Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 19/02/2018 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 3753 fois - 3 commentaires


Première réussie pour le Forum Energy for Smart Mobility


La Métropole Aix-Marseille Provence a accueilli la première édition du Forum Energy for Smart Mobility, organisée par le Pôle de compétitivité Capenergies les 15 et 16 février dans le site prestigieux du Palais Pharo. Près de 300 acteurs des secteurs de l’énergie et de la mobilité électrique ont échangé durant deux jours sur les complémentarités entre ces deux domaines qui jouent un rôle essentiel dans la transition énergétique. Si la jeune métropole marseillaise n’est pas très avancée dans le domaine de la mobilité propre, elle compte bien mettre les bouchées doubles pour rattraper son retard. Pour cela, elle compte bien s’appuyer sur les smart grids qui accélèrent la convergence entre énergie et mobilité durable comme les travaux de ce forum l’ont bien montrée. Le Maire Marseille Jean-Claude Gaudin s’est donc félicité d’être l’hôte d’une telle manifestation et, fort de son succès, a annoncé la tenue l’an prochain d’une seconde édition qui fera un focus particulier sur l’hydrogène, domaine dans lequel sa ville développe plusieurs projets, notamment autour de son port.

Des retours d’expérience enrichissants

Si Marseille n’est pas encore véritablement exemplaire en matière de mobilité propre, même si elle commence à expérimenter des bus électriques et que certaines initiatives en matière d’autopartage commencent à se développer à l’instar de celle lancée par Totem mobi, les travaux du Forum ont mis en lumière de nombreuses expériences remarquables qui se déroulent actuellement dans plusieurs villes européennes. Le Maire d’Utrecht, Jan Van Zanen a ainsi évoqué comment sa ville, où la bicyclette est reine, s’est résolument tournée vers la mobilité électrique en lançant le service d’autopartage We Drive Solar avec des Renault Zoé alimentées par de l’énergie solaire. Utrecht mène aussi une expérimentation avec Tesla et conduit un projet européen sur l’énergie et la mobilité avec les villes de Nice et Göteborg. D’autres retours d’expérience intéressants nous sont également venus de Copenhague, avec notamment un projet de Vehicle to Grid mené avec Enel, ou de Murcie, cité espagnole qui a mis en œuvre une véritable stratégie e-mobility, incluant des projets parfois futuristes en partenariat avec Toyota.



Les smart grids compagnons indispensables de la mobilité électrique

Les conférences et ateliers du forum ont également fait la démonstration que les smart grids seraient indispensables pour accompagner le développement de la mobilité électrique. Ils joueront un rôle décisif pour éviter la saturation des réseaux lors de l’explosion annoncée des ventes de véhicules électriques à l’horizon 2025/2030. La recharge intelligente permettra non seulement de lisser les pointes de consommation mais aussi d’éviter d’avoir à réaliser de lourds investissements répondre aux besoins des véhicules électriques. En dévoilant une étude réalisée par l’AVERE, son Président Joseph Beretta a montré que le smart charging permettra de surmonter une bonne partie du problème. Un problème qui sera totalement résolu en utilisant également les capacités de stockage des batteries des véhicules électriques, à la fois en ayant recours à la technologie V2G qui permettrait de réinjecter sur le réseau jusqu’à 3 TWh/an à l’horizon 2030, mais aussi grâce à la seconde vie des batteries qui pourront être utilisées pour stocker de l’énergie lorsqu’elles ne seront plus assez performantes pour continuer à servir dans le véhicule.



Les constructeurs automobiles impliqués dans les smart grids

Les batteries des véhicules électriques étant susceptibles d’être valorisées grâce aux smart grids, les constructeurs automobiles se sentent très concernés par les technologies qui y sont mises en œuvre et ils sont parties prenantes de nombreuses expérimentations. Pour Eric Feunteun, Directeur du Programme Véhicule Electrique du groupe Renault, le véhicule électrique devient aujourd’hui une batterie sur roues et la marque au losange suit de très près toutes les évolutions technologiques liées aux smart grids. D’une part parce que l’approvisionnement en électricité est une composante indispensable de la mobilité électrique et d’autre part parce que les batteries sont aujourd’hui capables d’optimiser les flux électriques. Pour mener des expérimentations dans ce domaine, Renault s’appuie le plus souvent sur des partenaires agiles comme la startup néerlandaise Jedlix pour développer une application de smart charging ou We Drive Solar pour la solution d’autopartage proposée à Utrecht avec des stations de recharge alimentées exclusivement par de l’énergie solaire. Le constructeur s’est également associé avec Powervault dans le stockage d’énergie domestique (produite à l’aide de panneaux solaires) grâce à des batteries en seconde vie.



Le rôle à jouer des énergies renouvelables

Le solaire et les énergies renouvelables sont également très concernés par les smart grids qui en permettent une meilleure utilisation grâce à la recharge intelligente et aux différentes formes de stockage. Certains ateliers du forum ont démontré que de nouveaux services émergeaient déjà autour du solaire et de la mobilité électrique. Spécialiste du stockage de l’énergie solaire, Françoise Lambert qui dirige CEA Liten, l’un des plus grands laboratoires de recherche au monde sur les énergies renouvelables a mis en évidence les possibilités offertes par les batteries Lithium-ion qui non seulement s’est imposée comme la grande technologie en matière de stockage d’énergie, mais a aussi « fait le job » en faisant des progrès considérables à l’origine de l’augmentation de l’autonomie des véhicules électriques. Pour autant il convient, selon elle, de ne pas laisser de côté d’autres solutions alternatives de stockage comme l’hydrogène. Après avoir été utilisé pour stocker de l’énergie renouvelable, l’hydrogène peut ensuite être transformé pour être transporté, puis retransformé à nouveau pour servir de source d’énergie notamment à des véhicules électriques. Nul doute que ce sujet sera encore approfondi l’an prochain lors de la seconde édition du Forum Energy for Smart Mobility.







Pour plus d'information

CAPENERGIES

Avenue Louis Philibert
CS 30658
13547 AIX EN PROVENCE CEDEX 4

Mail : francois.contal@capenergies.fr
Site : http://www.capenergies.fr/

CAPENERGIES est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de CAPENERGIES


Mots clés : Mobilité électrique | Smartgrids | E4SMForum | Smart Grids | Energie
Catégories : Etudes, rapports & analyses |

Commentaires

Posté le 20-02-2018 à 21:15:24 par Melinda-013dbb

Le bassin de Marseille est particulièrement touché par la pollution. Longtemps, rien n’a bougé et pas grand chose n’a été fait. Il a suffit d’une première opération de sensibilisation au Pharo, en 2013 ou 2014, pour que se mettent en route clairement des actions. Il faut que les efforts se poursuivent.

Posté le 21-02-2018 à 07:01:50 par Philippe Schwoerer

@Melinda-013dbb

Vous devez certainement faire allusion à la conférence ProVEnce qui s’est tenue à Marseille au début décembre 2013, organisée par Alexis Duflos.

J’avais couvert l’événement médiatiquement pour un autre média.

Vous y aviez assisté ?

Posté le 22-02-2018 à 10:14:31 par H2

Electrique et hydrogène sont à développer ensemble. Ca ne fait plus aucun doute pour les porteurs de projets de mobilité durable.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 20/09/2018 au 22/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Du 20 au 22 septembre 2017 auront lieu la seconde édition des Journées AVEM de l'électro-mobilité. Lors des deux premières journées, les 20 et 21 septembre, des...
A lire également / sur le même thème Audi dévoile l’e-tron et lance son offensive dans l’électrique
Quelques jours après Mercedes, Audi a dévoilé lundi à San Francisco son SUV 100% électrique, l’e-tron, qui est en train de sortir de la chaîne de montage de son usine de...
Avec DS 3 Crossback E-Tense, PSA prend le chemin de l’électrique
Avant sa présentation au grand public lors du Mondial de Paris, DS a dévoilé jeudi son DS 3 Crossback qui marquera l’entrée du groupe PSA dans une nouvelle ère. En...
L’ADEME, l’éclaireur de la puissance publique sur les transports
Organisme participant à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l’environnement, de l’énergie et du développement durable, l’ADEME est un acteur...
Avec l’EQC Mercedes affirme ses ambitions dans l’électrique
Avant sa présentation au prochain Mondial, Mercedes a dévoilé, le 4 septembre à Stockholm, son SUV 100% électrique : l’EQC qui sera le premier modèle que la marque à...
EDF, fidèle soutien des Journées AVEM de l’électro-mobilité
Impliqué depuis de longues années dans le développement de la mobilité électrique sur les territoires, EDF est de nouveau partenaire des Journées de l’électro-mobilité...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact