Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 08/10/2019 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 3160 fois - Poster un commentaire


Un bateau électrique à prolongateur d’autonomie hydrogène


Conçu dans le cadre de la politique environnementale du gouvernement fédéral allemand, l’Elektra est un démonstrateur qui pourrait bien ouvrir une série de bateaux pour des usages très différents.

Elektra

Sous la direction du département de conception et d’exploitation des systèmes maritimes de l’université technique de Berlin, plusieurs partenaires s’activent, chacun apportant son savoir-faire dans un domaine clé. Le bateau électrique hybride Elektra sera construit sur le chantier naval Hermann Barthel de Derben, entre Hanovre et Berlin. Un site stratégique géré par le gestionnaire de ports commerciaux Behala. En effet, le navire, aux dimensions d’une petite barge (20 m de long et 8,2 m de large), devrait avoir pour principale mission, dès qu’il sera opérationnel, en 2020, de transporter des marchandises entre Berlin et Hambourg, mais aussi dans la capitale allemande.

3 batteries (2.507 kWh bruts au total)

Déjà impliqué dans la construction de bateaux électriques, EST-Floattech s’occupe des batteries lithium polymère qui vont équiper L’Elektra. Deux packs de 1.025 kWh de capacité énergétique utile unitaire alimenteront 2 turbines électriques de chacune 210 kW de puissance fournies par Siemens. Au port, lors du chargement ou du déchargement des marchandises, les batteries seront ravitaillées avec une électricité verte provenant d’éoliennes. Un 3e pack, d’une capacité de 300 kWh, sera réservé à la fourniture d’énergie à bord. Il sera en partie maintenu par des panneaux photovoltaïques (puissance de 2,7 kW crête) installés sur le toit de la cabine.



+ 3 PAC H2 (3 x 100 kW)

« Le transport maritime émettant environ 940 millions de tonnes de CO2 par an, il est de plus en plus pressé de déployer des moyens de réduire ses émissions nocives », justifie le fabricant de piles à combustible Ballard Power Systems, qui travaille déjà sur d’autres projets de bateaux propulsés à l’hydrogène. Pour l’Elektra, l’entreprise canadienne livrera, intégrera, mettra en service et testera en situation réelle 3 exemplaires de sa pile FCveloCity 100 kW. Pour les alimenter, Anleg GmbH fournira des réservoirs qui pourront stocker jusque 750 kilos d’hydrogène comprimé. Cette entreprise, qui travaille déjà avec Symbio pour ses modèles d’utilitaires légers disposant d’une même chaîne de traction, a imaginé pour l’Elektra un système d’échange, dans les ports, des réservoirs vides par des pleins. Ce qui permettra un remplissage différé et au plus près de la station de production d’hydrogène par électrolyse, également alimentée en électricité d’origine éolienne.

Diverses exploitations commerciales

Les partenaires envisagent plusieurs déclinaisons et exploitations possibles d’un tel bateau électrique hybride. Pour le transport des marchandises et des personnes bien sûr, mais aussi pour la navigation de loisir et de compétition, et une plus surprenante adaptation en centrale flottante et mobile capable de fournir de l’électricité et de la chaleur à un groupe de bâtiments.


Mots clés : bateau | électrique | hybride | prolongateur d’autonomie | hydrogène | Elektra
Catégories :

Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Audi teste sur son SUV électrique e-tron la technologie C-V2X
La technologie cellular vehicule-to-everything (C-V2X) permet, par l’intermédiaire d’une connectivité à haut débit, de remonter au conducteur d’un véhicule des...
Voitures électriques : Mercedes et Aston Martin s’associent
S’appuyant sur un précédent partenariat technologique qui a profité aux 2 groupes depuis 2013, Mercedes-Benz AG et Aston Martin Lagonda ont décidé d’accentuer leur...
Rolls-Royce achève l’avion électrique le plus rapide du monde
Le constructeur britannique a validé dans un premier temps sa technologie par des essais réalisés au sol sur une reproduction grandeur réelle de l’unité avant baptisée «...
Fisker avance ses pions en Europe pour diffuser son SUV électrique Ocean
Le constructeur basé en Californie a prévu de lancer en Europe son SUV électrique au 4e trimestre 2022. Il a choisi Munich pour installer son siège opérationnel dénommé...
Film-débat A Contresens : La vérité sur les voitures électriques
En Suisse, Marc Muller et Jonas Schneiter sont bien connus pour leur émission intitulée « Aujourd’hui » et diffusée sur RTSun. Elle vulgarise, à la manière de « C’est...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact