Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 05/12/2018 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1501 fois - 6 commentaires


Salon de Los Angeles : BMW précise sa vision de la voiture électrique du futur


Après avoir dévoilé sa BMW Vision iNext en septembre dernier, BMW a profité du salon de l’Auto de Los Angeles qui se déroule jusqu’au 9 décembre pour apporter des précisions sur son concept-car qui incarne la vision du constructeur bavarois sur la voiture électrique du futur. Un concept-car qui n’est pas un simple exercice de style puisqu’il servira de base à un SUV de série dont le lancement est programmé en 2021.
Plus largement, la BMW Vision iNext donne une idée assez précise de la stratégie que la marque entend suivre en matière d’électrification de ses véhicules. Une électrification qui sera assez massive puisque le constructeur allemand compte lancer vingt-cinq véhicules électrifiés, dont douze 100% électrique, d’ici à 2025, date à laquelle ces véhicules devraient représenter 15 à 25% de ses ventes.

Une voiture développée sur une plateforme multi-énergies

Contrairement à Volkswagen qui a choisi de s’appuyer sur une plateforme modulaire (MEB) totalement dédiée aux véhicules électriques, BMW a développé sa Vision iNext à partir d’une plateforme modulaire multi-énergies qui pourra, en fonction des modèles, recevoir aussi bien des moteurs thermiques, que des moteurs 100% électriques ou hybrides-rechargeables. Comme la remplaçante annoncée de la BMW i3 dont le lancement est également prévu en 2021, le futur SUV décliné à partir de la BMW iNext bénéficiera de la 5ème génération de la chaîne de traction électrique dont l’objectif est de réduire les coûts de fabrication (30%) et le poids (20%).
Côté performances, le module unique regroupant le moteur, la transmission et l’électronique de puissance pourra développer une puissance maximale de 350 kW (475 ch). Composées d’une nouvelle génération de cellules fournie par la société chinoise CATL mais fabriquée en Allemagne, les batteries sont annoncées comme capables de fournir 50% d’énergie et 25% de puissance supplémentaires. De quoi donner au véhicule une autonomie de 700 km. Par ailleurs, l’autonomie en mode électrique des versions hybrides-rechargeables devrait être doublée pour atteindre les 100 km.



Un pas vers la conduite autonome

La BMW Vision iNext n’est pas un véhicule autonome, mais elle fait un pas vers la conduite autonome en autorisant une conduite autonome de niveau 3. Concrètement, le système automatique du véhicule se substituera au conducteur uniquement sur autoroute et jusqu’à une vitesse de 130 km/h. De plus, le pilote automatique pourra demander à tout moment au conducteur de reprendre la main.
L’aménagement intérieur de la BMW iNext tient compte de l’évolution vers une conduite de plus en plus autonome avec deux modes de conduite proposés à l’usager. En mode « Boost », la priorité est donnée à l’humain et le volant ainsi que l’instrumentation font face au conducteur. En mode « Ease », la conduite autonome est activée et le volant se rétracte pour laisser davantage de place, tandis que l’écran central du tableau de bord affiche des suggestions d’évènements et de lieux à visiter dans les alentours.



Un habitacle transformé en salon roulant

Avec la BMW Vision iNext, le constructeur allemand a souhaité rompre avec les dogmes traditionnels pour créer une nouvelle interprétation de la qualité de vie. L’habitacle a ainsi été entièrement repensé pour lui donner une atmosphère chaleureuse avec une combinaison de bois noble, d’étoffes aux motifs Jacquard tissés à la main et d’alcantara en coloris Purus Rosé qui viennent complétés l’aménagement intérieur. Un intérieur conçu comme un espace de vie caractérisé par une Coffee Table, une audacieuse tablette flottante au cœur de l’habitacle.
Un habitacle mis en lumière et transformé en un salon roulant par la vaste surface vitrée et le toit panoramique, ainsi que par les grandes portes à ouverture antagoniste. Dans ce lieu de détente et de relaxation ouvert sur l’extérieur, les occupants des places arrière disposent d’un espace particulier visuellement dissocié de l’avant. Un espace sans cuir ni chrome (une première pour BMW), remplacés par des matériaux (bois et tissus Jacquard) intelligents qui intègrent les commandes.



Des technologies discrètes et intuitives

Si la BMW Vision iNext regorge de technologies, celles-ci sont particulièrement discrètes et intuitives. Les affichages se font ainsi discrets sur la planche de bord, tandis que d’autres éléments de commande ou boutons tactiles ont carrément disparu. Le signe de la volonté de la marque de ne plus privilégier la technologie mais de mettre en avant l’humain. Ainsi, les technologies numériques ne deviennent visibles que si le conducteur ou ses passagers le souhaitent. Les surfaces en bois ou en tissus sont quant à elles utilisables par commande gestuelle ou vocale.
A titre d’exemple, il est possible en mode « Ease » (conduite autonome) de commander la console centrale depuis la surface en bois. A chaque entrée, des points lumineux s’allument comme par magie pour suivre les mouvements des doigts et produire un signal de réaction. La surface du tissu Jacquard de l’arrière prend également vie au contact des doigts. Elle permet notamment de piloter la lecture de musique par différents gestes, présentés sous l’étoffe par des diodes lumineuses. La technologie Intelligent Beam permet aussi de créer des surfaces de projection interactives dans l’habitacle, susceptibles à terme de remplacer les affichages tels que nous les connaissons aujourd’hui.





Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | BMW | BMW Vision iNext | Salon Auto Los Angeles | Concept-car
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 05-12-2018 à 14:01:31 par ZoéT

L’avant et le tableau de bord choquent.

Posté le 05-12-2018 à 15:05:23 par Luck

Oui ZoéT le tableau de bord c’est le bureau de l’infographiste stagiaire ....

Posté le 05-12-2018 à 16:31:17 par ZoéT

Héhéhé...

Posté le 05-12-2018 à 23:21:15 par nouh

Encore une voiture électrique avec une surface frontale digne d’un camion et donc d’une fluidité digne d’une bétaillère. Seule, la surface vitrée est pour une fois importante.
Mais, ce prototype BMW prouve une chose qui se confirme modèles après modèles, la voiture électrique sera réservée aux plus aisés et ce constat n’est pas près d’être annulé.
Mais, pour les autres, le "petit peuple", les constructeurs proposent quoi??? l’hybride 48v, peut-être, car ensuite les hybrides rechargeable sont également hors de prix, surtout pour des gilets jaunes!!!
Reste le scooter électrique ou le vélo...... et la marche.

Posté le 07-12-2018 à 15:40:12 par jerome69

Pour Nouh
Jusqu’à preuve du contraire BMW n’ est pas la marque du petit peuple, et ne l a jamais été.
il faudra attendre e voir ce que sort Volkswagen, ( la voiture du peuple ds le texte) pour avoir des voitures plus abordables mais certainement moins high tech.

comme toutes nouveautés dans l ’automobile , on commence toujours par le haut de gamme et année apres année les voitures de bases commence à recevoir la technologie, il n y a qua voir la direction assisté et les vitres électriques pour remonter 30 ans en arrière

Posté le 08-12-2018 à 18:27:55 par Fabrice

@ nouh

Voiture électrique réservée aux plus aisés... Moi je ne me reconnais pas dans cette affirmation, je dirai plutôt à ceux qui se soucient vraiment de leur environnement, même si tout n’est pas parfait... N’avez vous jamais entendu la pub Citroen sur la CZERO À 90€/mois en LLD? Moi j’en ai eu une pendant 4 ans et ai réalisé 60000 KM à son volant! Que du bonheur et de formidables économies...
C’est ce que j’expliquai l’autre jour à un gilet jaune à un rond-point, lui précisant qu’il faut chercher pour trouver des solutions, et ne pas attendre d’un quelconque gouvernement qu’il nous aide à réaliser ce que chaque citoyen devrait faire par lui-même... Mais là c’est une autre histoire.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
A lire également / sur le même thème Formule E : une Saison 5 particulièrement excitante
La saison 2018-2019 du championnat de Formule E débute samedi sur le circuit de Dariya en Arabie Saoudite, dans les faubourgs de la capitale Riyad. Les 22 pilotes et les...
Opel : une année 2019 placée sous le signe de l’électrification de ses véhicules
Si l’année 2019 verra Opel célébrer ses 120 ans de fabrication d’automobiles, elle sera aussi marquée pour le constructeur allemand par le véritable lancement de...
PSA lance à Paris son service d’autopartage Free2Move
L’arrêt définitif d’Autolib’ le 31 juillet dernier n’a pas laissé trop longtemps les parisiens sans services d’autopartage de véhicules électriques. Après Renault qui a...
Loi LOM et mobilité électrique
La Ministre des Transports Elisabeth Borne a présenté lundi la Loi d’Orientation sur les Mobilités (LOM) qui venait d’être examinée au Conseil des Ministres. Une loi qui...
Véhicules électriques : grandes manœuvres en Europe sur les batteries
Même s’ils ne représentent encore qu’une infime partie de leurs ventes, la plupart des constructeurs automobiles européens se sont engagés résolument dans le...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact