Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 17/02/2021 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 1549 fois - 2 commentaires


Un châssis modulaire pour construire des bus électriques à pile hydrogène


Startup installée à Berlin, en Allemagne, Elo Mobility propose aux constructeurs du monde entier une plateforme multi-modulaire pour construire des bus à PAC H2 selon les exigences propres à chaque projet. Cette architecture permet de gagner du temps pour réaliser l’engin à moindre coût. « Nous croyons en l’hydrogène et en sa capacité à révolutionner et à soutenir la mobilité dans le monde entier. Partant de cette conviction, nous avons développé un système d’énergie et de gestion de l’hydrogène pour un fonctionnement supérieur dans les flottes », justifie la jeune entreprise allemande.

A personnaliser

Autonomie suffisante, transmission puissante et faible consommation dans un système entièrement harmonisé : c’est ce que promet Elo Mobility avec son châssis multi-modulaire. Ce dernier a été conçu avec l’idée de privilégier la rentabilité des flottes de bus électriques à pile hydrogène. La plateforme comprend dans les grandes lignes : le groupe motopropulseur électrique, une batterie lithium-ion placée à l’arrière et qui se recharge lors des phases de freinage et de décélération pour assister les relances, une pile à combustible basse pression à haut rendement logée au-dessus, un réservoir d’hydrogène installé en toiture qui assure une autonomie minimale de 300 kilomètres, et un système HVAC (chauffage, ventilation et climatisation) jeté à l’autre bout du toit. Il ne reste plus au constructeur qu’à apporter sa carrosserie et un agencement intérieur.

2 modèles

Elo Mobility a prévu de fournir des châssis pour des bus standard de 12 mètres de long et des modèles articulés 18 m. Ils reçoivent respectivement une pile à combustible hydrogène d’une puissance de 45 et 90 kW. Un partenariat établi avec Greenbox permet aux opérateurs de disposer d’une solution d’approvisionnement en hydrogène vert. Elo Mobility avait annoncé dès février 2019 travailler sur un concept de bus modulaire intégrant la technologie des piles à combustible. Elle se réjouissait à l’époque de pouvoir proposer à horizon 2021/2022 une solution « Made in Germany », en réponse à une demande élevée en Allemagne et ailleurs dans le monde. La jeune entreprise semble parvenir à tenir sa feuille de route en dépit de la crise sanitaire actuelle.

Des partenaires efficaces

Depuis le début de son projet, Elo Mobility s’est entouré de partenaires solides et spécialisés sur lesquels s’appuyer. Ainsi HyMove (Arnhem), leader de la technologie des piles à combustible, les ingénieurs véhicules de WS Consulting (Augsburg), l’institut pour les systèmes de transport et d’infrastructure de Dresde, et BTS Bus Trailer Service (Oberwiera). Le carnet de commandes pour ces plateformes multi-modulaires semble se remplir rapidement. Avec l’institut de Dresde, Elo Mobility est engagé dans le projet « Go4City » (G4C). Financé par le ministère fédéral des transports et des infrastructures numériques, ce programme vise à lancer en 2022 sur les routes des bus électriques 12 et 18 m à PAC H2 plus économes en énergie. Il est coordonné par coordonné par l’Organisation nationale de l’hydrogène et des piles à combustible.


Mots clés : électrique | bus | hydrogène | H2 | Elo Mobility | châssis | modulaire
Catégories : Bus électrique et hybride |

Commentaires

Posté le 17-02-2021 à 08:39:56 par Christophe

Malheureusement il manque quelques données :
- puissance et couple du moteur électrique en régénération,
- capacité de la batterie et chimie pour évaluer la puissance maxi. qu’elle peut accepter en régénération,
- masse de l’ensemble.
Tout cela pour évaluer la pertinence de cette solution en terme de réduction de la pollution par rapport aux solutions actuelles mais surtout en terme de possibilité d’augmentation de la fréquentation des bus, seule solution pour réduire drastiquement la circulation automobile permettant la réduction de la pollution et l’atteinte de la neutralité carbone.
La modération en nombre et en vitesse de la circulation automobile permettra le développement des modes doux sans nécessairement nécessiter des aménagements spécifiques, ce qui libérera de la place dans les TC pour les automobilistes pour lesquels le vélo n’est pas adapté.

Nota : avec l’hydrogène il y a une solution qui réduit à coup sûr la pollution des bus actuels, sans obérer la charge utile, l’utiliser directement dans un moteur thermique en conservant le ralentisseur hydraulique ou en l’hybridant mais avec un supercondensateur en récupération d’énergie. Ainsi on réduit la pollution à l’échappement et on n’augmente pas la pollution par abrasion et ce sans réduire la charge utile. Pour les focalisés sur le rendement, le rendement d’un bus plein est toujours meilleur que le rendement des voitures le remplaçant au remplissage des navetteurs.

Posté le 18-02-2021 à 09:37:26 par pdebano

J’apprécie toujours les commentaires bien sentis de Christophe. En ce qui concerne l’Hydrogène, ces Allemands n’ont sans doute pas lu Reporterre sur le sujet. En ce qui concerne les châssis de bus, je pense qu’un grand nombre de constructeurs ne les ont pas attendus. Je suis allé sur leur site. Le dessin simplifié présenté est indique comme étant celui du "ELO Chassis FC-400-LF". LF pour Low Floor !!!!Je pense que dans l’ensemble, on crève de toutes ces annonces dithyrambiques qui prennent toute la place dans les média, qui du coup ne parlent pas de solutions éprouvées comme le trolleybus IMC, ou d’évolutions intéressantes de la motorisation type Diesel, quel que soit le carburant. Comme le dit fort justement Christophe, la pollution des transports publics est le fait de ceux qui ne les prennent pas



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Izivia remet en service les stations de recharge Bluely
Fermées depuis août 2020, les bornes de l’ancien service d’autopartage électrique Bluely seront remises en service par Izivia. Elles seront compatibles avec tous les...
Deux nouvelles publicités pour la Renault Zoé (vidéos)
Alors que la Renault Zoé s’est déjà écoulée à plus de 270.000 exemplaires depuis son lancement, le constructeur français a confié à Publicis Conseil la réalisation de 2...
600 bus électriques à Moscou, avant conversion de toute la flotte
Les autorités en charge des transports à Moscou estiment que les 600 bus électriques déjà mis en service dans la capitale russe ont permis d’éviter 400 tonnes...
Le Kia e-Niro arrive en tête de sa catégorie
C’est ce qui ressort d’une étude de J.D. Power sur l’expérience client à bord des véhicules électriques. Cette récente distinction remportée par le e-Niro vient encore...
Un toit solaire en résine de polycarbonate par Teijin et Applied EV
Créée en 1918, le groupe nippon Teijin développe différentes spécialités. Il s’occupe en particulier des matériaux haute performance, parmi lesquels l’aramide, les...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact