Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 19/07/2017 à 06:00 par Philippe Schwoerer - Lu 3680 fois - 12 commentaires


Une assurance collaborative dédiée véhicules électriques avec Inspeer


En partenariat avec l’assureur généraliste Generali, Inspeer lance un contrat sur-mesure qui récompense un certain art de conduire propre aux utilisateurs de véhicules électriques, globalement plus éco-responsable. Une distinction que l’on retrouve jusque dans l’expression de certaines garanties. Les souscriptions sont ouvertes depuis le 14 juillet, avec le salon du véhicule électrique de Val d’Isère, où la startup était représentée.

Comportement plus éco-responsable

« En plus d’être les pionniers d’un comportement plus éco-responsable, la plupart des conducteurs de véhicules électriques ont adapté leur façon de conduire pour adopter une conduite plus anticipée et moins brusque, plus respectueuse des vitesses afin notamment de gagner en autonomie. Cet attitude rend plus tangible la perspective d’un cashback d’autant qu’Inspeer ne sélectionne à l’entrée que les bons bonus » : telle sont les convictions qui animent Inspeer. La startup se définit comme « pionnière de l’Insurtech française », avec l’objectif de promouvoir « les principes de l’économie collaborative en assurance ». C’est à partir de ce socle, composé de certitudes et d’observations, que la jeune entreprise développe « des produits adaptés, solidaires et transparents qui récompensent les comportements responsables des assurés » électromobiliens.

Assurance collaborative

Sur le principe général, la différence entre l’offre d’Inspeer et celles des assureurs classiques ne saute pas forcément aux yeux ! Les souscripteurs s’acquittent d’une cotisation comme avec un contrat normal. Sauf que cette manne est divisée en 2 parties : la première alimente la caisse qui sert au règlement des gros sinistres, alors que la seconde rejoint un fonds collaboratif réservés aux assurés Inspeer pour solder les petits sinistres. En fin d’année, - et c’est là la spécificité du système adopté par la startup -, les membres du groupe VE, comme l’assureur, tablent sur un excédent dans cette dernière enveloppe. Chacun des assurés embarqués dans l’aventure choisit alors, via le site Web dédié, s’il souhaite recevoir sa part ou l’attribuer à une association de son choix parmi celles retenues par Inspeer. « Nous envisageons d’effectuer un sondage auprès de nos assurés en véhicules électriques afin de connaître leurs préférences en matière d’associations à soutenir », précise Emmanuelle Mury, co-fondatrice et directrice générale de l’entreprise. A noter que pour maximiser les chances de disposer en fin d’année d’une somme raisonnable à redistribuer, les souscripteurs doivent être titulaires d’un bonus compris entre 22 et 50%.



Nouvelles communautés assurantielles

« Inspeer mise sur les nouvelles communautés assurantielles qui sont fortement mobilisées pour défendre de nouveaux usages. C’est donc tout naturellement qu’Inspeer s’est tourné vers la communauté des conducteurs de véhicules électriques pour lancer un contrat d’assurance automobile collant à leur besoin et récompensant une attitude moins risquée et plus respectueuse à tous niveaux », explique un communiqué de presse émis lundi 17 juillet 2017 pour présenter la nouvelle offre. Afin de justifier l’élaboration de sa formule sur-mesure, Inspeer explique : « Les nouveautés liées aux véhicules électriques sont nombreuses et souvent ignorées des assureurs, voire même des assurés eux-mêmes, laissant pas mal de zones d’incertitudes quant à la couverture réelle ». Un sinistre devient alors une sorte de loterie où l’automobiliste est souvent le grand perdant.

Cas de la batterie en location

Alors que Smart a revu sa copie sur la question de la location obligatoire des batteries, la voiture électrique la plus vendue en France, - la Renault Zoé -, n’y échappe pas, de même que la Citroën E-Méhari et les productions de Bolloré. « Un assureur classique voit la batterie de traction comme un composant de la voiture. En cas de sinistre, la valeur est estimée ‘à dire d’expert’, tenant compte de la vétusté et de la valeur sur le marché de cet élément avant sa destruction. Or, avec l’arrivée des nouvelles batteries, de plus forte capacité, cette valeur a pu baisser fortement. Dans ces conditions, l’assuré peut en être de sa poche pour rembourser la société de location de la batterie », explique à l’Avem Emmanuelle Mury. Pour bien comprendre la situation, il faut savoir que, la Diac, par exemple, « considère que la batterie conserve sa valeur neuve pendant 13 mois avec un abattement de 10% par année écoulée au prorata temporis mensuel », illustre-t-elle. En cas de destruction, l’organisme financier serait en droit de réclamer 6.708,33 euros HT au bout de 18 mois (6.300 euros HT au bout de 24 mois) de location pour le pack d’une Renault Zoé, alors qu’un assureur classique pourrait estimer qu’il ne vaut pas plus de 4.500 euros. « Chez Inspeer, nous souhaitons que l’assuré ne soit pas dans l’embarras, et nous nous alignons sur la valeur que le loueur donne à sa batterie si elle est détruite », certifie Emmanuelle Mury.

Un seul contrat de base

« En termes de couverture, Inspeer propose un seul contrat de base tout risque », est-il précisé dans le communiqué de presse. En voici quelques éléments distinctifs, en plus de la prise en compte de la location de la batterie : garantie du conducteur de 600.000 euros ; assistance zéro kilomètre en cas d’accident ou de panne sèche électrique avec le remorquage vers le point de recharge ou le garage ad-hoc ; véhicule de remplacement (de préférence électrique) en cas d’immobilisation du VE de l’assuré. Résolument prêt à satisfaire aux exigences du développement durable, Inspeer a mis en place un service entièrement digitalisé (ve.inspeer.me/) qui permet d’obtenir un devis et de souscrire en ligne avec signature électronique. Ceci, afin d’économiser le papier. « Aucune inquiétude à avoir, les assurés sont remboursés comme avec un contrat traditionnel. Inspeer est une petite start-up mais elle a pu bâtir avec un acteur majeur du secteur, Generali, un produit promouvant une société plus responsable et écologique », tient à communiquer aux automobilistes l’équipe d’Inspeer.


Liens supplémentaires pour nos membres

Pour accéder aux liens ci-dessous, devenez membre adhérent de l'AVEM

CP Inspeer




Mots clés : véhicule électrique | voiture électrique | Inspeer | assurance | Generali | assurance collaborative | Emmanuelle Mury
Catégories : Voiture électrique | Batterie |

Commentaires

Posté le 19-07-2017 à 08:51:30 par Liebmann

Le devis en ligne me donne environ 350 euros annuels à payer pour une Peugeot iOn. C’est environ 50 euros de moins que mon assurance actuelle avec laquelle je ne sait même pas ce qui se passerait pour ma batterie. On indique une restitution en fin d’année estimée à presque 60 euros. Du coup, l’assurance avec Inspeer me semble meilleur marché. A creuser.

Posté le 19-07-2017 à 13:58:51 par ZoeT

Un peu plus avantageux pour moi aussi.

Posté le 19-07-2017 à 15:20:48 par M Soler

J’ai pas le bonus qu’il faut Pourqoi cette exigence ?

Posté le 19-07-2017 à 15:27:15 par Assurance Inspeer

Bonjour M. Soler,

Notre objectif est de récompenser le style de conduite Zen que les conducteurs ont adopté depuis qu’il roulent en électrique en leur restituant un cashback à la fin de l’année s’ils ont moins d’accidents. L’idée est que : oui ! Défier les statistiques actuarielles d’accidents, c’est possible avec un comportement responsable et vertueux vis à vis des autres.

Nous réservons cette offre à des personnes avec un bon bonus afin de préserver la communauté. Le bonus est encore à ce jour le seul indicateur dont nous disposons pour déterminer une certaine responsabilisation sur la façon de conduire. Cela exclut malheureusement certaines personnes qui viennent d’avoir le permis ou qui viennent d’avoir une assurance et qui néanmoins conduisent prudemment.

Nous espérons que plus tard vous pourrez nous rejoindre ;-)
Bien cordialement,

Emmanuelle Mury

Posté le 19-07-2017 à 17:34:00 par M Soler

Je comprend, merci pour votre réponse Je n ai effectivement pas un nombre d’années suffisants de conduire

Posté le 20-07-2017 à 10:46:54 par Celestino K

meme pb que Soler : jeune permis = out

Posté le 20-07-2017 à 11:45:41 par Stephane VEGA

Je viens de souscrire hier soir. Je passe de 46,85 euros par mois à 33,33, avec le même niveau de couverture et de service. Et je parle pas de ce fameux cash back possible... Pour moi, il n’y a pas photo ! Let’s go !

Posté le 21-07-2017 à 10:44:18 par Philippe Schwoerer

Suite à des précisions apportées par notre interviewée après publication de notre article, le texte a été modifié.

Extrait après modification :
’Pour bien comprendre la situation, il faut savoir que, la Diac, par exemple, « considère que la batterie conserve sa valeur neuve pendant 13 mois avec un abattement de 10% par année écoulée au prorata temporis mensuel », illustre-t-elle. En cas de destruction, l’organisme financier serait en droit de réclamer 6.708,33 euros HT au bout de 18 mois (6.300 euros HT au bout de 24 mois) de location pour le pack d’une Renault Zoé, alors qu’un assureur classique pourrait estimer qu’il ne vaut pas plus de 4.500 euros.’

Extrait original :
’Pour bien comprendre la situation, il faut savoir que, la Diac, par exemple, « considère que la batterie conserve sa valeur neuve pendant 2 ans, perdant ensuite 10% par an », illustre-t-elle. En cas de destruction, l’organisme financier serait donc en droit de réclamer 7.000 euros HT au bout de 18 mois de location pour le pack d’une Renault Zoé, alors qu’un assureur classique pourrait estimer qu’elle ne vaut pas plus de 4.500 euros.’

Posté le 22-07-2017 à 10:50:31 par Commenty

Bien mieux que mon assureur actuel , je dois gagner pas loin de 200 euros à l’année.

Posté le 22-07-2017 à 16:47:31 par ADumas

Plus cher que mon assureur qui m’accorde une franchise moindre. Petit doute sur ce qui se passe avec lui en cas de déstruction de la batterie. Je vais lui poser la question, pour être tranquille.

Posté le 23-07-2017 à 07:42:42 par ZoeT

Pas toujours très claires les assurances autos VE. Pas facile non plus de comparer à égalité de couvertures. Comme déjà dit plus haut, pour moi, le contrat Inspeer me semble un peu plus avantageux.

Posté le 23-07-2017 à 19:22:45 par Ch Ferton

Je ne suis pas très convaincu par le principe, mais ne le demande qu’à l’être. Par rapport à mon assurance, le prix mensuel est très proche, le franchise aussi. Reste l’hypothétique casback et peut être une meilleure couverture ???



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Vendée Energie Tour
Vendée Energie Tour
Du 02/06/2018 au 10/06/2018 - Plusieurs sites en Vendée dont l'Ile d'Yeu

Pour la 5ème édition du Vendée Energie Tour, le SyDEV, syndicat d'électricité de Vendée et ses partenaires proposeront un programme encore plus long, avec des animations...
A lire également / sur le même thème Allemagne : Les acquéreurs de Model S ne recevront pas de subvention
Accusée de concurrence déloyale, Tesla a vu l’office fédéral des affaires économiques et des contrôles à l’exportation allemand (BAFA) annoncer le retrait du Model S de...
Tesla Model 3 - Jusqu’à 499 km d’autonomie selon l’EPA
La dernière née du constructeur californien est passée sur les bancs d’essais de l’agence américaine de protection de l’environnement. Selon la norme du cycle EPA, la...
Nouveau Roadster : Le futur monstre électrique de Tesla
Si l’arrivée d’une nouvelle version du Roadster avait déjà été évoquée par le passé, la présentation d’un premier prototype en marge de la présentation du Tesla Semi a...
Retour sur les Workshops des Journées AVEM de l’électro-mobilité
Durant les Journées AVEM de l’électro-mobilité des 28 et 29 septembre, les adhérents de l’association ont pu se retrouver en petits comités durant une demi-journée pour...
Journées AVEM de l’électro-mobilité : l’ADEME pousse au mix-énergetique
Les premières Journées AVEM de l’électro-mobilité ont réuni à Cagnes-sur-Mer, les 28 et 29 septembre, les spécialistes des nombreux sujets ayant trait au développement...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact