Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 12/02/2018 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 4269 fois - 12 commentaires


Véhicules électriques : ça bouge dans la recharge ultra-rapide


Les constructeurs automobiles européens ont aujourd’hui quasiment tous pris le virage de l’électrique et ils s’apprêtent à sortir, dans les deux ou trois ans qui viennent, des modèles dotés de batteries à haute capacité énergétique qui laissent entrevoir des progrès très sensibles en matière d’autonomie. Mais pour que ces véhicules ne soient pas trop handicapés lors de longs trajets, il faudra qu’ils puissent compter sur des réseaux de bornes de recharge ultra-rapide qui leur permettent de faire le plein d’énergie rapidement. Les constructeurs allemands sont en première ligne dans la constitution de ces infrastructures, notamment pour faire face à la concurrence de Tesla déjà bien outillé en la matière avec son réseau de Superchargeurs. Leader en Europe, Renault se préoccupe également du problème et semble disposé à infléchir sa politique actuelle qui le cantonne dans un standard avec lequel il se retrouve isolé et peu à même de s’adapter aux évolutions probables de la mobilité électrique.

Le réseau Ionity tisse sa toile

Créé par un consortium de constructeurs allemands (BMW, Mercedes, Volkswagen) rejoint par Ford, le réseau Ionity de recharge ultra-rapide commence à tisser sa toile. Sur les 400 stations qui doivent être installées en Europe d’ici à 2020, une vingtaine est déjà opérationnelle et une centaine devrait l’être d’ici la fin 2018. Audi vient de dévoiler une première carte de ce futur réseau. Les stations seront installées le long des autoroutes pour répondre à l’objectif premier du consortium qui est de faciliter les voyages longues distances. Si le réseau a commencé à se développer principalement en Allemagne, en Autriche et en Norvège, l’installation d’une cinquantaine de stations est prévue en France. Pour l’instant, chacune des stations doit être équipée de 6 points de charge d’une puissance variant de 150 à 350 kW selon les installations. Adopté par les constructeurs allemands, le standard Combo CCS semble privilégié mais ceux qui comme Nissan utilisent le standard CHAdeMO devraient tout de même pouvoir se recharger en France puisqu’un décret impose théoriquement la présence du tri-standard sur les bornes ouvertes au public.



Renault rejoint le consortium E-VIA FLEX-E …

Renault souhaite également être partie prenante du développement des réseaux de charge ultra-rapide en Europe. Déjà impliqué dans les projets Ultra-E et Speed Electric Mobility Accross Europe, la marque au losange vient d’annoncer qu’il rejoignait aussi le projet E-Via E-Flex qui vise à constituer un réseau de bornes ultra-rapide, principalement dans les pays d’Europe du Sud (Italie, France, Espagne. Un projet piloté par l’énergéticien italien Enel mais qui regroupe également EDF et Enedis, le spécialiste espagnol de la mobilité électrique Ibil, ainsi que désormais les constructeurs Renault et Nissan. Pour l’instant, un investissement de 6,9 millions d’euros (financé à 50% par la Commission européenne dans le cadre du programme « Connecting Europe Facility Transport ») est prévu. Une première phase test sera lancée en 2018 avec l’installation de 14 stations (8 en Italie, 4 en Espagne et 2 en France) équipées de bornes de recharge de forte puissance, allant de 150 à 350 kW. Des bornes qui, compte tenu de la présence de Nissan comme partenaire du projet, devraient accepter aussi bien le standard Combo CCS que le CHAdeMO



... et se rapproche du standard CCS

L’implication grandissante de Renault dans le développement des réseaux de charge ultra-rapide semble confirmer une inflexion de la politique du constructeur qui jusqu’à présent s’arc-boutait sur une charge en 22 kW AC pour sa Zoé. Cette politique n’est plus guère tenable sur le long terme compte tenu de l’évolution des batteries qui équiperont la nouvelle génération des modèles en préparation, y compris chez Renault. Des voitures dotées de batteries de 60 kW ou plus, que leurs utilisateurs voudront pouvoir recharger rapidement, ce que ne permet pas la technologie utilisée jusqu’à présent par le constructeur français. Si celui-ci n’abandonnera pas complètement le 22 kW AC, il s’oriente clairement vers une combinaison avec le standard Combo CCS. Le premier exemple de cette nouvelle politique devrait être donné par la nouvelle Renault Zoé attendue au prochain salon de Genève. Une Zoé qui serait équipée d’un nouveau moteur plus puissant (110 ch) et doté non seulement de son chargeur embarqué actuel, mais aussi d’un connecteur Combo autorisant une recharge rapide voire ultra-rapide.



Un réseau de recharge haute puissance pour les zones urbaines

Si la plupart des réseaux de charge ultra-rapide actuellement en cours de constitution en Europe concerne les grands axes autoroutiers et privilégie les voyages longues distances, Allego et Fortum Charge & Drive ont choisi un axe différent pour le réseau qu’ils viennent de présenter. Baptisée MEGA-E, leur initiative vise à implanter 322 bornes de recharge ultra-rapide ainsi que 27 stations de recharge intelligentes dans les zones urbaines de 20 pays européens. L’idée serait de créer des stations de recharge au sein desquelles seraient combinées plusieurs solutions de recharge (avec notamment des vitesses de charge différentes) afin d’accueillir tous types de véhicules électriques et répondre ainsi aux besoins variés des utilisateurs. Implantées en zones urbaines et le long des axes routiers, ces stations faciliteront le développement d’une circulation zéro émission à l’intérieur d’une agglomération urbaine, mais aussi d’une zone à l’autre. Le projet est encore en cours de financement, mais il devrait être lancé officiellement dès cette année.





Mots clés : Mobilité électrique | Bornes de recharge | Charge ultra-rapide | Ionity | Renault | Allego
Catégories : Borne de recharge |

Commentaires

Posté le 12-02-2018 à 10:36:03 par ZoéT

Bonne nouvelle pour la charge rapide Combo sur les Zoé.

Posté le 12-02-2018 à 11:16:51 par Christophe

"jusqu’à présent s’arc-boutait sur une charge en 22 kW AC pour sa Zoé"
C’est un peu excessif comme propos surtout le 22 kW.
Le moteur Q est toujours disponible sur la Zoé et permet la recharge en 43 kW (Renault sur son configurateur stipule bien la puissance maxi. de charge). Donc on peut espérer que la majorité des clients qui choisit le moteur R le fait en connaissance de cause en privilégiant une plus grande autonomie, une recharge plus efficiente à faible puissance au détriment de recharges rapides en déplacement.

Ensuite il faut remettre les choses dans leur contexte. Les ingénieurs de Renault ont bien adapté leur voiture au réseau électrique européen.
Et n’en déplaise à certains un connecteur chademo nécessite un autre connecteur pour permettre la recharge domestique si ce n’est à un coût exorbitant.
A ce titre le choix de la recharge en AC est totalement justifiée, la Zoé se contentant d’un boîtier (relativement bon marché) lui indiquant la puissance maxi. qu’elle peut soutirer.
Le connecteur Combo-CCS qui permet la recharge AC et DC (donc rapide) en intégrant le connecteur type 2 est apparu après la sortie de la Zoé.

Autre point l’augmentation de la densité énergétique des batteries s’accompagne d’une réduction de l’intensité de charge maxi. acceptée. Quand une batterie de Zoé initiale acceptait une charge de 2C, les nouvelles batteries acceptent au mieux 1,25C donc il n’y avait pas l’intérêt de changer de standard.
Par contre l’augmentation de la taille des batteries fait que l’on peut dépasser la puissance de 43 kW, d’où cette intégration du standard Combo-CCS associé au développement des bornes acceptant ce standard.

Posté le 12-02-2018 à 14:47:51 par benitod06

Il est indispensable d’avoir des chargeurs ultra-rapides en DC. Dans moins d’un mois la Jaguar I-Pace sera commandable avec des premières livraisons vers Juin-Juillet. Or il n’y a toujours pas (je crois) de bornes CSS en 100KWh mais 50KWh max. Les longs parcours vont être...longs en attendant le réseau adapté.

Posté le 12-02-2018 à 14:55:09 par L. Coutant

Je suis un peu étonné que le projet Mega-E ne soit traité qu’en quelques lignes alors qu’il est, aux dires de la CE et de l’AVERE, d’envergure 20x supérieure au projet E-via Flex E.

Attention à ne pas tout voir au prisme des acteurs historiques français, nous pourrions passer à côté de l’essentiel !

http://www.avere-france.org/Site/Article/?article_id=7190 from_espace_adherent=0

Posté le 12-02-2018 à 16:54:57 par Daniel

Et ce qui serait encore mieux, c’est que toutes ces bornes soient,accessibles simplement avec une CB, comme pour faire le plein de carburant.

Posté le 12-02-2018 à 17:53:41 par Toomy75

Je pensais que les batteries (même les dernières generations) supportaient mal les charges ultra rapides ? Voir l’article de l’avem au sujet du site web BatteryUniversity...

Posté le 12-02-2018 à 17:51:48 par lucien

Christophe...Pour les autres constructeurs je ne sais pas mais pour la Nissan Leaf 30
Le câble charge lente est fourni ...Celui qui est proposé à la vente à un prix exorbitant ( environ 400 euro) permet d accéder aux bornes accélérées donc sans réel intérêt !!!Par contre la seconde sortie permet la charge rapide sur chademo ...Donc la mise en place de bornes Chademo-Css serait bienvenue

Posté le 12-02-2018 à 18:00:10 par Christophe

@Lucien
Sur la Leaf vous avez bien 2 connecteurs, l’un chademo pour la recharge en continu, l’un type 1 sur lequel vous branchez le câble de recharge domestique ou un cable type 1 / type 2 ou type 3 coté IRVE.
Sur les véhicules équipés d’un connecteur Combo-CCS, on peut brancher un connecteur Combo-CCS pour la recharge en continu et un câble avec connecteur de type 2 pour la recharge AC dont le câble de recharge domestique. C’est la voiture qui gère ensuite en fonction du type de courant délivré.
Le câble de recharge domestique indique à la voiture qu’elle est branchée soit sur une prise classique (limitation à 8 A) soit sur une prise renforcée (limitation à 14 A), le boîtier intégré communique donc avec la voiture comme le ferait une borne. Pour les Zoé, il existe des boîtiers relativement bon marché qui lui indique la puissance qu’elle peut appeler selon choix de l’utilisateur en fonction de la prise sur laquelle elle est raccordée. Sur une prise d’atelier tri 32 A on pourra sélectionner 22 kW et la voiture soutira cette puissance si elle veut.

@Toomy75
La puissance de charge supportée est surtout fonction de la capacité de la batterie et de la puissance de charge maxi. qu’elle accepte (coefficient multiplicateur de la capacité).

Une batterie de 16 kWh qui accepte 3C peut recharger à 48 kW. C’est bien du rapide - 20 minutes pour recharger la batterie.
Une batterie de 41 kWh qui accepte 1C peut recharger à 41 kW. Ce n’est pas très rapide - 1h pour recharger la batterie.
Une batterie de 100 kWh qui accepte 1,2C peut recharger à 120 kW. Ce n’est pas très rapide - 50 minutes pour recharger la batterie.
Une batterie de 360 kWh qui accepte 0,5C peut recharger à 180 kW. C’est du lent - 2h pour charger la batterie.
Donc les appellations rapide et ultra-rapide n’ont plus beaucoup de signification.

Posté le 13-02-2018 à 07:39:00 par renophil

Ceux qui pensent réseau électrique et production d’électricité comme moi devraient s’étonner d’une telle accélération des puissances de charge.180 kW ou plus pour charger une seule voiture est déraisonnable. j’ai acheté une ZOE pour ne plus consommer de pétrole pas pour engendrer des pics de consommation , des pointes de production, des surdimensionnements de réseau électrique. Et ce ne sont pas, hélas, les énergies renouvelables comme le photovoltaïque qui pourront alimenter ces bornes de charge le soir après 17h. Alors évitons la gabegie !

Posté le 14-02-2018 à 06:43:51 par soub56

Un VE à grosse batterie ( 60 kWh par exemple, donc une autonomie réelle de plus de 300 km) n’a besoin d’une charge rapide que de façon exceptionnelle. Pour les trajets du quotidien ou les WE à 200 km, une recharge lente le soir à domicile ou sur son lieu de villégiature suffit largement. Cela ne déséquilibre pas le réseau électrique, puisqu’il s’agit d’une recharge nocturne et que la production électrique nocturne en France est surabondante.Il n’y a que les longs trajets,supérieures à 300 km, quelques fois dans l’année seulement pour de nombreux automobilistes, qui nécessiteraient une charge rapide à 100 ou 150 kW et qui poseraient problème : recharge puissante de jour, pendant les pics de consommation et encombrement des stations de charge pendant les grandes transhumances d’été ou d’hiver. C’est pourquoi le bon choix pour moi, c’est une hybride rechargeable, genre i3 REX, Hyundai IONIQ PLUGIN ou les futures DS7 ou 308 hybrides : vous faites vos trajets quotidiens en électrique et les longs trajets en thermique, sans perte de temps aux bornes de recharge rapide.

Posté le 15-02-2018 à 11:40:58 par ficanasse06

avec beaucoup d’attention je lis vos news sur la recharge RAPIDE
mais qu’elle est l’impact sur la durée de vie de la batterie?

Posté le 15-02-2018 à 18:19:05 par CHL17

J’aimerai bien connaitre les emplacements des 20 premières stations IONITY qui seraient déjà terminées ....?



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Le Club Smart Grids Côte d’Azur veut accompagner le développement de la mobilité électrique
Sous l’impulsion de la CCI, la filière azuréenne des réseaux électriques intelligents s’est structurée depuis 2015 autour du Club Smart Grids Côte d’Azur. Porté par le...
Véhicules électriques : les grandes manœuvres se poursuivent autour du marché chinois
Avec plus de 600 000 véhicules électriques écoulés en 2017, le marché chinois attire la convoitise de tous les grands constructeurs automobiles qui placent tous...
Wiiiz, un nouveau réseau pour faire le plein d’énergie
La réception de la première borne de recharge pour véhicule électrique d’un futur réseau implanté sur l’Ouest des Alpes-Maritimes a eu lieu le 2 février à Pégomas. A...
Bus électriques en Ile de France : l’appel d’offres est lancé
Dans le cadre de leur plan « Bus 2025 » visant à rendre propre l’ensemble de leur flotte de bus avec pour cible 2/3 de bus électriques et 1/3 de bus électriques, la RATP...
Evearly.com, le site qui vous aide à franchir le pas vers l’électrique
Alors que la plupart des constructeurs se préparent à lancer de nouveaux modèles offrant une bien plus grande autonomie et que, pour lutter contre la pollution, les...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact