. En y réfléchissant bien : 400 stations dans toute l’Europe, c’est à la fois beaucoup et peu. Peu, si l’on compare aux 200 bornes du projet Corri-Door de Sodetrel, rien que pour notre pays, encore bien loin de couvrir tous les besoins en recharge rapide le longs des axes principaux. Et beaucoup à supporter à court terme, même pour un consortium de grands constructeurs automobiles. Ces derniers espèrent d’ailleurs s’associer à des partenaires régionaux pour garantir le développement rapide du réseau. Sans doute ce projet semblera-t-il plus clair après avoir pris connaissance des commentaires des industriels concernés.

BMW

Président du groupe BMW, Harald Krüger a commenté : « Ce réseau de recharge de haute puissance fournit aux automobilistes un nouvel argument fort pour s’orienter vers la mobilité électrique. Le groupe BMW a lancé de nombreux projets de réseaux de recharge publics au cours des dernières années. Le programme conjoint constitue une nouvelle étape majeure qui démontre clairement que des concurrents peuvent combiner leurs forces pour accélérer l’électromobilité ».

Daimler

« Le développement de la mobilité électronique requiert deux choses : des véhicules convaincants et une infrastructure complète pour leur ravitaillement. Avec notre nouvelle marque EQ, nous lançons une offensive sur le marché des modèles électriques : d’ici 2025, notre gamme comprendra plus de 10 voitures particulières entièrement électriques. Avec nos partenaires, nous sommes en train d’installer le réseau de recharge le plus puissant en Europe », a déclaré Dieter Zetsche, président du groupe Daimler et à la tête de la division Automobile de Mercedes-Benz. Selon lui, « la mise en service des stations de recharge à haute puissance permet désormais la mobilité électronique longue distance et convaincra de plus en plus de clients d’opter pour un véhicule électrique ».

Ford

« Une infrastructure de recharge fiable et ultra-rapide est importante pour la conversion massive des consommateurs et a le potentiel de transformer les possibilités de conduite électrique. Ford s’engage à développer des véhicules et des technologies qui améliorent la vie, et ce réseau de recharge rendra plus pratique et plus facile aux automobilistes européens la possession des véhicules électrifiés », a expliqué Mark Fields, PDG de Ford Motor Company.

Audi

De son côté, Rupert Stadler, président du groupe Audi, a affirmé : « Nous avons l’intention de créer un réseau qui permet à nos clients sur les voyages à longue distance d’exploiter une pause café pour recharger. Des services fiables et rapides de recharge sont essentiels pour que les automobilistes choisissent un véhicule électrique. Grâce à cette coopération, nous voulons renforcer le développement du marché de la mobilité électrique et accélérer le passage à la conduite sans émissions ».

Porsche

Chez Porsche, « Il y a deux points décisifs », selon son président Oliver Blume, qui précise : « la charge ultra-rapide et la bonne situation des stations ». Il détaille : « La combinaison de ces deux facteurs permet de voyager à bord d’une voiture 100% électrique de la même façon qu’avec un véhicule à combustion classique ». Pour conclure : « En tant que constructeur automobile, nous bâtissons activement notre avenir, non seulement en développant des véhicules entièrement électriques, mais aussi en constituant le réseau de ravitaillement nécessaire ».


Liens supplémentaires pour nos membres

Pour accéder aux liens ci-dessous, devenez membre adhérent de l'AVEM

CP du projet




Mots clés : véhicule électrique | voiture électrique | recharge ultra-rapide | BMW | Daimler | Ford | Audi | Porsche | Volkswagen | borne de recharge
Catégories : Voiture électrique | Voiture hybride rechargeable | Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 19-12-2016 à 14:49:41 par bouvier

Bonjour,
Avez-vous des informations sur la fin de la prise type 2 et donc de la fin des recharges en AC?
merci pour votre réponse.

Posté le 20-12-2016 à 09:41:33 par Chris

le mouvement des constructeurs allemands correspond parfaitement a la replique a TESLA de son réseau de superchargeur a 120 Kwh et plus.
TESLA a démontré que le seul modèle economique qui fonctionne en matière de chargeur DC c’est de le "prevendre" avec la Voiture. On est encore dans le haut de gamme , mais petit a petit TESLA va descendre en gamme et vendre comme une option le service de charge sur le réseau de superchargeur. Bien sur pour les "super" modele haut de gamme TESLA S model P85D avec des batteries a 90 ou 100 Kwh, c’est compris dans le prix !!!

Les constructeurs allemands, après avoir freiné des 4 fers, ce qui est, somme toute normal quand on connait que 785.000 destruction d’emplois de la grosse industrie allemande sont concernés, a désormais décidé de mettre les bouchées doubles et de se lancer dans cette course sur le même business model mais avec une technologie supérieure. TESLA fera sans aucun doute une réplique.

Les constructeur allemands visent d’abord le haut de gamme cad des PORSCHE, des BMW et des AUDIS, MERCEDES capables de rouler 180 / 200 Kmh sur les Autobahns et sur qqs centaines de kms... Que peut on en déduire ? sans doute que les batteries emportées sur ces haut de gamme seront au dela de 100KW ... 200 KW peut-être. ou avec un REX sans doute à la manière de la BMW I3 (et ca pourra être au petrole , au méthane ou a l’hydrogène). et donc pour que tout cela marche, il faut des chargeurs a forte capacité capables de charger les batteries en 20 mn et par conséquent des architectures de VE a 800, 900 ou 1200 Volt, sinon la chimie de batterie ne suivra pas.

Enfin, on voit que c’est un modèle d’affaire piloté par les constructeurs automobiles et les offreurs de solutions et services devront se plier a ce modele, cad celui des équipementiers automobiles.

a terme, on peut penser qu il y aura des ilots de charge tres rapide (HIgh Power Charge) sur les voies rapides un peu comme des super-stations, dont le modèle de service pourra passer d’un pilotage des seuls fabricants auto vers les petroliers actuels ou les energeticiens, puisqu il s’agit d’une stratégie de service au consommateur.

Cet usage pourra être deployé donc sur les longs trajets tandis que, dans l’usage courant, la charge se fera de + e + à domicile, au bureau ou dans les centrescommerciaux, principalement en mode AC et parfois en mode DC, le mode "AC" étant beaucoup moins chers a mettre en oeuvre chez soir, au bureau ou dans les centres commerciaux. Le mode DC sera mis en oeuvre pour des raisons de visibilité et d’attractivité plutôt que sur des principes économiques.

en conclusion, les modes AC et DC vont cohabiter, l’AC plutôt sur la charge "business as usual" (celle de tous les jours) et DC en longue distance (plus de 300 Kms) sur des fortes puissances.

Nota : L’offre DC à 50 KW s’est avérée ne pas être profitable compte tenu des usages et des technologies des véhicules actuelles et devenant caduque avec les futures modeles de voiture. Ce sera d’ailleurs un gros investissement, largement sponsorisé par les pouvoirs publiques - grace à nos impots - qui fera partie des erreurs stratégiques que l’histoire retiendra, a l’exception sans doute de la visibilité que cela aura donné au vehicule electrique. en effet qui veut aujourd’hui s’arreter tous les 80 Kms sur autoroute pour recharger pendant 45 Mns. A mon avis pas grand monde, et en tant qu usager de VE regulier depuis plus 4 ans, certainement pas.
Il faut tjrs un peu d’aide de l’état pour démarrer des sujets nouveaux, mais pas trop , surtout il faut un vrai plan directeur stratégique basé sur des faits et non des réseaux d’influence. ca evitera bien des déconvenues.

Posté le 20-12-2016 à 16:50:48 par Perlybird

@bouvier Il n’a jamais été question de faire disparaître la type 2, bien au contraire!
Pour la charge "lente" (appelé pudiquement "standard") et accélérée (22kW), la type 2 restera la norme européenne et va supplanter la prise de type 3, encore utilisée seulement en France.
Il ne faut pas oublier que le Combo CCS est en réalité une prise de type 2, mais ayant 2 contacts supplémentaires pour le courant continu, donc absolument compatible avec la recharge en type 2.
Par contre la raison d’être de la recharge rapide (44kW) en AC est en train de disparaître vu que la seule voiture pouvant l’utiliser est la Zoé. Je suis persuadé que la prochaine génération de la Zoé, basée sur la platteforme commune avec la Leaf, utilisera du courant continu pour la recharge rapide.

Posté le 21-12-2016 à 08:38:12 par soub56

@chris
Je partage votre analyse, sauf sur quelques points : vous dites que les bornes DC 50 kW ont été une erreur stratégique. Alors qu’en est-il des bornes 3 kW? Ce sont ces bornes qui à mon avis ont été installées pour rien : je ne sais pas si celle de mon village a été utilisée une fois depuis son installation il y a un an!
Vous dites également : qui veut aujourd’hui s’arrêter tous les 80 km pour recharger pendant 45 minutes? A 50 kW, vous récupérez en théorie 37,5 kWh en 45 minutes, soit environ 200 km en roulant tranquillement pour ne consommer que 19 kWh aux cent kilomètres ( 90/100 km/h sur autoroute) ou 150 km en roulant un peu plus vite. Quand je fais un long trajet, je m’arrête 15 minutes pour récupérer environ 50 km d’autonomie sur ces bornes DC 50 kW, en roulant à 110 km/h avec ma petite C zéro. Ce n’est pas 80 km en 45 minutes, c’est 50 km en 15 minutes. Avec une plus grosse batterie ( 40 KW?), cela ferait une pause de 30 minutes tous les 100 km. Cela serait mieux, mais pas encore satisfaisant. Pour moi, il faudrait des batteries de 60 kWh et des chargeurs de 100 kW : ainsi, une pause de 30 minutes pour recharger 50 kWh, et c’est reparti pour 200 km. Au lieu de rouler à 130 km/h et vider trop rapidement sa batterie, on roulerait à 100/110 km/h pour augmenter la distance franchissable : c’est mieux pour la sécurité, la consommation, la fatigue. On ne perd relativement que peu de temps en roulant, mais on en gagne en temps de charge.

Posté le 21-12-2016 à 12:49:49 par metalrod11

@bouvier et @Perlybird : Je reprends ci-dessous la réponse de perlybird en la modifiant volontairement :

Pour tout ce qui va de la charge "lente" / "standard" / "normale" à la charge accélérée (donc jusqu’à 22 22kW), la prise type 2 restera la norme européenne CÔTE BORNE et va supplanter la prise de type 3, encore utilisée seulement en France. CÔTE BORNE, la prise de type 2 est LE standard européen jusqu’à la charge accélérée.

Au-delà de la charge accélérée, le câble est FORCEMENT attaché. ça ne se passe donc plus côté borne mais CÔTE VOITURE.

Il ne faut pas oublier que CÔTE VOITURE, le Combo CCS est en réalité une prise de type 2 (pour l’Europe) mais ayant 2 contacts supplémentaires pour le courant continu situés en dessous de la prise type 2.

Dans la pratique, en France, les bornes qui vont être installées dans les prochaines années seront tri-standard. On pourra donc y charger n’importe quelle véhicule disposant d’une prise type 2, CHAdeMO ou combo2.

La raison d’être de la recharge rapide (44kW) en AC est en train de disparaître vu que la seule voiture pouvant l’utiliser est la Zoé. Il a été annoncé (par Eric Feunteun, Directeur du programme véhicules électriques du constructeur, source = Automobile Propre) que dans le futur, les véhicules Renault utiliseraient du courant continu pour la recharge rapide grâce au combo CCS.

Donc tant qu’on a un véhicule compatible avec la charge rapide AC sur prise type 2 côté véhicule (donc une Zoé !), on pourra bénéficier de la charge rapide sur les bornes françaises pendant de nombreuses années. Dans d’autres pays, la charge rapide AC n’est pas obligatoire sur les bornes "publiques". Si on habite près de la frontière et qu’on a prévu de la franchir en VE, ça pourrait être un problème. A voir au cas par cas.

Posté le 23-12-2016 à 22:21:17 par vachinu

La décision de cette co-entreprise est la meilleure preuve que les constructeurs automobiles, allemands en particulier, ont décidé d’abandonner l’hybride rechargeable car pourquoi investir dans des bornes de 350 kW pour recharger une autonomie électrique de...40/50 km seulement
La justification historique de cette pensée unique de l’hybride rechargeable tombe de facto
Elle était basée sur la statistique que la majorité des déplacements étaient des trajets courts
C’est le raisonnement qui était un peu court !

Posté le 30-12-2016 à 16:14:29 par oldbook

Bonjour,
on est bien loin ici de la petite ION ou Imiev (mon 2eme VE à ce jour)
dévolue aux trajets de proximité et ils sont nombreux pour tout un chacun ! La finalité du VE est à mon sens dévoyée.
on est donc encore plus loin de considérations énergétiques. Aucun d’entre vous ne s’inquiète de l’approvisionnement pour cette débauche de puissance. Ma petite expérience d’autoconsommateur de Photovoltaique (qui me permet de puis 5 ans de couvrir mes besoins de 80% des recharges domestiques) ne semble pas faire beaucoup d’émules.
Je rêve de voir les promoteurs de ces VE hypermusclés redescendre sur terre ! Mais là, on taquine le choix de société !!!



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Volkswagen présente son premier SUV 100% électrique
Première mondiale digitale cette semaine pour Volkswagen et son ID.4. Un véhicule 100% électrique qui ne génère aucune émission locale et qui est produit avec un bilan...
Le Salon de l’auto de Menton aura lieu les 03 et 04 octobre prochains
Comme depuis quelques années, nous sommes partenaires du salon de l’Auto de Menton, organisé par un de nos adhérent, Bernard Gioan, gérant de la société Le Confort...
BMW présente son livre blanc sur les Français et la Mobilité
BMW a présenté jeudi un livre blanc intitulé « Français & Mobilités, quelles solutions crédibles pour demain ? ». Le fruit d’une grande consultation ayant associé des...
Un rallye 100% électrique, de la France à la Principauté de Monaco en passant par l'Italie
La 6ème édition du Riviera Electric Challenge (REC), le challenge de voitures électriques organisé par la Mairie de Cagnes-sur-Mer et le forum Ever Monaco, s’est...
Départ imminent pour le Riviera Electric Challenge
C’est après beaucoup d’incertitudes liées à la crise sanitaire et un dispositif COVID mis en place dans les règles de l’art que l’organisateur, Alain Gaggero, peut se...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact