Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 30/05/2017 à 12:00 par Philippe Schwoerer - Lu 3852 fois - 4 commentaires


Scooters électriques Unu : Une levée de fonds et l’avis d’un pro exigeant


Proposés par la startup berlinoise éponyme, les scooters Unu arrivent en France (voir notre article). Une levée de fonds va aider au développement de ces engins, en particulier dans quelques pays d’Europe dont le nôtre. Spécialiste des véhicules électriques à Saint-Barthélemy, Bruno Miot a validé son utilisation sur ce territoire qui compte des côtes jusqu’à 30% !

Scooters Unu

En quelques mots : Avec une autonomie d’environ 50 kilomètres, qui peut être doublée grâce à une place réservée à une batterie portable de rechange, les scooters Unu à la bouille néo-rétro existent avec des moteurs d’une puissance de 1, 2 ou 3 kW pour un prix d’appel de 1.799 euros. Ce dernier est, entre autres, rendu possible grâce à la vente directe en ligne, sans passage par un intermédiaire. Le concept de l’engin, né en 2012 de la volonté de 3 étudiants, - Elias Atahi (responsable de l’expérience client), Pascal Blum (PDG) et Mathieu Caudal (vice-président Croissance) -, a été salué par plusieurs distinctions, dont l’une de la part du magazine Forbes qui sélectionne, parmi les jeunes entrepreneurs européens, les plus prometteurs. Dès 2013, le deux-roues a été introduit avec succès en Allemagne. Seulement 10 mois pour lancer, après constitution de l’entreprise, un scooter électrique abordable et certifié TÜV ! L’engin débarque dans l’Hexagone cette année pour enrichir un marché qui s’étoffe d’autant plus sereinement que le gouvernement lui accorde désormais une certaine attention, sous conditions, à travers une aide à l’acquisition.



7,5 millions d’euros

Unu vient d’effectuer une levée de fonds de 7,5 millions d’euros auprès d’investisseurs renommés, tels Capnamic Ventures, Iris Capital (fonds de capital risque français), NRW.Bank, Founder.org (fonds de capital risque de la Silicon Valley), ainsi que Andy Goldstein et d’autres acteurs privés issus du secteur automobile et de l’électronique de consommation. Cet apport de capitaux frais va être exploité dans 3 domaines : « lancement d’un scooter Unu entièrement revu (disponible depuis fin avril 2017), expansion sur les deux marchés du scooters les plus importants en Europe, à savoir la France et les Pays‐Bas, développement de futurs produits ». Ce début d’internationalisation est un premier pas vers une expansion à long terme également aux 4 coins de la planète.

Commande en ligne

Le communiqué de presse prend l’exemple de Tesla pour illustrer le souhait des fondateurs de vendre « leurs scooters électriques sans intermédiaires, mais en faisant appel à des pionniers, c’est‐à‐dire des ambassadeurs de la marque, avec lesquels les personnes intéressées peuvent convenir d’un rendez‐vous pour faire un essai ». Ensuite, les futurs clients définissent le modèle de leur choix grâce au configurateur en ligne. Le deux-roues branché est enfin « livré directement de l’usine au pas de la porte du client ». Un scénario qui peut exceptionnellement être reconsidéré, comme ce devrait être le cas dans les Caraïbes à Saint-Barthélemy, chez Bruno Miot qui a essayé l’engin et l’a validé pour circuler dans l’île.



Bruno Miot

Originaire de l’Orne, Bruno Miot peut s’appuyer sur une expérience assez incroyable pour tester et apprécier un peu tout ce que l’industrie produit comme deux-roues, tricycles et quadricycles, électriques ou non. Pilote en Formule 3 et Formule Ford, champion de France de karting et de la Coupe Citroën AX, plus jeune engagé aux 24 Heures du Mans en 1993, et presque 20 ans plus tard l’aventure des rallyes raids : OiLibya du Maroc, et Dakar. A cette époque, au sein de son établissement FBM Automobile, il vend, entretien, et répare les mécaniques et carrosserie des véhicules d’un peu toutes les marques. Chez lui, on trouve déjà depuis des années des modèles électriques très différents. Et surtout, il est l’auteur du cahier des charges de la Bee-Bee dont nous vous reparlerons très prochainement.

Campagne d’essais

Actuellement, Bruno Miot mène une campagne d’essais de scooters électriques pour les commercialiser à Saint-Barth. Il a déjà testé, ou s’apprête à le faire, quelques modèles de constructeurs ou diffuseurs membres de l’Avem. Pour espérer vendre une centaine d’exemplaires par an sur le petit territoire de ces engins, il leur faut répondre à des critères incontournables : « scooters de petite taille équivalent 50 cm3, puissants pour avaler les côtes à 30% et parce que les jeunes veulent ça, look, et prix », détaille notre interviewé. « L’absence de normes à Saint-Barth fait qu’il arrive ici tout un tas de trucs à pas cher », explique-t-il. Son objectif : « Trouver de bons scooters électriques à un prix acceptable pour les habitants d’ici ». Comment se placent les scooters Unu ? « Pour grimper les côtes, il faut impérativement choisir le modèle avec le moteur 3 kW : il est aux environs de 3.000 euros, ce qui est bien pour Saint-Barth », estime Bruno Miot.



Avis

« Les hôteliers du coin sont à la recherche de scooters électriques, aussi bien pour les proposer à leur clientèle que pour les saisonniers qui travaillent dans l’établissement », révèle le dirigeant de FBM Automobile. « C’est une question de tranquillité pour les touristes et les habitants », complète-t-il. « Le scooter Unu est bluffant », juge-t-il. « Avec un bonhomme de 85 kilos comme moi sur la selle, la version à moteur 3.000 W monte les plus méchantes côtes de Saint-Barth », témoigne Bruno Miot. « Si je devais le qualifier en quelques mots, je dirais qu’il est très étonnant, très maniable, avec un look sympa : un vrai bonheur, un véritable jouet pour ados et adultes », se réjouit-il. « Je l’ai un peu démonté : c’est un engin simple mais efficace avec son moteur Bosch », souligne-t-il. « Les jeunes et moins jeunes à qui j’ai fait essayé ce scooter, tous intransigeants sur la puissance, ont vraiment été séduits et étonnés des capacités du scooter Unu », rapporte notre interlocuteur.

Améliorations

Les scooters Unu sont équipés d’un système de freinage de type Kers (Kinetic Energy Recovery System) à l’arrière, qui permet une récupération jusqu’à 10% de l’énergie à la décélération. « En l’état, le système manque de puissance de ralentissement pour les grandes descentes de Saint-Barth, mais il est peut-être possible de modifier des paramètres pour régler cela », commente Bruno Miot. « Pour un petit scooter, être doté de cet équipement n’est pas très courant », indique-t-il, étant plutôt habitué à trouver ce dispositif sur le C Evolution BMW, parmi les modèles premium. « La batterie bouge pas mal sous la selle : il me faudra revoir ça avant commercialisation », poursuit-il. « Ici, à Saint-Barth, il faudra compter sur 40 kilomètres d’autonomie, ou 80 km avec une deuxième batterie dont l’emplacement est prévu à côté de celle en service » : ce que notre interviewé juge très satisfaisant. Il imagine d’ailleurs un système d’échanges de batterie dans quelques commerces de l’île. Si Bruno Miot a demandé à Unu de faire une exception en lui permettant de distribuer leur production, c’est d’abord parce qu’il juge le modèle à moteur 3 kW très bien adapté aux besoins des résidents de Saint-Barth, et ensuite car il faut absolument sur place un professionnel qui puisse fournir un SAV réactif avec entretien et stocks de pièces.



Appréciation d’Iris Capital

Bruno Miot n’est pas le seul à croire à l’avenir des scooters Unu. Directeur d’investissement chez Iris Capital, Julien‐David Nitlech commente : « La mobilité urbaine est l’un des sujets les plus importants de la transformation numérique, qui va impacter dans les années à venir la logistique de nos grandes villes et de nos moyens de transport. La France est très impliquée sur le sujet, comme en atteste actuellement sa politique incitative en faveur des véhicules électriques (motos, scooters et voitures). Nous sommes convaincus que l’innovation apportée par Pascal, Elias et Mathieu avec Unu, leur scooter électrique, léger, efficace, moderne et accessible à tous et partout (et achetable en quelques clicks sur Internet) peut accélérer cette transformation en marche avec le même succès que celui qu’ils rencontrent déjà en Allemagne, en Suisse et en Autriche ».

Des concepts majeurs et inédits à venir

Matthieu Caudal, co‐fondateur et vice‐président Croissance d’Unu, voit l’avenir de son entreprise sous les meilleures auspices : « Grâce à cet apport de capitaux frais, la voie est désormais libre pour reproduire enfin le succès que nous avons obtenu en Allemagne dans certaines des villes européennes que nous affectionnons particulièrement, comme Paris et Amsterdam. Après être devenue une marque de scooter électrique de premier plan en Allemagne, avec plusieurs milliers de clients Unu et plus de 200 partenaires de services Bosch dans toutes les grandes villes, nous allons développer sous peu nos activités dans plus d’une trentaine de villes aux Pays‐Bas et en France. Nous sommes vraiment enthousiastes à l’idée de remédier là‐bas aux problèmes de mobilité liés aux grands centres urbains grâce à notre scooter révisé et doté de nouveaux moteurs Bosch, d’un siège allongé et de nombreuses autres fonctionnalités. Dans le même temps, nous travaillons en coulisse à la création de concepts majeurs inédits qui révolutionneront le secteur ! ».



L’Avem et moi-même remercions tout particulièrement Bruno Miot pour son expertise et la fourniture de toutes les magnifiques photos d’illustration du présent article.


Lien

CP Unu / Iris Capital





Pour plus d'information

unu GmbH

Tempelhofer Ufer 17
10963 Berlin

Tel : 01 82 88 52 10
Mail : salut@unumotors.com
Site : https://unumotors.com/fr

unu GmbH est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de unu GmbH


Mots clés : scooter électrique | Unu | Levée de fonds | Bruno Miot | Saint-Barthélemy | Saint-Barth | Iris Capital | Julien‐David Nitlech | Matthieu Caudal
Catégories : Scooter électrique |

Commentaires

Posté le 30-05-2017 à 12:48:58 par ZoeT

Sympa ce scooter, et belles prises de vues de Saint-Barth… Ca donne envie de l’essayer sur place.

Posté le 30-05-2017 à 14:32:24 par PMC

A mon avis si Unu ou l’Avem décident de louer un avion pour des essais, il y aura pas mal de monde à vouloir une place dedans !

Posté le 30-05-2017 à 16:23:57 par PCenzio

ce scooter m’intéresse, où l’essayer sur Paris ?

Posté le 31-05-2017 à 14:16:06 par Equipe AVEM

@ PMC, c’est sûr !

@ PCenzio, sur le site https://unumotors.com/fr, il est possible de demander un essai en indiquant votre ville.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Bosch Car Service se charge des scooters électriques Eccity
Eccity disposait déjà de son propre réseau de vente directe, composé d’agents commerciaux mobiles. Notre adhérent n’avait pas caché sa volonté de développer la diffusion...
Retour sur les Workshops des Journées AVEM de l’électro-mobilité
Durant les Journées AVEM de l’électro-mobilité des 28 et 29 septembre, les adhérents de l’association ont pu se retrouver en petits comités durant une demi-journée pour...
Pink Mobility lance son scooter électrique Pink Style au look rétro
Pour compléter sa gamme de scooters électriques accessibles aux particuliers et professionnels déjà composée des modèles Pink Up et Pink Me, Pink Mobility ouvre à...
RedE 12 Pouces : Un nouveau scooter électrique pour les professionnels
Basé à Nancy (54), RedE conçoit depuis 2 ans des scooters électriques à destination des professionnels de la livraison. Quelques semaines après sa participation au salon...
Les Journées AVEM, l’événement de rentrée qui fera référence
Monsieur Faure, la veille des Journées AVEM, pourriez-vous nous dire quelques mots sur les deux journées qui approchent ? Nous avons organisé cet événement dans le...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact