Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 28/08/2017 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 4228 fois - 8 commentaires


Une solution pour optimiser les recharges d’une flotte de véhicules


Sous l’impulsion de son Président Hanno Klausmeier, SAP Labs France, la filiale française spécialisée dans la R&D du leader mondial du logiciel pour les entreprises, a lancé fin 2015 un programme d’e-mobility visant notamment à inciter ses salariés, qui disposent pratiquement tous d’une voiture de fonction, à opter pour un véhicule électrique. Ce programme connait un franc succès puisqu’une trentaine de collaborateurs ont déjà franchi le pas et qu’ils devraient être bientôt une soixantaine surtout si la livraison des 10 Tesla Model 3 déjà commandées ne tarde pas trop. Mais ce succès ne va pas sans poser quelques problèmes, notamment concernant les recharges de cette flotte de véhicules même si 24 points de charge sont aujourd’hui disponibles. Pour les résoudre, deux de ses ingénieurs (Gérald Seiler et Serge Fabiano) ont mis au point, sur leur temps libre, un logiciel pour optimiser le fonctionnement des 12 bornes de recharge à 22 kW de Schneider Electric déjà en service auxquelles viendront bientôt s’ajouter 2 bornes de recharge rapide à 50 kW d’ABB.


Les objectifs du logiciel


Son principal objectif est d’augmenter le rendement de chaque borne afin de pouvoir procéder à la recharge d’un maximum de véhicule durant la journée. Le logiciel permet de monitorer la charge en temps réel, de voir qui charge et de pouvoir envoyer des notifications à chaque utilisateur. A certains pour les informer que leur charge est terminée afin qu’ils libèrent la borne. A d’autres pour leur indiquer qu’une borne vient de se libérer et qu’ils peuvent procéder à la recharge. Le logiciel permet également de moduler la puissance de la charge de chaque borne afin d’éviter une saturation du réseau électrique. La version 1.1, qui est encore un prototype, est déjà en fonction sur le site SAP de Sophia Antipolis, tandis que la version 1.2 est déjà bien avancée. Elle intégrera plus d’intelligence, ce qui permettra d’avoir plus d’aspects prédictifs et d’anticiper les besoins du réseau ou des utilisateurs.





Des développements futurs en perspective


Poussant encore plus loin dans cette voie, la version 2 intégrera les profils des utilisateurs, tenant compte de leurs véhicules, de leurs habitudes de charge et de leurs préférences. De quoi définir un algorithme permettant d’établir des priorités en matière de recharge afin de satisfaire toutes les demandes sans être limité par l’infrastructure. Autres axes de recherche pour les ingénieurs de SAP : donner la possibilité de monitorer et d’équilibrer l’énergie du bâtiment auquel sont rattachées les bornes et trouver le moyen pour les véhicules de stocker de l’énergie produite par des panneaux solaires pour ensuite la restituer sur le réseau en cas de besoin. Selon son concepteur, Gérald Seiler, le logiciel offrira également à l’avenir la possibilité de réserver les bornes durant un créneau horaire précis. Des fonctionnalités susceptibles d’intéresser de nombreux utilisateurs, d’autant plus que la solution développée est compatible avec tous les types de bornes proposées par les différents fabricants.





Un logiciel Open Source


Utilisant le protocole de communication OCPP des bornes de recharge, le logiciel développé est Open Source et ses concepteurs invitent d’éventuels utilisateurs à s’en saisir pour le développer. De leur côté, ils souhaitent intensifier leurs recherches en nouant notamment des partenariats avec un constructeur de véhicules électrique pour expérimenter la technologie « Vehicle to Grid ». Ils comptent aussi développer des partenariats déjà engagés avec des organismes tels que l’INRIA ou l’ADEME pour aller plus loin dans les domaines du Big Data, du Machine Learning et de l’Internet des objets (IoT). Favorisées par le caractère Open Source du logiciel, les perspectives de développement sont donc très nombreuses et les initiateurs de ce projet entendent bien continuer à prendre part à cette révolution que constitue pour eux la digitalisation de l’énergie. Une révolution qui pourrait bien accélérer la croissance de la mobilité durable.





La création d’une startup pour proposer des services supplémentaires


Pour ce faire, ils vont créer une startup dont l’activité s’orientera vers les services. Si le logiciel en lui-même demeurera en accès libre, par contre l’intégration, le « custom development », le support et les fonctionnalités additionnelles constitueront des services payants. Parmi les cibles visées, il y a bien sur les administrateurs de flotte de véhicules dans les entreprises ou dans certaines administrations qui, à l’instar de La Poste ou des Pompiers disposent aujourd’hui d’importantes flottes de véhicules électriques. Les fournisseurs d’énergie, les fabricants de bornes et les opérateurs de réseaux devraient aussi être intéressés. Leur nombre va d’ailleurs forcément se multiplier dans les années à venir avec l’objectif affiché de 7 millions de points de charge disponibles à l’horizon 2030. Des bornes qui devront nécessairement être monitorées, avec un fonctionnement optimisé si l’on veut que les réseaux électriques puissent supporter les fortes demandes liées à la recharge de véhicules électriques de plus en plus nombreux et gourmands en énergie.








Pour plus d'information

SAP Labs France S.A.S

805, Avenue Maurice Donat
BP 1216
06254 Mougins Cedex

Site : http://go.sap.com/france/about.html

SAP Labs France S.A.S est adhérent de l'AVEM et soutient nos actions.
Accéder à la fiche adhérent de SAP Labs France S.A.S


Mots clés : Mobilité électrique | Bornes de recharge | SAP | Gérald Seiler | Optimisation recharge
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 30-08-2017 à 17:30:52 par EV1975

Si je comprends bien, une personne qui démarre une charge à une certaine heure et pensant retrouver un peu plus tard sa voiture avec un certain pourcentage dans ses batteries pourrait avoir une grosse surprise et être obligé d’attendre plus longtemps que prévu. C’est d’ailleurs déjà comme ça sur certaines stations où la charge se ralentit quand une voiture supplémentaire se plugge sur la même borne.

Posté le 31-08-2017 à 08:51:52 par Gregory Hamel

Enfin la notification de fin de charge. Peut-être que ça va résoudre en partie ce problème des VE qui restent des heures alors que la charge est finie. Bien sûr, il faut l’incitation qui va avec !

Posté le 01-09-2017 à 14:17:08 par R.-T. Boutin

On est loin de le bête prise qui permet de recharger sa voiture sans trop se poser de question.

Posté le 01-09-2017 à 18:19:07 par HMDis

Il faut évoluer ! La prise, c’est bien pour la maison, mais pas pour voyager loin. Il parait nécessaire d’avoir un certain nombre de mécanisme qui facilite la recharge en fonction de différents paramètres, dont le nombre de voitures en recharge et l’état d’exploitation du réseau électrique.

Posté le 02-09-2017 à 14:25:17 par KNoé

Couplé avec une centrale de stockage avec des batteries en seconde vie de voitures électriques, on devrait bien pouvoir limiter la baisse de vitesse de recharge, non !?

Posté le 02-09-2017 à 15:43:09 par ZoéT

Un truc dans le genre : http://www.avem.fr/actualite-des-batteries-de-renault-zoe-en-seconde-vie-pour-la-recharge-rapide-6673.html

Posté le 03-09-2017 à 16:20:44 par Zabyl

On va de plus en plus aller vers des mixtes de solutions très différentes pour la recharge des VE. Mais au bout, y aura-t-il bien un véritable confort d’utilisation des voitures électriques et des bornes de recharge ?

Posté le 04-09-2017 à 08:46:44 par bbmody

J’arriverai mieux à me faire une idée de tout ça dans la pratique. On lit beaucoup d’articles sur ce qu’on peut faire avec des bornes, mais il reste toujours ces zones où on ne les voit pas et ces autres où elles sont toujours occupées.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du 20/09/2018 au 22/09/2017 - Cagnes-sur-Mer

Du 20 au 22 septembre 2017 auront lieu la seconde édition des Journées AVEM de l'électro-mobilité. Lors des deux premières journées, les 20 et 21 septembre, des...
A lire également / sur le même thème Val d’Isère : le salon du véhicule électrique en pleine ascension
La 4ème édition du Salon du Véhicule Electrique et Hybride de Val d’Isère s’est déroulée du 12 au 15 juillet. Portée par la vague du développement de la mobilité...
Une étude de l’ADEME sur l’électrification des véhicules
L’ADEME vient de rendre publique une étude, réalisée pour son compte par IFP Energies nouvelles, sur l’électrification des véhicules. Cette « Etude Economique,...
La mobilité durable en salon à Val d’Isère
Du 12 au 15 juillet, les principaux acteurs français de la mobilité électrique ont rendez-vous à Val d’Isère pour la 4ème édition du Salon du Véhicule Electrique et...
Innovative City : la mobilité électrique au cœur de la ville intelligente du futur
Salon rassemblant chaque année les acteurs qui contribuent à façonner la ville du futur, Innovative City s’est déroulé les 27 et 28 juin à Nice avec pour thème central:...
Pikes PEAK : pari gagné pour Volkswagen
Pari gagné pour Volkswagen qui, plus de 30 ans après une première tentative, repartait ce dimanche à l’assaut de la Course vers les nuages, la plus célèbre course de...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact