Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 19/11/2020 à 09:06 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1425 fois - 2 commentaires


Total reprend les bornes d’Autolib’ et affiche ses ambitions dans la recharge


Les rapports entre la Ville de Paris et Total n’ont pas toujours été au beau fixe. On se souvient du véto de la municipalité parisienne quant au souhait du groupe pétrolier de devenir l’un des sponsors principaux du comité d’organisation des Jeux Olympiques de 2024, la ville ne voulant pas avoir « l’une des boites les plus polluantes au monde » comme sponsor de JO qui se voulaient résolument écologiques. L’écologie est toujours au centre des priorités de la Ville, mais celle-ci vient de choisir Total pour la modernisation et l’extension de son parc de bornes de recharge publiques pour véhicules électriques.

Un parc composé aujourd’hui de 352 stations de l’ancien réseau Autolib’ comprenant 1 900 bornes, 90 stations du réseau Bélib’ comprenant 270 bornes et une station de 9 bornes sur candélabre. Validé lors de la session du Conseil de Paris qui a débuté mardi et se déroule jusqu’à aujourd’hui, le choix de Total peut surprendre alors que pratiquement tous les acteurs majeurs de la recharge étaient sur la ligne de départ de cet appel d’offres lancé en 2019. Il s’explique cependant par la proposition de Total qui était visiblement bien supérieure à celles de ses concurrents tout en correspondant parfaitement aux objectifs de la ville de Paris.



Les objectifs de la ville de Paris

Voulant développer les énergies alternatives aux carburants issus du pétrole et consciente que l’électrique occupe une place de choix pour les véhicules légers, la Ville de Paris souhaitait rester actrice du développement de bornes de recharge sur son territoire grâce à la valorisation et à l’extension de son parc actuel. L’option choisie était d’attribuer une concession de service d’une durée de 10 ans à l’issue desquels l’intégralité des ouvrages et aménagements deviendront la propriété de la Ville. Durant cette période, le concessionnaire devait s’engager à supporter seul les investissements et le risque d’exploitation, tout en versant une redevance à la Ville.

Par ailleurs, les candidats devaient satisfaire aux grands objectifs de la Ville, à savoir en particulier fournir des d’équipements robustes et fiables dont les fonctionnalités soient en adéquation avec la demande, ce qui n’étaient pas le cas des bornes actuelles du réseau Autolib’ composées essentiellement de points de charge de 3 kW. Le service proposé devait aussi être accessible à tous sans difficulté tandis que les équipements devaient être mis en place de manière sobre en termes d’impact sur l’espace public. La qualité du projet d’exploitation comptait pour 70% dans l’évaluation des offres, les 30% restant étant liés à l’offre financière des candidats.



Les raisons du choix de Total

La proposition de Total collait parfaitement à ces différents objectifs. Outre les bornes Bélib’ du parc existant, Total prévoit l’installation de 1 970 nouveaux points de charge dont 140 dédiés aux deux-roues électriques (1 830 bornes simples de 7 kW et 70 bornes doubles de 3 kW pour les 2RM et 80 bornes de recharge rapide de 50 kW réparties dans 10 parcs de stationnement souterrains. Au final, le nouveau réseau qui reprendra l’appellation Bélib’ comprendra 2 329 points de charge, soit une augmentation de 56% par rapport au nombre de points de charge actuellement en service.

Par ailleurs, Total a pris des engagements sur la qualité du service en garantissant notamment le bon fonctionnement de 95% des points de charge à tout instant, ainsi qu’un parcours client simple et efficace avec une possibilité de paiement par CB sans contact. Son offre financière a été également jugée très élevée par la ville (redevance variable à un taux unique de 22,7% appliqué à l’intégralité du chiffre d’affaires HT) avec une redevance minimale garantie de près de 2,9 millions d’euros/an. Total a même ajoutée une touche écologique à son offre en s’engageant au développement en France d’un parc de centrales solaires dont la production, dès 2024, permettra de couvrir 100% des besoins en électricité des bornes de la concession.



Un déploiement en 13 mois

La candidature de Total a également été retenue suite à l’engagement du groupe pétrolier de déployer la totalité des points de charge sur la voie publique en 13 mois à partir de la notification du contrat. Selon le calendrier prévisionnel, 45 stations seront en moyenne mises en service chaque mois durant la phase de déploiement. 136 stations devraient ainsi être opérationnelles au bout de 9 mois, puis 110 nouvelles stations supplémentaires au bout de 11 mois et les 106 dernières au bout de 13 mois. Les chantiers prévus seront courts (une à deux semaines par station) avec un maximum de récupération d’éléments existants (massifs et câblage des anciennes bornes).

A noter que Total prévoit aussi un processus de recyclage complet des anciennes bornes Autolib’ déposées vers les filières adaptées, par type de matériau. Prévue dans des emplacements mis à disposition par la Ville dans 10 parkings souterrains concédés, la mise en service des hubs de recharge rapide sera un peu plus longue et interviendra au fur et à mesure, 6 mois après chaque mise à disposition d’emplacement. Elle s’échelonnera ainsi de novembre 2021 pour le site de la Porte d’Auteuil, jusqu’en septembre 2024 pour ceux de la Bibliothèque François Mitterrand et de la Cité de la Mode.



Total devient un acteur majeur du monde de la recharge

Si Total a mis le paquet pour séduire la Ville de Paris et remporter cet appel d’offres, c’est que l’enjeu était particulièrement important pour le groupe pétrolier à un moment où il cherche à se diversifier pour anticiper la baisse prévisible de la demande de pétrole. Total a en effet l’intention d’être de plus en plus présent sur le marché de la recharge électrique qui modifie le modèle traditionnel de fourniture d’énergie pour les véhicules, de la distribution en station-service à une distribution multicanale sur le lieu de travail, à domicile ou dans l’espace public. Un marché qui devrait connaître une forte croissance et pour lequel le groupe compte offrir des solutions adaptées aux différents besoins des particuliers, des professionnels ou des collectivités.

Après s’être déjà implanté à Amsterdam, à Bruxelles et à Londres où il vient de reprendre le réseau de bornes exploitées par Bolloré, son succès à Paris le positionne désormais comme l’un des acteurs majeurs du monde de la recharge, tout en lui permettant d’accélérer sa transformation vers un groupe multi-énergies. Un acteur qui a de grandes ambitions puisque son objectif est d’opérer, d’ici à 2025, 150 000 points de charge en Europe dont la moitié en France, et de constituer un réseau de 1 000 bornes haute puissance (jusqu’à 175 kW) dans 300 stations-services en 2022.



Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Bornes de recharge | Total | Paris | Autolib’ | Bélib’
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 19-11-2020 à 14:29:49 par Philou74

Bonjour,
Pourquoi TOTAL producteur d’énergie fossile carbonée en mal de reconversion ne profile-t-il pas de son réseau de stations-service pour distribuer de l’hydrogène et de favoriser par la même le développement des véhicules électriques avec PAC ?
Ce mode de propulsion n’a pas à supporter deux à trois des inconvénients principaux des VE et des VT hybrides, c’a-d : le poids des batteries, le problème de l’autonomie limitée et enfin l’approvisionnement en terres rares !?!
Certains vont rétorquer la production d’hydrogène issus du pétrole (coeur de métier de TOTAL qui ne peut qu’améliorer cette production ! )
Cordialement à vous les confinés !

Posté le 20-11-2020 à 15:11:59 par Daniel

On peut produire de l’hydrogène autrement qu’en l’extrayant du pétrole. La voiture à PAC est bien plus indiquée pour les gros rouleurs que la voiture à batterie grâce à sa facilité à se "recharger". Preuve en est avec le réseau de taxis Hype à Paris ou d’autres similaires ailleurs. Encore faut-il que le réseau de stations d’avitaillement soit à la hauteur. Il faudra qu’il y ait autant de propositions diverses et variées que de besoins et tout ira bien.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Vers une extension des Zones à Faibles Émissions
Lors de la dernière réunion du Conseil National de l’Air organisée le 18 novembre, la Ministre de la Transition écologique Barbara Pompili a confirmé la volonté du...
Renault va convertir son usine de Flins à l’économie circulaire
Située dans les Yvelines, l’usine de Flins est l’un des sites emblématiques de Renault. Il est notamment le site de production unique du best-seller de la mobilité...
Les utilisateurs témoignent en vidéo sur la chaîne YouTube de l’AVEM
Chers lectrices et lecteurs de l’AVEM, Aujourd’hui, nous inaugurons la rubrique « les utilisateurs témoignent » de notre chaîne YouTube. A travers cette nouvelle...
Fastned sur le point d’arriver sur les autoroutes françaises avec ses bornes de recharge rapide
Depuis l’arrêt de pratiquement toutes les bornes de recharge du réseau Corri-Door, les autoroutes françaises manquent cruellement de bornes de recharge rapide pour...
Nissan présente le nouveau Nissan Note
Nissan a dévoilé mardi le nouveau Nissan Note qui sera proposé exclusivement avec la motorisation électrique e-Power. Une motorisation qui se trouve au cœur de la...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact