Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 05/12/2017 à 12:00 par Philippe Schwoerer - Lu 1141 fois - 1 commentaire


The Green Expedition : premiers inscrits et soutien de Nicolas Hulot


C’est dans le cadre de la COP23 qui s’est récemment déroulée à Bonn (Allemagne), que The Green Expedition a reçu le haut patronage du ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot. Une reconnaissance qui fait écho à celle formalisée quelques semaines plus tôt par son homologue en Argentine, tout autant concerné car le tracé de l’événement emprunte le décor de son territoire.

Reconnu en France…

En quelques mois, l’équipe d’Atypik Travel Organisation a affiné son programme The Green Expedition, qui s’affirme comme défi tout à la fois technique, écologique, humanitaire et sportif. En 20 jours, du 9 au 28 avril 2018, cet éco-raid, imaginé sur la route mythique 40 en Argentine, ne fera pas que rassembler des voitures électriques. L’épreuve inédite s’ouvre désormais aux motos et vélos branchés. Les 3 types d’engins seront « pilotés par des champions, sportifs de haut niveau, personnalités et entrepreneurs », précise ATO. Notre adhérent souligne que le haut patronage du ministre de la Transition écologique et solidaire, dont bénéficie l’événement, s’inscrit dans cet axe consacré à la mobilité propre accessible à tous et au développement de l’innovation, inscrits dans le Plan Climat présenté le 6 juillet dernier pour accélérer la mise en œuvre de l’Accord de Paris. « Ce soutien est un véritable aboutissement pour toute l’équipe de The Green Expedition. Il donne de la valeur à notre aventure et prouve son intérêt », commente Bruno Ricordeau, organisateur de l’épreuve.

…et en Argentine

En Argentine, aussi, The Green Expedition a été distinguée. « Lors d’un repérage sur place, Patrizia Holzman, directrice de cabinet du ministère argentin de l’Environnement et du Développement durable, et les élus locaux se sont montrés enthousiastes à l’idée d’accueillir l’événement. Concrètement, les maires de chaque ville et village traversé ouvriront leur réseau publique pour permettre aux véhicules engagés de se ravitailler au cœur des villes », souligne la nouvelle mouture du dossier de presse consacré au raid. Après le passage des concurrents, les prises électriques qui auront été inaugurées pour eux devraient rester disponibles pour le public et les véhicules électriques à venir. C’est en tout cas le vœu pieu d’ATO.

Motos/Vélos

Si le raid proposé par Atypik Travel Organisation est une véritable aventure à réaliser en voiture électrique, que dire pour ceux qui vont suivre le tracé à moto, et plus encore à vélo. Prenons le cas de ces dernier : lorsque les batteries ne pourront plus fournir l’assistance, c’est à la force des jambes que les athlètes devront finir l’étape. Ce qui suppose en amont une solide préparation sportive, et, sur le terrain, une utilisation parcimonieuse de l’assistance électrique entre les étapes. « Pour la catégorie moto, pilote et constructeur travaillent déjà conjointement pour optimiser le pack batterie et le poids du véhicule », révèle le nouveau dossier de presse qui communique sur l’identité des 5 premiers engagés.

Les premiers engagés : Catégorie Automobile

Ils sont déjà 2 participants à s’être engagés dans la catégorie automobile. Tout d’abord Eric Loizeau, 64 ans, parrain de The Green Expedition, navigateur, alpiniste, ambassadeur de Race for Water pour la protection des océans. Reconnu comme un des grands skippers des années 1980, équipier d’Eric Tabarly, il a vaincu l’Everest en mai 2003 et a déjà passé beaucoup de temps à organiser le trophée Mer Montagne qu’il a imaginé en 1994. Sa motivation pour participer à l’épreuve avec une Tesla Model S 85 : « C’est un projet intéressant pour la planète et un défi original puisque c’est la première fois que je vais concourir en voiture électrique ! ». A 56 ans, Xavier Van der Stappen est à la tête de ECar Belgian Green Vehicle SA. C’est donc avec un roadster électrique de sa conception léger et peu énergivore, l’ECar 333, qu’il effectuera le parcours en Argentine. Dans ses précédentes vies, ce baroudeur a été journaliste, réalisateur, directeur du département audiovisuel de Médecins sans frontière puis conférencier environnemental. Son objectif aujourd’hui : Réduire l’impact de la pollution sur notre cadre de vie.

Catégorie Moto

C’est sur un prototype conçu spécialement conçu pour The Green Expedition par Moto EVE (Electric Vehicle Engineering) que le pilote français de trial, Bastien Hieyte, s’engage dans la nouvelle aventure proposée par ATO. A son actif, de nombreuses victoires en compétitions nationales et internationales, dont 4 titres de champion de France trial. Cette année, En 2017, il a terminé troisième au championnat du monde de cette discipline, dans la catégorie électrique. Relever le défi lancé par l’organisation du raid ne lui fait pas peur. « Je roule à moto électrique depuis 7 ans. Je connais parfaitement le véhicule et le type de terrains que je vais rencontrer », justifie-t-il. Comme tous les sportifs à moto qui sont passés à la mobilité branchée, il a à cœur de partager au maximum son expérience et ses convictions : « Participer à The Green Expedition représente un triple défi : prouver que d’un point de vue technologique, une moto électrique n’a rien à envier à ses homologues à essence ; se battre pour un futur plus propre et dépasser ses limites en tant que compétiteur ».

Catégorie Vélo

Dans la catégorie des vélos électriques, déjà 2 concurrents. Passionné de sport (cyclisme, course à pied et raid multisports, Pascal Souvestre a obtenu quelques places d’honneur en participant à des compétitions de vélos sur route au niveau national. L’organisation de raids aventure, il connaît, pour avoir mis la main à la pâte comme président d’un club de VTT et spécialiste d’épreuves d’endurance. « The Green Expedition est la possibilité de montrer que le raid aventure à vélo électrique est possible et peut même être accessible à toute personne sans être forcément ultra entraînée. C’est aussi l’occasion de participer à un challenge qui n’avait jamais été organisé auparavant et de véhiculer des valeurs fortes », Assure-t-il. Son VTCAE : un KTM Macina Gran 8. C’est avec le même modèle de vélo à assistance électrique que Didier Le Mauff s’est engagé au raid organisé par ATO. S’il est aujourd’hui un coureur à pied de l’extrême, ayant goûté à une dizaine de déserts (Sahara, Sinaï, Wadi Rum, Adrar, Gobi, Ténéré, etc.), il a aussi un passé de pratiquant du VTT au niveau compétition. « J’ai fait du proverbe berbère ‘qui voyage ajoute à sa vie’ une véritable doctrine. Elle me porte dans toutes mes compétitions. J’aborde donc cette aventure en toute simplicité. La persévérance et la vigilance seront mes deux maîtres-mots », partage-t-il.


Lien

DP ATO





Pour plus d'information

Atypik Travel Organisation
Bruno RICORDEAU
5, Rue de Mayenne
72140 SILLE LE GUILLAUME

Tel : 06 76 04 48 81
Mail : b.ricordeau@atypik-travel.com
Site : http://www.thegreenexpedition.fr/

Atypik Travel Organisation est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de Atypik Travel Organisation


Mots clés : The Green Expedition | Nicolas Hulot | Argentine | électrique | véhicule | voiture | moto | vélo | Atypik Travel Organisation | ATO
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 06-12-2017 à 07:32:36 par ZoéT

C’est tentant ! Bon courage, les gars à vélo ! Ce que je me demande, c’est comment à vélo on parcourt la même distance par jour qu’en Tesla ?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Vendée Energie Tour
Vendée Energie Tour
Du 02/06/2018 au 10/06/2018 - Plusieurs sites en Vendée dont l'Ile d'Yeu

Pour la 5ème édition du Vendée Energie Tour, le SyDEV, syndicat d'électricité de Vendée et ses partenaires proposeront un programme encore plus long, avec des animations...
A lire également / sur le même thème FNH : Le véhicule électrique pour booster la transition écologique
A l’Avem, nombre de liens ont toujours paru évidents à partir de la mobilité électrique, qui mènent, entre autres, au développement des énergies renouvelables, à la...
Le premier cargo électrique est chinois et transporte du charbon
L’association n’est pas vraiment très heureuse, qui destine le premier cargo électrique en service au monde à transporter régulièrement du charbon en Chine, où le...
Baromètre des villes cyclables : Les premiers résultats officiels
Pari gagné pour la Fédération des usagers de la bicyclette qui organisait jusque fin novembre dernier une vaste enquête pour recueillir les attentes des Français en...
Inédit : La blockchain dans l’itinérance de la mobilité électrique
Fin novembre dernier, le groupe EDF et ses filiales Sodetrel et Es ont souhaité démontrer que les déplacements transfrontaliers et à longues distances en véhicules...
CyClo4U : Recharge et libre-service pour vélos à assistance électrique
Proposée par Mobendi, l’offre globale Cyclo4U s’adresse aux opérateurs de mobilité qui recherchent une solution clé en main pour la mise à disposition en libre-service...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact