Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 09/01/2021 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 3464 fois - 6 commentaires


V-GAS, un réseau multi-énergies qui commence à prendre de l’ampleur


Au moment où les ventes de véhicules électriques se multiplient et que l’offre des constructeurs comporte désormais de nombreux modèles ayant une autonomie suffisante pour envisager des déplacements fréquents en itinérance, l’existence de réseaux de charge rapide sur les grands axes routiers devient primordiale. Face à Ionity et à de grands pétroliers ou énergéticiens comme Total ou Engie qui ont affiché de grandes ambitions dans ce domaine, un autre acteur indépendant entend jouer sa carte : Proviridis. Fondée en 2012 par Eric Ronco, cette société basée à Rousset près d’Aix-en-Provence implante des infrastructures de distribution de carburants alternatifs au travers de sa filiale V-GAS.

Après avoir démarré principalement dans les Bouches-du-Rhône et fort d’une levée de fonds de 19 millions d’euros réalisée avec le soutien de la Banque des Territoires et du Fonds de modernisation écologique des transports géré par Demeter, le réseau dénommé V-GAS a entamé un programme de déploiement national avec un premier objectif de 50 stations d’ici à 2025. L’originalité du réseau V-GAS est de proposer des stations multi-énergies (GNV, électrique, hydrogène) en partant du principe que les différentes énergies propres ne doivent pas s’opposer mais se compléter. Par la création de ces stations « vertes », Proviridis compte apporter sa pierre à la transition énergétique en accompagnant les transporteurs, les collectivités et les usagers vers « l’écotransport ».



Du GNV, de la recharge ultra-rapide et bientôt de l’hydrogène

Au départ, le projet de Proviridis était principalement centré sur la distribution de Gaz Naturel pour Véhicules (GNV), aussi bien sous sa forme liquéfiée GNL que comprimée GNC, en privilégiant la distribution de gaz naturel sous sa forme renouvelable (BioGNV). Mais à l’instar de la dernière station inaugurée le 27 novembre à Plan d’Orgon qui propose 2 distributrices GNC et 2 distributrices GNL, la plupart des stations du réseau V-GAS disposent également de bornes de recharge ultra-rapide (150 kW) pour véhicules électriques et seront à terme équipées de distributrices d’hydrogène.

D’ores et déjà, 13 stations fonctionnent ou sont en cours d’ouverture en Provence-Alpes-Côte d’Azur, mais aussi en Isère, en Savoie, dans le Nord, en Saône et Loire, en Seine-et-Marne ou en Loire-Atlantique. Des stations situées la plupart du temps à proximité d’industriels ayant manifesté des besoins particuliers comme le groupe Lafarge à Bouc-Bel-Air ou Vicat à Chambéry. Des industriels ayant privilégié le GNV pour des raisons écologiques avec le biométhane (95% de particules fine, 50% de NOx et 80% de CO2 en moins par rapport au diesel), mais aussi économiques avec un coût de détention très inférieur à un véhicule diesel et un prix 30% en moyenne inférieur au litre du diesel.



Un futur réseau de charge ultra-rapide pour voyager ZEN

Si avec le GNV et plus tard l’hydrogène, Proviridis s’intéresse principalement au transport de marchandises ou au transport collectif, il n’en n’est pas de même avec les bornes de recharge ultra-rapide qui concernent essentiellement le grand public. Tout en continuant à miser sur les professionnels, Proviridis assume pleinement cette nouvelle orientation pour laquelle, portée par un contexte éco-politique favorable, elle affiche de grandes ambitions. L’objectif d’Éric Ronco est de constituer un réseau d’une trentaine de bornes ultra-rapides au sein de chaque département français, soit près de 3 000 bornes avec à chaque fois deux points de charge. Un réseau qui se développerait non sous l’enseigne de V-GAS, mais sous celle de ZEN (Zero Emission Network).

Pour y parvenir et se libérer au maximum des contraintes de puissance liées à l’implantation de bornes ultra-rapide, Proviridis compte développer au maximum la production locale d’énergie, à l’instar de la dernière station de Plan d’Orgon où les bornes sont alimentées via des panneaux photovoltaïques et par la production de biométhane. Pour séduire le public, ces stations multi-énergies misent aussi sur la qualité de service avec une ouverture 7 jours/7, 24h/24 avec une assistance permanente avec le plus souvent la présence d’un technicien sur la station pour accompagner les usagers en cas de problème lors de leur ravitaillement. Proviridis compte également adopter une stratégie tarifaire agressive avec un prix annoncé de 0,35 € le kWh, très nettement inférieur à celui pratiqué par Ionity.



Mots clés : Mobilité électrique | Bornes de recharge | Charge ultra-rapide | GNV | Hydrogène | Proviridis | VGAZ | ZEN
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 09-01-2021 à 08:05:26 par Vérité

"où les bornes sont alimentées via des panneaux photovoltaïques et par la production de biométhane".
Que faut-il comprendre ? Qu’en cas de puissance insuffisante à la sortie des panneaux, l’électricité est produite par un groupe électrogène alimenté en biométhane ?
Qu’est-il fait de l’électricité quand les panneaux produisent et qu’il n’y a pas de VE à ravitailler ? Ils pourraient en faire de l’hydrogène.

Posté le 09-01-2021 à 09:26:36 par Bug Danny

Je suis passé au VE pour ne plus rejeter de CO2 dans l’atmosphère.
Donc je n’utiliserai pas les bornes Providis qui produit de l’électricité en brûlant du méthane et en émettant du CO2. Même si c’est du "Biométhane".
Je préfère le système Kallista Energy et ses éoliennes, même si je dois attendre 2024.

Posté le 09-01-2021 à 09:36:31 par Vérité

@Bug Danny
"Je suis passé au VE pour ne plus rejeter de CO2 dans l’atmosphère", pourtant la fabrication de la VE a émis du CO2 fossile.
La combustion du biométhane émet du CO2 biogénique. Mais il serait préférable de l’utiliser directement dans une VT, avec moins d’émissions à la fabrication, que de produire de l’électricité avec pour alimenter une VE.
"Je préfère le système Kallista Energy et ses éoliennes", même question "Qu’est-il fait de l’électricité quand les" éolienne "produisent et qu’il n’y a pas de VE à ravitailler ? Ils pourraient en faire de l’hydrogène."

Posté le 09-01-2021 à 16:50:39 par electronlibre

@Bug Danny
"Je suis passé au VE pour ne plus rejeter de CO2 dans l’atmosphère."
Pourquoi? Vous voulez affamer les végétaux?
Non ce n’est pas une blague! Un tiers de nos émissions de CO2 est absorbé par les plantes, et plus il y a de CO2 dans l’atmosphère, plus les plantes sont contentes...

Comme le fait remarquer Vérité, les éoliennes ne sont pas "pilotables" et surtout ont un impact certain sur l’environnement.

Posté le 09-01-2021 à 21:54:56 par electronlibre

L’illusion de l’énergie verte | La face cachée des énergies vertes:
https://www.youtube.com/watch?v=rpUmfZb4XBI

Posté le 13-01-2021 à 08:57:30 par Christophe

Etonnant certains commentaires : https://www.gaz-mobilite.fr/actus/cette-etude-confirme-biognv-aussi-vertueux-electrique-2799.html
"Dans l’Hexagone, l’empreinte carbone comprenant la fabrication des véhicules, l’usage et la fin de vie n’est que de 71 gCO2e/km le concernant pour le segment B, contre 81 g pour l’électrique" en considérant une durée de vie de 12 ans et 150 000 km, et pour l’électrique avec une batterie de 50 kWh la limitant dans les grands trajets.
Pourtant pour réduire la pollution dans les villes, il faut réduire l’usage, y compris des voitures électriques à batterie qui n’émettent pas moins de particules que les voitures thermiques "équivalentes".
Donc une technologie thermique plus vertueuse que la technologie à batterie.
Cela fait un moment que je le répète avec surtout l’avantage d’un impact à la fabrication moindre ne nécessitant pas de faire de nombreux kilomètres pour l’amortir.
Surtout une technologie implémentable sur les véhicules existants (notamment légers puisqu’il faut un moteur à allumage commandé).
Mais cela n’empêche pas les lobbyistes de la bagnole électrique de faire croire à l’interdiction des moteurs thermiques à brève échéance.
Pour ma part et compte-tenu de mon usage limité de la voiture, une voiture bioGNV avec une autonomie de 200 km est beaucoup plus acceptable qu’une voiture électrique même avec une autonomie de 300 km, du fait d’un ravitaillement bien plus court.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Eurométropole de Strasbourg : un transport à la demande très électrique
Pour étendre son service de transport à la demande Flex’hop et desservir ainsi 25 communes de la seconde couronne de l’Eurométropole, la Compagnie des Transports...
Immatriculations : les véhicules électriques à la peine
Les chiffres pour le mois de février du baromètre mensuel de la mobilité électrique de l’Avere-France viennent d’être publiés. Après une année 2020 durant laquelle le...
Une nouvelle enquête d’Enedis sur les possesseurs de véhicules électriques
Enedis vient de publier une nouvelle enquête comportementale sur les possesseurs de véhicules électriques. Marquée par la crise sanitaire liée à la Covid-19, l’année...
ë-Berlingo, une version électrique pour le ludospace de Citroën
Après avoir présenté en janvier l’ë-Berlingo Van, la version électrique de son utilitaire léger, Citroën a dévoilé cette semaine la version électrique de son ludospace...
Avec Ioniq 5, Hyundai veut redéfinir la mobilité électrique
Hyundai vient de dévoiler en première mondiale Ioniq 5, un SUV compact 100% électrique dont les premières livraisons en France sont attendues à la fin du premier...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact