Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 05/06/2019 à 11:16 par Philippe Schwoerer - Lu 1332 fois - 2 commentaires


Théâtre, café, circuit : Le Vendée énergie Tour est ouvert !


Pour la 6e édition du Vendée énergie Tour, l’équipe du SyDEV fait très fort, avec une semaine complète d’événements à rejoindre en différents coins du département. Et le succès est au rendez-vous, comme en témoigne la salle comble de la Génétouze où se jouait hier soir la conférence théâtralisée intitulée « Le procès de la voiture électrique ».

Café énergie Tour

Le programme du VET 2019 a débuté lundi 3 juin dernier sur le territoire de Jérémy Cantin, aux Brouzils. Cet infatigable pèlerin de la conversion des voitures thermiques en électriques présentait l’un des buggys qui a participé il y a quelques semaines au rallye Aïcha des Gazelles. Quel groupe motopropulseur se cache sous la coque ? « Nous avons une batterie lithium-ion d’une capacité de 30 kWh (rechargeable avec un appareil embarqué 6,6 kW) qui alimente un moteur électrique d’une puissance de 80 kW, étanche à l’eau et au sable. Avec cette architecture, l’autonomie est d’environ 200 kilomètres dans les conditions difficiles du rallye », explique-t-il.



Bientôt la conversion autorisée en France ?

« Le Sénat a proposé le 2 avril le principe de la conversion des véhicules thermiques avec des systèmes alimentés aux énergies nouvelles. On a bien senti que les constructeurs font barrage, mais on peut espérer que la transformation de voitures plus ou moins anciennes en électriques soit possible dès la fin de cette année », a déclaré Jérémy Cantin devant les visiteurs qui pouvaient admirer une très belle sélection de modèles sorties d’usine déjà rechargeables : Mitsubishi Outlander PHEV, Volkswagen e-up!, e-Golf et le tout nouveau fourgon e-Crafter, Tesla Model S, Model X et Model 3, Audi e-tron, Hyundai Kona, Kia Soul EV et Goupil G4 noyaient quelques Renault Zoé et 1 Kangoo Z.E. Le dirigeant de Brouzils Auto prépare, à travers sa nouvelle entreprise e-Néo, la commercialisation pour 2020 de son buggy électrique, cette fois équipé de 4 places. Sa clientèle : des particuliers pour une exploitation en compétition, et des professionnels des loisirs.

Témoignages au micro

Invités à s’exprimer par un autre infatigable des véhicules électriques - Pascal Houssard, directeur général adjoint au SyDEV -, différents témoins ont bénéficié d’un soleil généreux de fin d’après-midi pour électriser le public. Ainsi la navigateur Raphaël Dinelli a présenté son prototype d’avion électrique solaire hybridé avec un groupe électrogène fonctionnant à l’huile végétale de recyclage gavée de 2 à 3% d’hydrogène produit à bord par électrolyse. Heureux de partager avec la foule ce projet qui lui tient à cœur, il redoutait de ne pas pouvoir effectuer ce jour, mercredi 5 juin, le vol prévu au dessus du circuit de Fontenay-le-Comte. En cause, une météo peu engageante.



Conférence théâtralisée

La journée du mardi 4 juin comptait 2 événements programmés dans le cadre du Vendée énergie Tour. Une présentation de la station bioGNV AgriCarbur’ mise en service par un collectif d’agriculteurs des environs de Mortagne-sur-Sèvre, à l’extrême est du département. Quelques heures plus tard, en soirée et à l’autre bout du territoire, les spectateurs de la conférence théâtralisée intitulée « Le procès de la voiture électrique » étaient pris à partie par quelques manifestants bruyants, scandant, panneaux à l’appui : « Vive le diesel », « Laissez nous faire du bruit », « A bas l’électron », « Non à l’électricité nucléaire ». Des Gilets jaunes prêts à en découdre avec les électromobiliens ? Non, une mise en scène savamment orchestrée par Pascal Houssard et les comédiens de la Génétouze.

Tribunal

De part et d’autre d’un président de tribunal plus vrai que nature, une avocate que l’on devinait convaincue par la mobilité électrique grâce à son tour des spectateurs en VAE, et un procureur bougon qui est arrivé en poussant une mobylette de la fin des années 1950. Le juge a désigné au hasard 10 spectateurs pour jouer le rôle des jurés. Après l’exposé d’un expert chargé de rétablir la vérité sur le sujet, cette assemblée a entendu 9 témoins venus défendre la mobilité électrique. Informés de leur passage devant le tribunal, ces derniers ont dû s’exprimer sans connaître à l’avance les questions qui leur seraient posées. Les éclats de rire du public étaient souvent provoqués par ces professionnels (pour la plupart) plutôt connus pour leur sérieux.



SyDEV et Enedis

Premier témoin entendu par les jurés, Alain Leboeuf, président du SyDEV, qui a dû s’expliquer sur ses choix de promouvoir les énergies renouvelables. Ses réponses, très complètes, ont troublé le procureur, mais aussi l’avocate qui n’a pas eu besoin de s’exprimer, ou presque. Chargé de l’innovation au SyDEV, Yann Dandeville, a souligné que l’adjectif « rare » que l’on associe à « métal » ou « terre » (minerai) ne signifie pas, contrairement à ce que pense souvent le public, que ces éléments ne sont pas répandus sur notre planète, mais seulement qu’ils n’ont été que très peu utilisés jusque-là. Ils sont désormais de plus en plus exploités, d’abord dans les véhicules thermiques, avec des gisements disponibles entre 600 et 800 ans, selon le rythme actuel d’exploitation. Sauf pour le lithium qui pourrait manquer dès 2040-2050, et le cobalt (2025) dont on pourra vraisemblablement se passer. Entre ces 2 intervenants du SyDEV, Régis Le Drezen, responsable du programme Mobilité électrique, a assuré que le réseau tiendra face à la montée en puissance des VE. Pour 15 millions d’unités, les besoins en électricité grimperait de 6 à 7%. Une expansion qui profite des économies d’énergie réalisées aujourd’hui sur différents groupes consommateurs, dont l’éclairage public.



Les Pros de l’auto

Les 3 témoins suivants étaient des professionnels de l’automobile. Ainsi Stéphane Melloni, directeur d’un ensemble de concessions de différentes marques pour le groupe Jean Rouiller. S’activant plus particulièrement pour Volkswagen, Audi, Seat, Skoda et il a témoigné d’un virage pris par le groupe allemand pour que ses représentants accueillent, écoutent et rassurent les clients au sujet de la mobilité électrique. La palme de l’humour revient de droit à Jérémy Cantin qui défendait avec beaucoup de sérieux les artisans des métiers de l’automobile, en se courbant régulièrement à la recherche d’un micro imaginaire. Après lui, Christophe Troubat, d’e-Racing Car, défendait la fabrication de son bolide électrique conçu pour les écoles de pilotage. En jeu : permettre aux circuits de fonctionner plus durablement après les nombreuses plaintes formulées par les riverains au sujet du bruit des compétitions.

Les utilisateurs

Ont suivi 3 utilisateurs qui n’hésitent pas à accumuler les kilomètres en voitures électriques : Jean-François Villeret qui a organisé en France déjà plus de 25 rallyes VE et auquel on doit celui dits « des Ambassadeurs » pour le Vendée énergie Tour ; Jean-François Chesneau, retraité, qui vient d’abandonner une BMW i3 à prolongateur d’autonomie pour une Hyundai Kona ; et Anne-Sophie, élue de Charente-Maritime, qui essaie de faire bouger les choses dans son département depuis des années.

Le VE a gagné

Convaincus par ces 9 témoins, les jurés ont acquitté la voiture électrique par 9 voix pour et une contre !



Pour plus d'information

Syndicat Départemental d'Energie et d'Equipement de la Vendée (SyDEV)
Pascal Houssard
3 rue du Maréchal Juin
CS 80040
85036 LA ROCHE-SUR-YON Cedex

Tel : 02 51 45 88 00
Mail : sydev@sydev-vendee.fr
Site : http://www.sydev-vendee.fr

Syndicat Départemental d'Energie et d'Equipement de la Vendée (SyDEV) est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de Syndicat Départemental d'Energie et d'Equipement de la Vendée (SyDEV)


Mots clés : VET | Voiture électrique | Vendée Energie Tour | SyDEV
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 06-06-2019 à 09:04:07 par K85

J’étais à ce procès théâtral : vraiment très bien ! Félicitation à Pascal et à ses comédiens.

Posté le 06-06-2019 à 11:42:37 par Nicolas

« Le Sénat a proposé le 2 avril le principe de la conversion des véhicules thermiques avec des systèmes alimentés aux énergies nouvelles. On a bien senti que les constructeurs font barrage, mais on peut espérer que la transformation de voitures plus ou moins anciennes en électriques soit possible dès la fin de cette année »
S’ils avait un minimum de clairvoyance, les constructeurs commenceraient à anticiper en proposant eux-même la conversion de leurs véhicules.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 26/09/2019 au 27/09/2019 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa troisième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer les 26 & 27 septembre 2019. Cet événement permettra aux...
A lire également / sur le même thème Recharger sa voiture en habitat collectif mission impossible ?
Vendredi dernier a eu lieu la toute première conférence “Recharger sa voiture en habitat collectif mission impossible ?” organisée par l’AVEM et la Mairie de...
L’avis de la Tesla Model 3 par Madame Dany
Nous avons souhaité recueillir l’avis de Madame Dany sur la voiture qu’elle possède depuis mars. Ses impressions de conduite, l’usage au quotidien, la recharge et l’avis...
VET 2019, témoin de l’évolution du marché des véhicules électriques
Le traditionnel rallye des ambassadeurs, qui constitue un des événements majeurs du Vendée énergie Tour organisé par le SyDEV, donne une idée générale de l’évolution des...
La nouvelle initiative de Shell: un road trip à faibles émissions à travers les US
C’est dans une aventure originale que se sont embarqués 4 jeunes influenceurs américains dans l’émission « The Great Travel Hack » en français...
ERC 140, cette GT 2 places 100% française qui sera produite en Vendée
Pour la journée du mercredi 5 juin 2019, le programme de la 6e édition du Vendée énergie Tour prévoyait une séquence des plus symboliques : le passage de l’avion...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact