Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 23/05/2020 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1907 fois - 1 commentaire


Renaissance en vue pour les bornes Autolib’


Après plusieurs mois de consultation suite au lancement en juillet 2019 d’un appel à initiatives privées portant sur le valorisation et le réemploi des bornes de recharge du réseau Autolib’, la Métropole du Grand Paris vient de désigner le groupement Metropolis pour assurer l’installation et l’exploitation de ces bornes laissées pour la plupart à l’abandon depuis le 31 juillet 2018, date de l’arrêt définitif du service d’autopartage parisien. Pour son Président, Patrick Ollier : « La Métropole va ainsi faciliter l’émergence d’une offre de recharge pour véhicules électriques au maillage pertinent, économiquement robuste et lisible pour l’usager. »
Composé de SPIE CityNetworks (filiale du groupe SPIE déjà très impliqué dans le monde de la recharge), du fabricant de bornes E-Totem et de la société d’investissement SIIT, le groupement Metropolis est chargé de déployer plus de 3 000 points de charge sur l’ensemble des 123 communes du territoire métropolitain, hors Paris. Un déploiement qui doit débuter dès cet été pour s’achever d’ici l’été 2022.



Trois types de bornes pour répondre aux différents usages

Au total, le réseau Metropolis comprendra 3 084 points de charge, dont 252 à charge rapide. 2 582 seront situés sur des anciens emplacements Autolib’ et 502 sur de nouvelles stations dont certaines pourraient être implantées selon le dispositif de « bornes à la demande » afin d’être au plus près des besoins. Pour s’adapter aux différents usages des habitants de la Métropole, 3 types de bornes seront installés. Des bornes Metropolis Proximité d’une puissance de 3 à 7 kW, des bornes Metropolis Citadine d’une puissance de 7 à 22 kW et des bornes Metropolis Express d’une puissance de 50 à 150 kW.
La tarification au kWh sera modulée sur la base de la vitesse de charge choisie, la quantité d’énergie délivrée ainsi que le temps d’occupation en fin de charge. La recharge coûtera ainsi de 0,36€ à 0,72€ le kWh TTC selon la puissance de charge. Le stationnement post-charge étant facturé ente 1 et 3€ par tranche de 15 minutes. A noter également l’existence d’un forfait de 45,00€ pour 100 kWh, soit environ 6,50€ pour 100 km. Par ailleurs, un site internet et une application dédiée seront créés pour s’informer, s’inscrire et trouver une borne, mais aussi pour lancer une charge sans s’abonner ou ajuster à tout moment la vitesse de charge de son véhicule.



Un service autofinancé, mais aux tarifs élevés

S’il faut se réjouir de voir 3 000 points de charge publics de nouveau accessibles au sein d’un territoire qui en manque cruellement, les tarifs appliqués sont tout de même assez élevés. Des tarifs qui s’expliquent en grande partie par la nature du contrat passé entre le groupement Metropolis et la Métropole du Grand Paris. Loin de contribuer financièrement à la mise à disposition de bornes de recharge à ses habitants soucieux d’aller vers une mobilité propre, cette dernière réclame une participation financière importante au groupement qui devra verser une redevance d’occupation du domaine public de 5 000€ pour chacun des emplacements, soit un investissement global de plus de 15 millions, mais aussi 50% du résultat net d’exploitation.
Le service sera donc totalement autofinancé, ce qui a forcément une incidence sur les prix pratiqués qui sont dans l’ensemble supérieurs à ceux affichés par d’autres réseaux français de recharge publics. Ainsi, pour une charge à 3 kW, le tarif de 0,36€/kWh est près de 2,5 fois celui appliqué par EDF aux particuliers, sans pour autant charger plus rapidement. Quant à celui concernant la charge rapide, avec 0,72€/kWh il se situe presque au niveau de celui pratiqué par Ionity (0,79€/kWh) aux propriétaires de véhicules de marques ne faisant pas partie du consortium. Un prix dont la brutale augmentation a provoqué un tollé. Ionity vient d’ailleurs de faire marche arrière en ramenant à 0,49€/kWh son tarif pour une charge rapide à 50 kWh.


Mots clés : Mobilité électrique | Bornes de recharge | Grand Paris | Autolib’ | SPIE | E-Totem
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 25-05-2020 à 10:04:27 par JJA

Je ne comprends pas bien le sens de l’article. Il y a-t-il un lien avec l’article sur le projet Sigeif de la semaine dernière ? Allons-nous voir sur la même station Autolib’ des bornes à la fois de la métropole et du Sigeif ? Comment savoir quel projet concerne quelles anciennes bornes ? Chaque mairie va devoir choisir son camp ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Portée par une Zoé record, l’envolée des véhicules électriques se précise
Les chiffres records du dernier baromètre mensuel de la mobilité électrique que vient de publier l’Avere-France montrent que les ventes de véhicules électriques ont...
Volkswagen engage la transition vers l’électro-mobilité de son usine d’Emden
Après son usine de Zwickau qui, depuis la fin du mois de juin ne produit plus que des véhicules électriques avec l’iD.3 pour fleuron, Volkswagen vient d’engager la...
Un livre blanc pour favoriser le déploiement des bus à hydrogène
L’AFHYPAC, association qui regroupe l’ensemble des acteurs de la filière française de l’hydrogène, vient de rendre public un livre blanc sur la façon de déployer les bus...
Venturi s’attaque à un nouveau record de vitesse, mais à moto avec la Voxan Wattman
Après avoir établi plusieurs records du monde de vitesse dont le dernier en date, 549 km/h atteints par la « fusée sur roues » VBB 3, Venturi s’attaque à un nouveau défi...
Une version 100% électrique pour la nouvelle Citroën C4
Citroën vient de présenter sa nouvelle C4 qui, outre les modèles essence ou diesel, aura également une déclinaison 100% électrique. Avec la ë-C4, la marque aux chevrons...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact