Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 18/03/2017 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 1874 fois - 16 commentaires


Quand la presse généraliste parle aujourd’hui de voitures électriques


Il n’y a pas encore si longtemps, juste quelques années en arrière, la presse généraliste ou spécialisée en automobiles se montrait le plus souvent très critique concernant les voitures électriques. Elles étaient la plupart du temps désignées comme ne procurant pas ou peu de plaisir de conduire, anxiogènes à l’utilisation, dévalorisées par les garagistes, et boudées par les automobilistes. Dans sa livraison du jeudi 16 mars 2017, le quotidien Ouest-France avait glissé un supplément de 16 pages dont les centrales sont consacrées à la mobilité branchée. La plupart des articles sont signés Jean-Rémy Macchia, grand spécialiste automobile. Morceaux choisis !

Une autonomie d’abord trop chiche…

Le journaliste spécialisé évoque l’ancienne situation des voitures électriques en 3 phrases : « Avec un rayon d’action limité à 100 ou 120 km, pas moyen d’envisager un usage normal », « Dès que la réserve électrique venait à manquer, voyant rouge, vous passiez de la plus totale décontraction au stress le plus absolu », et « Lorsque les batteries sont épuisées, que vous le vouliez ou non, vous vous retrouvez immobilisé… là où vous êtes, avec, comme unique solution, le remorquage ». A cette époque-là, nous aurions ressorti quelques statistiques, parmi lesquelles nous aurions retrouvé ce pourcentage énorme de Français qui ne parcourent quasiment jamais plus de 50 kilomètres à la journée. Nous aurions sans doute rappelé qu’une voiture électrique, quand ses batteries sont vides, aura plus de chance de se retrouver alors à proximité d’une prise (borne de recharge, ferme, commerce, maison, etc.) qu’une thermique près d’une pompe à essence.

…devenue acceptable

Jean-Rémy Macchia salue les efforts faits par les constructeurs pour proposer des modèles à meilleure autonomie : « 300, 350, voire 400 kilomètres ! Pour la première fois depuis leur apparition, l’autonomie des voitures électriques fait un grand bond en avant. Mieux : elle atteint des niveaux qui rendent la pratique envisageable, dans la ‘vraie’ vie ». On note toutefois toujours un petit décalage entre la pratique des électromobiliens et le discours de la presse : « Non pour partir en vacances, pas encore ». Au moins peut-on lire : « Pour couvrir vos déplacements quotidiens et quelques petits imprévus par-ci par-là, la marge est suffisante ». Contrairement à la Bluecar de Bolloré qu’il juge « peu réussie et qui impose de maintenir toujours chaudes les batteries », la Renault Zoé a sa faveur : « 400 km annoncés, au lieu de 210 lors de son apparitions, il y a 4 ans ! Pour une auto de ce gabarit, c’est vraiment remarquable ». Son essai sur plusieurs jours avec le pied léger sur l’accélérateur lui a permis de valider « 325 km d’autonomie réelle ». Venant de cet homme qui a essayé un nombre impressionnant de voitures, c’est un bel hommage rendu à la citadine du Losange. Il cite également « la Nissan Leaf [qui] passe de 160 à 250 km, la Volkswagen e-Golf de 190 à 300 km, le Renault Kangoo de 170 à 270 km ». Du coup, les qualités des voitures électriques ressortent grandies : « Accélérations aussi puissantes que feutrées, silence magistral, douceur très séduisante ».

Les fameuses batteries au graphène

Quelle joie de lire Jean-Rémy Macchia évoquer les fameuses batteries au graphène, peut-être inspiré après un petit tour sur notre site : « La course à l’autonomie est entamée. Aujourd’hui, c’est avec des batteries à technologie lithium-ion. Demain, le graphène, un dérivé du graphite, va bouleverser la donne : doublement de l’autonomie et temps de recharge réduit à moins de 10 minutes ». Le journaliste spécialisé voit dans ces accumulateurs une raison de « révolutionner les voitures électriques, et les batteries… en général ».

La pratique

Une autre satisfaction est de lire dans ce supplément distribué par Ouest-France de vrais conseils qui, lorsque les médias spécialisés VE les alignaient, il y a quelques années, étaient régulièrement moqués. On y vient donc dans la presse généraliste, et sans arrière-pensée, à conduire « de la manière la plus douce », en anticipant les ralentissements « pour freiner le moins possible et ne pas gaspiller l’énergie ». Le paragraphe évoquant la recharge est cependant trop imprécis, exhibant pourtant un curieux 1h38 pour effectuer l’opération sur une borne 43 kW. Pour quelle voiture ? Plus haut, sont évoqués les superchargeurs Tesla qui ne seraient « désormais plus gratuits ». Leur usage l’est toujours cependant, à vie, pour les exemplaires de Models S et X commandés avant le changement de régime. La pose d’une prise ou d’une wallbox en copropriété est abordée, ce qui est un bon point. Sont cependant omises les aides financières possibles.

Témoignages

Ce focus sur les voitures électriques donne la parole à un utilisateur de Volkswagen e-up!, très satisfait de son acquisition réalisée en mars 2015. Il souligne en particulier l’abandon d’un certain rituel : ne plus aller à la pompe ! Sa voiture et lui figurent d’ailleurs en une du supplément L’auto et vous, avec le titre « Voitures électriques : leur autonomie fait un bond en avant ». Autre témoignage, celui d’un professionnel Nissan qui entretient dans les environs de Rennes (35) des Leaf. Outre l’envie de partager le plaisir qu’il a à intervenir sur ces voitures, il chiffre l’évolution des ventes pour ce modèle dans la concession où il travaille : 1 en 2013, puis 10, 59 et 126, respectivement pour les 3 années suivantes. En fermant les yeux sur quelques imprécisions et raccourcis pas forcément heureux, la filière concernée par les véhicules électriques ne peut que se réjouir du changement de ton opéré pour présenter la mobilité branchée. C’est en devenant finalement une voiture comme les autres, dans les productions journalistiques automobile, qu’elle se fait la plus désirable !


Mots clés : Ouest-France | voiture électrique | véhicule électrique | Jean-Rémy Macchia | presse généraliste | Renault Zoé | Nissan Leaf
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 18-03-2017 à 11:22:48 par Phenix83

Belle évolution des mentalités d’autant que les PDG de Mercédes et Volkswagen viennent d’annoncer qu’en 2027 ils ne produiraient plus que des voitures 100% électriques.La technologie des batteries permet ce bond en avant qui rendra l’air de nos villes et de nos campagnes beaucoup plus respirables ...Les véhicules hybrides n’auront été dans cette période qu’une transition !

Posté le 18-03-2017 à 11:39:18 par Bug Danny

Une révolution passe toujours par 3 stades: Ridicule, Dangereux, Évident.
- Ridicule: voiturette de golf à l’autonomie lilliputienne pour bobos parisiens. Puis la Tesla Modèle S est apparue !
- Dangereux: les batteries prennent feu, va falloir construire des dizaines de centrales nucléaires, ça va mettre des millions de gens au chômage..... On en est encore malheureusement là !
- Évident: l’article de JR Macchia prouve que ce stade approche à grand pas. Bientoôt en lira "mais c’était criminel de rouler en diesel".


Posté le 18-03-2017 à 14:02:22 par Philippe Schwoerer

@Bug Danny
"Bientôt en lira : ’mais c’était criminel de rouler en diesel’".

Oui, je pense aussi qu’on trouvera cela un jour dans la presse généraliste !

Posté le 18-03-2017 à 17:26:21 par Marlot

Chaque fois que je lis des autonomies en "km", je me demande pourquoi on omet de préciser ’km NEDC".
Çà éviterait beaucoup de désillusions.
NEDC est un cycle de test conçu pour que la voiture la plus poussive puisse le passer.
On y passe de 0 à 50 km/h en 26 secondes et de 0 à 70 km/h en 42 secondes. Personne ne roule comme çà et on ne peut donc réaliser que des autonomies plus courtes.
Les consommations des voitures thermiques sont aussi des l/100 km NEDC.

Posté le 18-03-2017 à 20:38:38 par CHL17

Macchia écrivait aussi en 2013 à propos de la Model S Tesla qu’avec une si grosse batterie, il ne resterait plus de place pour les bagages !!
Ou comment parler d’un sujet qu’on ne connaît pas ....
( je n’ai malheureusement plus le lien ni ma réponse à son encontre)

Posté le 18-03-2017 à 21:43:39 par Philippe Schwoerer

J’ai eu l’honneur et le plaisir de le rencontrer en juin dernier lors d’une table ronde privée sur les véhicules électriques. Il avait son idée sur les VE. J’ai pu répondre à tous ses doutes sur le sujet, et je l’ai vu être étonné que je sois vraiment convaincu par la mobilité électrique. Je pense qu’il s’est passé quelque chose à ce moment-là, matérialisé par quelques secondes de silence.

C’est quelqu’un d’impressionnant qui est capable de ressortir des points précis et des impressions ressenties sur des véhicules qu’il a essayés des années auparavant. Une encyclopédie vivante.

Le VE, c’était nouveau et inhabituel pour lui. Maintenant, c’est devenu pour lui l’actualité de l’automobile. On le sent dans le dossier.

Posté le 19-03-2017 à 16:17:33 par soub56

J’ai effectivement lu ce supplément d’OUEST FRANCE et été surpris, pour une fois, par la relativement bonne précision des informations transmises.
J’ai regretté que les C zéro, ion et MIEV ne soient pas comptabilisées ensemble dans le tableau des ventes de VE : cette voiture aurait été sue le podium, malgré son âge certain.
J’ai regretté également que le journaliste mette en avant la VW up ( peu vendue, chère, sans autonomie extraordinaire), alors que c’est la ZOE nouvelle batterie qui aurait mérité cette place.

Posté le 20-03-2017 à 09:02:10 par Arnaud L

"mais c’était criminel de rouler en diesel"
Alors interdisons les et supprimons les de suite ainsi que :
- les bâteaux (hors les quelques navettes électriques),
- les PL,
- les tracteurs,
- les chaudières au fioul, etc.
On verra si la qualité de l’air en ville s’améliore. J’en doute fortement, la pollution aux particules ne provenant pas uniquement des diesel (voir contributions précédentes).

Posté le 21-03-2017 à 09:02:00 par Rickobotics

J’écoutais quotidiennement Macchia sur fr info il y a qqs années ds sa petite rubrique auto, jusqu’à sa troisième (j’aime laisser des chances aux gens) intervention lamentable sur le VE ... S’il est revenu à la raison, pk pas l’écouter de nouveau si son créneau existe toujours ... Les gens ont tellement d’apriori sur tous les sujets, surtout les nouveaux qu’ils ne maîtrisent pas et remettent en cause leurs domaines de compétence ! Merci aux gens passionnés et patients comme Philippe de les remettre ds le droit chemin ;)

Posté le 21-03-2017 à 09:47:21 par Christophe

Affligeant de voir qu’en 2017 Rickobotics est incapable d’admettre qu’il n’y a pas qu’un seul "droit chemin" !
Mais intégrer la différence, des modes de pensée différents, des cultures différentes, etc., cela doit remettre en cause ses "domaines de compétences".

Posté le 22-03-2017 à 09:58:34 par Rickobotics

Bien le bonjour Christophe, enfin un commentaire constructif de ta part ! Excellente journée à toi aussi ;)

Posté le 22-03-2017 à 11:00:25 par Christophe

@Rickobotics
Dois-je comprendre que tu viens enfin d’admettre que la solution que tu mets en avant :
1/ ne convient pas à tout le monde,
2/ ne permet pas de résoudre les problématiques qui sont les nôtres à savoir pollution et GES.
Donc ce que j’attends d’un journaliste c’est qu’il prenne tout en compte et qu’il informe pour que les lecteurs puissent choisir en connaissance de cause.

Posté le 22-03-2017 à 11:16:49 par Rickobotics

Commences juste par apprendre le second degré, souvent aidé par la présence de smileys tels que ";)" ...

Posté le 22-03-2017 à 11:29:40 par Christophe

@Rickobotics
Ah je me disais que ce n’était pas réel toi qui est toujours dans le jugement et dans la remise en cause.

Posté le 23-03-2017 à 08:24:21 par Et revoilà les batteries au graphène

pourquoi parler des batteries au graphène qu’on ne verra jamais...

Posté le 23-03-2017 à 08:33:29 par Jecko

C’est quoi le problème des batteries au grahène ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème The Green Expedition : Sojasun, partenaire du périple en véhicules électriques pour l’Argentine
En avril 2018, le raid pour l’Argentine en véhicules électriques organisé par Atypik Travel Organisation sera autant l’occasion pour les participants de vivre une belle...
Citroën lance son E-Berlingo multispace
Citroën a révélé hier son nouveau E-Berlingo Multispace dans une vidéo en direct sur Facebook. Le ludospace, aux caractéristiques semblables au Peugeot Partner Tepee...
Pink Mobility : Des scooters électriques pour démocratiser la mobilité branchée
Nouvel acteur français du scooter électrique à destination des professionnels et des particuliers, Pink Mobility s’appuie sur le parcours déjà long en mobilité branchée...
Sodetrel - Indigo : Renouvellement de partenariat pour 600 points de charge installés en 2019
C’est en janvier 2014 que Sodetrel, filiale d’EDF dédiée à la mobilité électrique, et Indigo, leader mondial du stationnement, ont signé le contrat initial de...
ACMB e-Tour : un rallye de promotion de la mobilité électrique en Haute-Savoie
Hasard du calendrier : alors que nous venons de rendre compte des débuts du maillage du Syane (notre article), en Haute-Savoie, en bornes de recharge pour véhicules...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact