Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 31/10/2020 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1490 fois - 1 commentaire


Un rapport de l’ACEA sur la transition vers une mobilité zéro émission


L’Association européenne des constructeurs automobiles (ACEA), qui regroupe les 16 principaux constructeurs européens de voitures, de véhicules utilitaires, de camions et de bus, vient de publier la seconde édition d’un rapport intitulé « Faire la transition vers une mobilité zéro émission ». Un rapport d’étape dont l’objectif est de suivre la progression en part de marché des véhicules à énergie alternative dans les différents pays européens. Ceci en mettant l’accent sur les facteurs favorables à une plus forte adoption de ces véhicules, mais aussi sur les freins qui limitent encore cette progression.
Globalement, ce rapport de l’ACEA montre que les ventes de voitures à énergie alternative représentaient 10,6% du marché en Europe en 2019, contre 50,8% pour les motorisations à essence et 30,5% pour celles fonctionnant au diesel. Les immatriculations de voitures électriques à batterie ont quant à elles progressé de 94% entre 2018 et 2019 alors que l’augmentation n’était que de l’ordre de 50% lors des deux exercices précédents. Une progression favorisée par l’existence de nombreux dispositifs d’aide à l’achat, mais encore contrecarrée par la faiblesse des infrastructures de recharge.



De fortes disparités suivant les pays

Si l’on rentre dans le détail du rapport, on s’aperçoit que les véhicules électrifiés rechargeables ont représenté 3% du marché contre 5,9% pour les voitures hybrides et 0,5% pour celles au gaz naturel et 0,04 % pour les voitures à pile à combustible. De fortes disparités sont par ailleurs à noter en fonction des pays. L’adoption de véhicules électriques est en effet directement corrélée au PIB par habitant d’un pays, ce qui montre que l’accessibilité économique est obstacle majeur pour les consommateurs. En 2019, 80% de toutes les voitures électrifiées rechargeables ont été vendues dans seulement 6 pays. L’Allemagne arrive en tête, devant le Royaume-Uni, les Pays-Bas et la France.
Outre les différences de PIB par habitant, cette disparité s’explique également par les mécanismes d’incitation à l’achat qui varient fortement suivant les pays. L’été dernier, l’ACEA avait d’ailleurs publié une étude comparative sur ces dispositifs d’aide à la mobilité électrique en Europe. Une étude qui montrait que si des aides existent dans la plupart des pays européens, elles varient fortement de par leur nature et surtout de par leur valeur monétaire. Ainsi la France et l’Allemagne misent beaucoup sur le bonus écologique, alors qu’au Royaume-Uni l’incitation passe plutôt par des mesures d’ordre fiscal, ainsi que par l’instauration d’une plaque verte permettant d’avoir accès à certaines zones urbaines où la circulation est interdite.



Des infrastructures de recharge insuffisantes

Le rapport d’étape dresse aussi un état des infrastructures de recharge disponibles en Europe, en lançant d’ailleurs un signal d’alarme. L’ACEA estime en effet que celles-ci restent bien en deçà de ce qui est nécessaire. Ainsi, alors que les ventes de voitures électrifiées rechargeables ont augmenté de 110% au cours des trois dernières années, le nombre de points de charge n’a augmenté que de 58%. Pour le Directeur Général de l’ACEA, Eric-Mark Huitema : « C’est potentiellement très dangereux, car nous pourrions bientôt atteindre un point où la croissance de l’utilisation des véhicules électrique stoppe si les consommateurs concluent qu’il n’y a tout simplement pas assez de points de charge où ils doivent voyager ou qu’ils doivent faire la queue trop longtemps pour un chargeur rapide. »
Outre l’insuffisance du nombre de points de charge, le rapport montre en effet leur inaptitude à la charge rapide. Ainsi aujourd’hui, seulement 1 point de charge sur 7 en Europe est adapté à une charge rapide (avec une capacité ≥ 22 kW). De plus, l’infrastructure existante est très inégalement répartie puisque 4 pays (Pays-Bas, Allemagne, France, Royaume-Uni), couvrant seulement 27% de la superficie de l’Europe, représentent plus de 75% de l’ensemble des bornes de recharge. L’ACEA invite donc la Commission européenne à accélérer la révision de sa directive sur l’infrastructure des carburants alternatifs en instaurant des objectifs de déploiement clairs et contraignants pour tous les états membres.




Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Europe | ACEA | IRVE
Catégories : Etudes, rapports & analyses |

Commentaires

Posté le 02-11-2020 à 08:26:23 par Christophe

Quel est l’intérêt de prendre une voiture pour faire un déplacement si au final on met moins de temps en train avec l’immense avantage que le temps dans le train ne soit pas du temps perdu ?
"C’est potentiellement très dangereux, car nous pourrions bientôt atteindre un point où la croissance de l’utilisation des véhicules électrique stoppe si les consommateurs concluent qu’il n’y a tout simplement pas assez de points de charge où ils doivent voyager ou qu’ils doivent faire la queue trop longtemps pour un chargeur rapide."
Cette analyse, je l’ai déjà faite il y a un petit moment déjà.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Cibler la recharge en copropriétés pour rouler électrique à Paris
La ville de Paris veut réduire en son sein les nuisances de la mobilité individuelle. Déjà en supprimant la moitié des places de stationnement en voirie, mais aussi en...
EDF lance une réflexion sur le véhicule autonome
EDF se lance aujourd’hui de plus en plus dans les services liés à l’énergie. Pour mieux cerner et anticiper les attentes de ses clients, le groupe a créé au sein de sa...
Les nouvelles aides de Toulouse Métropole pour acquérir un véhicule propre
L’amélioration de la qualité de l’air étant un sujet majeur pour Toulouse Métropole, cette communauté urbaine regroupant 37 communes vient d’adopter une série de mesures...
Une offre de borne à la demande pour répondre au mieux aux besoins de recharge des habitants
La possibilité de se recharger facilement fait partie des critères décisifs d’achat pour les personnes qui souhaitent acquérir un véhicule électrique. Afin de répondre...
Total reprend les bornes d’Autolib’ et affiche ses ambitions dans la recharge
Les rapports entre la Ville de Paris et Total n’ont pas toujours été au beau fixe. On se souvient du véto de la municipalité parisienne quant au souhait du groupe...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact