Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 10/11/2017 à 12:26 par Philippe Schwoerer - Lu 4874 fois - 11 commentaires


Renault Zoé : Rétrofit de la batterie possible très bientôt en France


Le rétrofit de la batterie, c’est l’opération par laquelle pour pouvez quasiment bénéficier de l’autonomie d’une Zoé 40 avec un modèle à pack 22 kWh. Cette amélioration est déjà possible depuis plusieurs semaines dans quelques pays dont la Belgique et les Pays-Bas. Renault s’apprête à annoncer l’ouverture du service en France, officiellement au 15 novembre 2017, selon nos informations.

Novateur

Renault n’est pas le seul constructeur de voitures électriques à avoir pensé à permettre aux utilisateurs de la première heure de ses actuels modèles branchés de pouvoir bénéficier des progrès technologiques réalisés sur les batteries. BMW avait ouvert la possibilité pour sa i3 mais le peu de demandes enregistrées semble avoir eu raison de l’offre. Tesla proposait, et propose peut-être encore, aux propriétaires du roadster un nouveau pack d’une capacité augmentée de 30%, pour un rayon d’action supérieur à 600 kilomètres. Une opération qui est très différente des mises à niveau possibles pour la Model S, par exemple pour passer d’une capacité de 60 à 75 kWh, sans remplacement de la batterie, simplement par paramétrage à distance. Chez Nissan, en dépit d’une attente réelle de propriétaires d’anciennes Leaf, il n’est pas d’actualité de remplacer une batterie 24 kWh par une de 30 kWh. Renault est donc le seul constructeur de voitures électriques grand public à proposer le rétrofit par remplacement du jeu d’accumulateurs embarqué au profit d’un nouveau de meilleure capacité. Le swap permettra de passer d’environ 150 à un peu moins de 300 kilomètres d’autonomie. A noter qu’elle serait légèrement en retrait de quelques km par rapport à celle de la Zoé 40, bien que partageant le même ensemble 41 kWh.

15 novembre

Si, en Belgique, le rétrofit du pack de la Zoé est devenu une opération réalisable depuis plusieurs semaines, avec un premier modèle reçu en concession en juin, Renault devrait officiellement étendre cette possibilité à la France, par une annonce officielle vraisemblablement en date de mercredi 15 novembre prochain, c’est-à-dire dans une poignée de jours. Le service est actuellement facturé 3.500 euros TTC en Belgique, avec une augmentation d’une dizaine d’euros mensuels sur la location de la batterie. Des conditions qui devraient s’appliquer également à la France. Puisqu’il s’agit de toucher à la batterie, le rétrofit est aussi l’occasion de modifier éventuellement son contrat de location dédié, pour plus ou moins de kilomètres à l’année. Après l’installation du nouveau pack, une mise à jour soft et des tests sont nécessaires, qui expliquent que la voiture sera dans la plupart des cas immobilisée 2 ou 3 jours.

Que penser du prix facturé ?

Difficile de parler de la Zoé et de sa batterie sans revenir à l’éternel débat sur la location du pack. Des opposants au principe trouveront que débourser 3.500 euros c’est impensable sans être propriétaire des accumulateurs. Pour comparaison, la simple mise à jour soft opérée à distance par Tesla pour passer d’une capacité de 60 à 75 kWh est facturée 10.000 euros. Par ailleurs, c’est d’abord pour un confort d’utilisation que le swap sera demandé. Tout comme un locataire peu engager dans un appartement dont il ne sera jamais propriétaire des travaux importants, par exemple afin de disposer d’une douche au seuil d’accès bas à la place d’une baignoire. Question coût global de l’opération, on se situe dans le même ordre de grandeur.

Intérêt de l’opération

Pour un électromobilien qui ne réalise jamais ou très rarement plus de 150 kilomètres à la journée avec une Zoé, l’intérêt du rétrofit est faible, sauf à avoir vraiment l’envie de disposer coûte que coûte d’une autonomie confortable. En revanche, pour qui voyage loin et souvent avec ce modèle branché, la proposition du Losange sera sans doute le plus souvent perçue comme une aubaine. Elle évite de devoir revendre son ancien modèle de Zoé pour en acquérir un nouveau, en mettant au final bien plus d’argent sur la table. En outre, lorsqu’il s’agira de vraiment se séparer de sa voiture électrique, une batterie de 2017 sur une Zoé de 2014, par exemple, avec pas loin de 300 kilomètres d’autonomie, fera positivement la différence sur le marché de l’occasion. Plus globalement, le rétrofit pourrait même, par les perspectives qu’il promet, soutenir le prix de revente des Zoé les moins récentes.


Mots clés : Renault | Zoé | Rétrofit | batterie | France | swap | autonomie | voiture | électrique | capacité
Catégories : Voiture électrique | Batterie |

Commentaires

Posté le 11-11-2017 à 09:03:49 par ZoéT

L’info circule depuis plusieurs semaines chez les Zoétistes avec la consigne de ne pas l’ébruiter. Perso, je n’ai vu aucun inconvénient à vous la transmettre : c’était devenu un secret de polichinelle.

Posté le 11-11-2017 à 15:33:03 par ZoéWill

Ah, c’est donc toi, gros mâlin ! Tu nous donnes ton avis sur le retrofit...

Posté le 12-11-2017 à 14:54:42 par PBlanchet

Cette possibilité de rétrofit démarque clairement et positivement Renault de la concurrence. Et personnellement, même si 3500 euros est une grosse somme, je ne la trouve pas disproportionnée.

Posté le 13-11-2017 à 11:03:09 par Psyl

3500 € pour changer une batterie qui ne vous appartient pas et qui est louée...

Quand le propriétaire d’une maison louée décide d’y faire des travaux, ce n’est le locataire qui paie.

Posté le 13-11-2017 à 14:24:18 par Christophe

@psyl
Philippe parlait de l’adaptation d’un logement ("par exemple afin de disposer d’une douche au seuil d’accès bas à la place d’une baignoire"). Si c’est à la demande du locataire le propriétaire peut refuser de payer. Et cette situation est assez courante.
J’ai eu à traiter un tel cas suite à la paraplégie d’un piéton renversé sur un passage par un automobiliste. Et le propriétaire n’a rien déboursé vu que c’est l’assurance de la voiture qui a tout pris en charge.
Par contre il a fallu faire valider les travaux à la fois par le propriétaire et la copropriété.
A mon humble avis le logement a pris de la valeur ne serait-ce que par cette adaptation qui peut aussi intéresser des personnes âgées.

Posté le 13-11-2017 à 17:46:43 par Philippe Schwoerer

@Christophe
Merci pour ces précisions !

@Psyl
Quand un locataire veut engager des travaux pour son confort, en plus des autorisations à demander, et sauf obligations pour des raisons de sécurité par exemple, c’est bien le locataire qui paie. Des arrangements restent possibles.

Posté le 13-11-2017 à 22:20:31 par electronlibre

Que le locataire paie les travaux qu’il a engagé, tout à fait normal.
Mais que le propriétaire en profite pour augmenter le loyer, c’est autre chose...
Il me parait difficile de faire une telle comparaison parce que dans le cas des Renault ZE, on peut acheter le véhicule mais pas la batterie, pourtant pièce maitresse du VE.

Posté le 14-11-2017 à 09:44:10 par Philippe Schwoerer

Dans les 2 cas, un locataire souhaite bénéficier d’une amélioration pour son confort.

Mais il est vrai que les 2 situations ne sont pas pleinement comparables.

S’il fait des travaux dans un appartement où il est locataire, il n’en retirera pas de bénéfice en le quittant.

S’il fait procéder au rétrofit, il pourra certainement revendre sa Zoé dans de meilleures conditions.

Posté le 16-11-2017 à 19:26:25 par Remy

Eh bien finalement ce ne sera pas du tout ce qui était espéré.

1) Ne cherchez pas une information officielle : il n’y en aura pas.
Renault ne veut pas que des centaines (des milliers ?) de possesseurs de Zoe demandent le retrofit.

2) Le retrofit se fera... à raison de 15 à 20 véhicules par mois et sur une durée limitée (3 à 5 mois). Au total, il sera donc réservé à une centaine de clients qui, pour la plupart, en ont déjà fait la demande et qui de plus devront obtenir l’assentiment du constructeur (l’expression "à la tête du client" prend tout son sens).

Renault préfère bien sûr vendre une Zoe ZE40 plutôt qu’un retrofit, mais cette nouvelle position, après que de nombreux commerciaux aient vendu des Zoe 22kWh en assurant que le retrofit serait possible, ne démontre pas un grand respect du client.

Posté le 17-11-2017 à 11:09:19 par ZoéT

Pour une fois que M. Schwoerer dit ouvertement du positif d’une solution Renault pour sa Zoé... Renault a dû changer son fusil d’épaule, car il était bien prévu une annonce au 15 novembre sur le départ du rétrofit en France, nous avons été plusieurs à en avoir l’info via Renault. En tout cas s’il s’agit bien d’une sélection, je trouve ça honteux. Et du coup, rouler au quotidien en Zoé risque de perdre de la saveur pour moi. Je ressentais une grande fierté à l’idée que Renault propose ce rétrofit et soit le seul à le faire. Concrètement, là, maintenant, j’aurais à remplacer ma Zoé, ce serait pour une autre marque.

Posté le 17-11-2017 à 11:56:09 par Remy

Et il y a bien eu une annonce le 15 novembre... mais pas publique.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème +300% de ventes en France pour BMZ, fabricant de batteries lithium-ion
Acteur mondial de la production de systèmes lithium-ion, le groupe BMZ dont le siège social est en Allemagne, les sites de production répartis entre ce même pays, la...
Plaidoyer pour la conversion des thermiques en électriques
Entre pionniers de la mobilité électrique, nous rêvions déjà il y a une dizaine d’années de pouvoir convertir des voitures thermiques en électriques. ElectroDyane,...
Alstom va livrer 14 trains Coradia iLint à pile hydrogène en Allemagne
Seul constructeur de rames de trains à maîtriser complètement les chaînes de traction électriques à pile hydrogène, Alstom vient de signer un premier contrat pour la...
BLYYD livre à Carrefour un premier tracteur ATM électrique
Les grandes enseignes de la distribution, mais aussi d’importants groupes industriels, sous l’influence du bilan carbone de leurs activités, exigent de leurs...
Europe : -30% de CO2 en 2030 pour les voitures et camionnettes
Suite à l’entrée en vigueur de l’accord de Paris, la communauté internationale s’est engagée à progresser vers une économie moderne et un maximum décarbonée. En...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact