Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 



Posté le 28/09/2017 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 2650 fois - 49 commentaires


Virage vers l’électrique de PSA : Carlos Tavares souffle le chaud et le froid


Le salon de l’automobile de Francfort, qui a fermé ses portes dimanche, a été marqué par une multitude de présentations de concept-cars électriques. Même si les déclinaisons en voitures de série ne sont pas encore au rendez-vous, ces présentations illustrent bien la volonté de la majeure partie des constructeurs de miser sur les véhicules électriques pour assurer l’essentiel de leur développement dans les prochaines années. Sans doute soucieux de faire oublier le « Dieselgate », les marques allemandes sont en première ligne sur ce créneau et vont lancer commercialement de nombreux modèles électriques dans les deux ans qui viennent. Si le Groupe PSA a lui aussi amorcé un net virage vers l’électrique, il a fait entendre à Francfort une voix dissonante en dressant un tableau pas si idyllique du futur de l’électromobilité.


Carlos Tavares tire la sonnette d’alarme


N’ayant probablement pas encore bien digéré les accusations de tricherie sur le diesel portées contre son groupe, le Président du Directoire de PSA, Carlos Tavares, a tiré la sonnette d’alarme sur certaines conséquences d’un passage au tout électrique. Il ne voudrait pas que d’ici quelques années ne se reproduise un scandale comparable au « Dieselgate » et que l’on reproche notamment aux constructeurs de ne pas avoir pris en compte certains risques. Parmi ces derniers, il évoqua notamment la question de l’origine plus ou moins renouvelable de la production d’électricité, celle du recyclage des batteries ou encore de la gestion des matières premières rares pour faire les cellules et les chimies des batteries dans la durée. Pour lui, on ne traite pas aujourd’hui la question de manière suffisamment large d’un point de vue sociétal pour tenir compte de l’ensemble de ces paramètres, ce qui pourrait se traduire dans quelques années par un retour de flammes pour le citoyen.





PSA se tourne tout de même vers l’électrique


Faisant le constat que les politiques et les institutions poussaient les constructeurs à aller vers le véhicule électrique, Carlos Tavares a choisi, malgré ses réticences, d’engager PSA dans cette direction. Un engagement résolu puisqu’il a annoncé que le groupe aurait en 2020 50% de sa gamme en véhicule électrique et 80% en 2023. Des modèles qui devraient être construits à partir de deux plateformes complémentaires : l’une conçue pour les véhicules 100% électrique et l’autre pour les modèles hybrides rechargeables. Mais, outre le fait qu’il réclame que les politiques et les collectivités assument clairement la responsabilité scientifique de cette orientation vers le tout électrique, Carlos Tavares souhaite aussi que les véhicules électriques parviennent rapidement à trouver leur place sur le marché sans la moindre subvention. Il rajoute que : « si cela ne parvient pas à être accepté par le marché, alors tout le monde – l’industrie, les employés et les responsables politiques – a un gros problème. »





Les premiers modèles annoncés


Pour arriver à 50% de la gamme en véhicule électrique d’ici à 2020, le groupe PSA va devoir enchaîner rapidement les nouveautés électrifiées. Même s’il n’est pas encore officialisé, le calendrier commence à se dessiner pour les nouveaux modèles. Ainsi la Peugeot 208 zéro émission devrait être dévoilée en mars 2018 lors du salon de l’auto de Genève. La seconde génération de cette citadine doit accueillir une version électrique dont la commercialisation n’interviendra par contre qu’au second semestre 2019. Une année durant laquelle une DS3 Crossback électrique est également attendue au cours du premier semestre. Ces deux modèles seront les premiers à inaugurer la nouvelle plateforme CMP qui servira de base aux citadines, aux berlines et aux SUV électriques du groupe PSA. Citroën devrait quant à elle attendre 2020 pour sortir son premier modèle électrique. 2020 devrait aussi voir l’arrivée d’une version électrique de la Peugeot 2008, ainsi que d’une nouvelle berline électrique de marque DS. Remplaçante de la DS5 et préfigurée par le concept CXperience, cette voiture devrait être déclinée à la fois en version électrique et en version hybride rechargeable.





Quelle stratégie pour Opel ?


Après le rachat à General Motors d’Opel par PSA, la question de la stratégie du groupe pour sa nouvelle filiale se pose. La marque allemande semblait avoir l’ambition de s’orienter presque exclusivement vers l’électrique et l’arrivée sur le marché de l’Opel Ampera-e aurait pu combler un vide en attendant que les nouveaux modèles électriques de PSA voient le jour. Ce scénario semble en partie remis en question. General Motors a conservé les brevets concernant l’Opel Ampera-e qui se fait attendre sur les principaux marchés européens. De plus, le patron de PSA vient de tenir des propos extrêmement sévère sur le piteux état de la R&D d’Opel après le règne de General Motors : « Il y a des gens très compétents mais l’ancien propriétaire avait chroniquement sous investi dans la firme allemande ». Du coup, le déploiement d’Opel vers l’électrique s’appuiera sur la technologie de PSA. Carlos Tavares se dit prêt à soutenir les efforts d’Opel pour se développer dans l’électrique mais il y met un bémol : « Si Opel veut un jour devenir une marque entièrement électrique, cela nous convient, à condition que cela soit rentable. »







Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | PSA | Peugeot | DS | Citroën | Opel | IAA Francfort
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 28-09-2017 à 08:51:29 par zikzak

PSA ? Ceux-là même qui nous ont sorti des hybride-diesel ?
C’est l’hopital qui se fou de la charité s’il parle des risques encourrus par les citoyens. Essayer de diminuer la production de NoX du moteur diesel avec un moteur électrique est une bétise effroyable.

Y a rien à tirer de ce Carlos là.

Posté le 28-09-2017 à 13:11:05 par Hector

Le NOx ou l’élément de diversion des accros à la voiture qui ont décidé de sacrifier le soldat diesel pour sauver leur joujou phallique pour que l’on ne regarde pas les dégâts environnementaux dont il est responsable.

Posté le 28-09-2017 à 13:47:12 par ZoéT

CT aime les sportives qui font vroum vroum. Il y a aussi l’antécédent avec l’autre Carlos que celui-ci était chez Renault. Alors reconnaître que CG est dans la bonne trajectoire, c’est tôt à fait insupportable pour CT.

Posté le 28-09-2017 à 17:51:20 par GF

Ils ont du travail....
J’ai une Peugeot électrique et je n’en rachèterais pas chez eux. Un SAV déplorable, lamentable une honte en 2017.
Je suis allé au garage peugeot le plus proche demander le prix et le délai de livraison. Le vendeur m’avoue ne rien connaitre aux électrique. Je ne discute pas le prix et achète. Délai très long... après un an et demi un matin la voiture ne part pas. J’appelle avec le SOS intégré. On me répond que je peux parler en français, mais comme la voiture est d’importation ils ne peuvent rien faire!!! Certes j’ai acheté en Italie. Pourquoi ne programment-ils pas le N° Assistance en Italie? j’appelle le garage il me demande d’appeler l’assistance italienne!!!! Une dépanneuse vient chercher le véhicule, nous sommes un samedi, le mercredi le garage m’appelle de venir chercher ma voiture, c’était la batterie de service vidée. 2 mois plus tar idem j’appelle le garage le répondeur me dit que tout le monde est occupé de rappeler. J’en voie un courriel au garage et aussi au vendeur. DEUX semaines plus tard on me rappelle ....UN HONTE PEUGEOT Je me suis débrouillé seul en vélo je suis allé acheter une batterie la voiture est encore sous garantie et je ne suis pas remboursé . Pourquoi la garanti est de 5 ans en France et 2 ans en Italie??? Vive l’Europe. Je vais changer la voiture car l’autonomie est trop faible mais cela ne sera pas une peugeot.

Posté le 29-09-2017 à 11:09:16 par Hervé

Aujourd’hui je n’ai qu’une voir une deuxieme questions à poser à Mr Tavares. Va-t-il nous mettre en commercialisation l’Ampéra E en France. Si oui, livrera-t-il ses voitures dans un délai raisonnable?

Le reste est du baratin bien connu.

Posté le 29-09-2017 à 16:19:20 par Prisma41

Elle coûterait trop d’argent à PSA l’Ampera-e, parait il.

Posté le 02-10-2017 à 07:32:13 par Pestel

Des électromobilistes pour avoir confiance en PSA pour des VE aujourd’hui ? Pas moi ! Partout où ils sont dans des manifs VE ils sont à l’écart et pas canvaincants !

Posté le 02-10-2017 à 13:32:10 par ZoéT

On l’aura compris, pas moi !

Posté le 02-10-2017 à 14:02:16 par Gilles D.

Pour le discours ambigu de son PDG, je rejoins la liste.

Posté le 02-10-2017 à 14:52:08 par Sonia

Je me joins à vous.

Posté le 02-10-2017 à 16:22:10 par HMDis

Si M. Tavares veut une mobilité électrique au dessus de tout soupçon, il n’a qu’à peser ce qu’il faut sur ses fournisseurs et ses collaborateurs tout en s’y mettant dans cette voie qui s’impose désormais. Jouer les moralisateurs ne lui va pas du tout. Il n’est pas crédible dans ce rôle. On l’imagine plutôt se défiler.

Posté le 02-10-2017 à 16:36:49 par Christophe

@HMDis
"dans cette voie qui s’impose désormais"
Même Delphine BATHO, qui est la rapporteuse de la commission de l’AN qui a fait un excellent travail sur l’industrie automobile, n’est pas de votre avis
http://www.lanouvellerepublique.fr/Deux-Sevres/Actualite/Politique/n/Contenus/Articles/2017/09/19/Que-l-Etat-mette-sur-pied-une-alliance-francaise-ecologie-automobile-au-travers-d-un-protocole-signe-avec-la-filiere-automobile.-3230353
"les objectifs du plan Climat et préparer la sortie des moteurs thermiques à énergies fossiles"
Heureusement qu’il y a des politiques clairvoyants qui ne font pas des raccourcis rapides du style fin de l’essence et du gazole = véhicules électriques.

Posté le 02-10-2017 à 20:35:16 par HMDis

@Christophe
Fin de l’essence et du gazole = mobilité durable dont véhicules électriques (dont VAE), vélo, transport en commun propre, marche, etc.

Posté le 02-10-2017 à 20:55:33 par HMDis

…pour compléter : Donc une voie qui s’impose désormais… parmi d’autres. Mais au regard de cet article le "parmi d’autres" dans mon intervention ne s’imposait pas et même me parait hors sujet.

Posté le 03-10-2017 à 07:15:29 par Christophe

@HMDis
Je préfère votre propos : "Fin de l’essence et du gazole = mobilité durable dont véhicules électriques (dont VAE), vélo, transport en commun propre, marche, etc. "
Cela s’appelle la multimodalité et on est un peu loin de la voiture couteau suisse qui est à l’origine de nos problèmes (pollution et dérèglement climatique).
Mais cela veut aussi dire sortir de la propriété de sa voiture couteau suisse pour prendre le moyen le plus efficient à l’instant t même si cela passe par un véhicule thermique (bus ou train non électrifié).
Et même si vous ne voulez pas le voir, sur ce point PSA a beaucoup d’avance sur ses concurrents (par l’intermédiaire de participations diverses par exemple dans Koolicar).

Posté le 03-10-2017 à 10:24:45 par HMDis

@Christophe
Vous avez des actions chez PSA ou quoi ? Je n’apprécie pas votre manière d’interpréter mes propos. M. Tavares est foncièrement connu pour être anti-VE et, comme le disait ZoéT, s’intéresser aux sportives hyper musclées. Ca s’arrête là ! Et on arrête de voir derrière ce que je dis des trucs que je n’ai même pas en tête. Koolicar,c’est utile, c’est bien, ça sert, mais c’est aussi un besoin pour PSA de verdir son image et de justifier ce que l’entreprise ne fait pas ailleurs.

Posté le 03-10-2017 à 10:41:40 par Christophe

@HMDis
"c’est aussi un besoin pour PSA de verdir son image et de justifier ce que l’entreprise ne fait pas ailleurs" ce n’est pas de l’interprétation cela ?
Pour votre information, je n’ai pas d’action chez PSA mais j’ai un livret chez RCI bank qui sert entre autres à Renault et Nissan à développer des services de mobilités tel que RCI Mobility (Renault Mobility entre autres). https://www.rcibs.com/fr/actualites/rci-banque-lance-rci-mobility-pour-developper-les-services-dauto-partage
Services que j’utilise par ailleurs.

Je ne suis pas anti-VE mais comme d’autres, je me pose des questions sur l’intérêt de cette solution pour résoudre nos problèmes et plus je m’y intéresse et plus je me dis que cette solution n’est pas la bonne et n’est clairement pas suffisante pour atteindre les objectifs et notamment celui de la neutralité carbone.
Ensuite on peut taper sur PSA et lui attribuer la responsabilité de la pollution mais personne ne m’a obligé à utiliser une voiture, à faire le plein de carburant et à rouler avec en émettant des polluants à la combustion. Quand j’utilise une voiture, c’est bien moi le responsable de la pollution qu’elle dégage, pas celui qui l’a fabriquée.

Posté le 03-10-2017 à 12:58:22 par HMDis

"Ensuite on peut taper sur PSA et lui attribuer la responsabilité de la pollution mais personne ne m’a obligé à utiliser une voiture, à faire le plein de carburant et à rouler avec en émettant des polluants à la combustion." C’est un raisonnement qui a ses limites. Si on l’applique à des trafiquants de drogues par exemple. Car dans ce cas, autant les laisser fabriquer et vendre leurs s… Idem pour Monsanto. Quand un fabricant sait qu’il met sur le marché un produit dangereux pour l’environnement et ne fait rien pour l’améliorer et au contraire le vante, il y va aussi de sa responsabilité s’il est utilisé. Si on pousse votre raisonnement jusqu’au bout, on peut dédouaner l’Etat, les ministres et les gouvernements de la plupart des scandales sanitaires et environnementaux, puisque, selon votre raisonnement, c’est l’utilisateur final qui serait le principal fautif. Exemple, pour l’amiante, l’entreprise qui l’a utilisé pour l’isolation.

Posté le 03-10-2017 à 14:02:38 par Christophe

L’état français et l’Europe n’ont pas mis en place des normes environnementales ?
Les produits vendus ne sont-ils pas conformes à ses normes ?
Pour le trafic dont vous parlez, il y a bien des lois qui l’interdisent. Pour les autres il existe des normes environnementales et si les gens s’informaient un peu ils seraient conscients des impacts.
Si on veut aller au bout de votre raisonnement quel produit n’est pas dangereux pour l’environnement ? En d’autres termes quel produit n’a pas d’impact sur l’environnement ?

Posté le 03-10-2017 à 15:32:55 par HMDis

Justement, avec le dieselgate, les normes et PSA...

Posté le 03-10-2017 à 15:51:46 par Christophe

@HMDis
Vous pouvez développer un peu ?

Posté le 03-10-2017 à 16:02:42 par HMDis

http://www.europe1.fr/economie/dieselgate-tout-comprendre-des-accusations-de-moteurs-truques-qui-visent-psa-3431165

Posté le 03-10-2017 à 15:55:10 par Christophe

@HMDis
Dans mon domaine, il y a des normes d’essais par exemple de résistance au feu des produits.
Même si le règlement de sécurité impose des résistances au feu pour les différents éléments du bâtiment, c’est toujours en référence aux normes d’essai.
Et je n’ai jamais vu personne choqué suite à un incendie si l’élément n’a pas eu la résistance mesurée suivant la norme lors de l’essai, ne serait-ce que parce que le feu réel peut être différent du feu type de laboratoire. Exemple les twin towers (au moins 2 heures de résistance selon la norme).
Par contre si un produit n’ayant pas les bonnes caractéristiques se retrouve installé dans un bâtiment et qu’il y a mort d’homme, la justice recherchera les responsabilités et cela me paraît normal, j’attends les décisions de la justice pour l’incendie de Londres.
Donc concernant PSA, j’attends que la justice nous dise si les voitures sont conformes aux normes. Malheureusement la justice ne nous dira pas en quoi les normes ne sont pas représentatives de la réalité.

Posté le 03-10-2017 à 17:36:24 par HMDis

J’ai peur de comprendre : vous voulez dire que des matériaux qui doivent résister 2 heures à un incendie selon des normes établies peuvent ne pas résister pendant 2 heures. Personnellement, sauf si c’est dans des conditions exceptionnellement défavorables, ça me choque. Si peu de gens le sont, c’est sans doute par ignorance. Je comprends maintenant pourquoi ces morts dans des incendies de cars où les matériaux sont cependant certifiés aux normes. Comment vous qui semblez si pointilleux, vous vous accommodez de cela ? En tout cas, concernant le dieselgate en général, il y a bien eu une volonté de faire croire que des moteurs répondaient aux normes en les leur faisant tenir juste sur des plages et selon des conditions particulières.

Posté le 03-10-2017 à 21:12:50 par B. Stier

Pas convaincu non plus par PSA pour ce qui est de la mobilité durable sous ses différentes formes. Et en ce qui concerne leur vision de la mobilité électrique, on sent les efforts faits pour l’éviter, comme avec ce modèle hybride à air comprimé. Pourtant une piste intéressante à creuser.

Posté le 04-10-2017 à 06:58:17 par PMC

Les constructeurs qui se réveilleront trop tard disparaîtront. Pas sûr que PSA fasse partie de ceux là car pas mal de projets intéressants.

Posté le 04-10-2017 à 07:15:49 par Christophe

@HDMis
Il faut intégrer une notion d’usage, si la réglementation impose un coupe-feu 2 h d’un local à risques (de stockage par exemple) vis-à-vis des autres, il est évident que entre un qui servira à stocker des briques et un autre qui servira à stocker des produits hautement inflammables, la durée de tenue des parois ne sera pas la même en cas d’incendie.
Vis-à-vis de mes clients, je suis très clair là-dessus et cela ne me pose pas de problème à partir du moment où je l’ai expliqué.

Pour ma part, j’attends que la justice nous dise si les véhicules doivent respecter les seuils définis dans la vie réelle et surtout si la réponse est oui, comment doivent être réalisés les essais.

Posté le 04-10-2017 à 08:09:30 par HMDis

Ok pour un coupe-feu qui soit plus efficace selon ce qu’il doit protéger, ça parait normal. Mais si une réglementation impose 2 heures de tenue à un incendie, je comprends cela comme un minimum. Donc 2 heures au minimum quand ce sont des briques, et plus si ce sont des produits inflammables.

Posté le 04-10-2017 à 08:22:42 par Christophe

@HMDis
Oui la réglementation peut imposer 2 heures de tenue à un incendie, durée vérifiée selon la norme d’essai pas en situation réelle.

Pour revenir aux twin towers, finalement le problème n’a pas été tant le faible tenue dans le temps de la structure au feu mais plutôt la non continuité des dégagements et l’encombrement de ceux-ci par les matériaux de construction. En France dans le même cas, il aurait été imposé un escalier dans une cage continue de son haut à son issue sur l’extérieur et une cage constituée de matériaux lourds.
Par exemple, le CSTB a fait une simulation sur la tour Maine Montparnasse, le noyau dur en béton recevant les dégagements aurait permis l’évacuation des occupants. Mais en tout état de cause, la tour n’aurait pas résisté le temps imposé par le règlement.

Posté le 04-10-2017 à 12:15:16 par HMDis

Les Twin Towers ont reçu un avion dans leur structure : c’est exactement le type de cas exceptionnel pour lequel je peux accepter que les normes de tenue aux feux ne puissent être respectées (structure fragilisée, explosion avec du kérosène, etc.). Quand vous parlez de non continuité des dégagements et de l’encombrement par les matériaux de construction, est-ce consécutif au choc dans la structure, à la chaleur de l’incendie, à un défaut de construction, ou à de la négligence ?

Posté le 04-10-2017 à 13:34:14 par Casimir

50% de la gamme en électrique d’ici 2020, faut pas rêver, c’est dans 3 ans !

Posté le 04-10-2017 à 14:04:40 par Christophe

@HDMis
Les structures sont dimensionnés pour des chocs accidentels : bateau ou camion pour les ponts, aéronefs pour les immeubles les plus hauts.
Ce qui est anormal c’est que les dégagements aient été rendus inutilisables à la suite de ce choc accidentel.
Donc on voit bien qu’il y a la norme et la réalité.

Posté le 04-10-2017 à 17:33:44 par RR20.5

@Casimir
Peugeot a plein de projets qui peuvent aller très vite à être mis en fabrication. C’est vrai de prétendre à une gamme 50% électrique en 2020, mais pas impossible. J’ai envie d’y croire. On est propriétaires de Peugeot de père en fils et j’ai pas envie de changer.

Posté le 04-10-2017 à 18:45:07 par HMDis

Il y a quand même une différence entre des bâtiments qui ne répondent pas comme on voudrait à un épisode catastrophique exceptionnel et des valeurs derrière les pots des voitures qui sont presque systématiquement bien au-dessus de celles déclarées.Pour les bâtiments, pas particulièrement de volonté de triche (si ?), de l’autre, la justice semble persuadé du contraire dans l’affaire du dieselgate.

Posté le 04-10-2017 à 21:17:40 par WSorinet

- Depuis plus de 20 ou 25 ans l’OMS a dit ce qu’il en est du problème du diesel sur la santé et Peugeot restera dans mon esprit la marque qui a poussé ce type de moteur en France le plus en avant et en dépit du bon sens. - L’électrique arrive trop tard chez ce groupe qui aurait du faire comme Renault, ne pas interrompre la fabrication.

Posté le 05-10-2017 à 07:14:22 par PMC

Les anciens utilisateurs des Peugeot 106 et Citroën Saxo électriques que j’ai rencontrés avaient l’air d’être vraiment satisfaits de ces voitures, sauf de la location imposée des batteries je crois, qui augmentait tous les ans. Pourquoi PSA n’a pas continué à ce moment là alors qu’il était le leader en France des VE ? Maintenant, il va devoir se redire un nom dans la mobilité électrique. Est-ce du temps perdu pour le groupe ?

Posté le 05-10-2017 à 09:02:25 par Christophe

@HMDis
"la justice semble persuadé du contraire dans l’affaire du dieselgate", source ? Les journalistes et la DGCCRF, cela ne fait aucun doute mais ce n’est pas la justice.
De la justice, j’attends une décision qui disent si oui ou non, les seuils sont à respecter en situation réelle et si oui quelle doit être la procédure de mesures.
La procédure de mesures est maintenant définie, c’est le RDE et il est applicable seulement depuis le 1/09/2017 (norme Euro 6c).

@PMC
"Pourquoi PSA n’a pas continué à ce moment là alors qu’il était le leader en France des VE ?" la réponse semble évidente quand on est une entreprise privée où le maître mot est profit.

Posté le 05-10-2017 à 09:16:45 par PMC

Et Renault ? Une association caritative ? Emmené par un PDG qui s’est gouré en pensant qu’il pourrait devenir (rester) un grand nom de le voiture électrique ? Ce qui est vrai pour Renault ne l’est pas pour PSA et inversement ? Pas clair !

Posté le 05-10-2017 à 09:27:16 par Christophe

@WSorinet
La même OMS a classé l’essence comme cancérigène probable.
Le diesel a été classé cancérigène certain sur la base d’études sur les systèmes de la génération précédente.
Je vous accorde que cette génération précédente a bien été mise en avant pas Peugeot (Peugeot 204). Mais sur une 205 ou une 206 de première génération il fallait vraiment ne regarder que son portefeuille pour prendre une version diesel.
C’est seulement à partir de la génération actuelle (diesel à injection directe) que l’agrément est devenu équivalent à celui d’un essence, mais regardez bien qui a étudié cette solution sur les VP et qui l’a industrialisée. Même celui à l’origine de l’étude n’était pas convaincu (il l’a revendue à celui qui l’a industrialisée), toute comme PSA à l’époque qui a failli "louper" le coche et a sorti un nouveau moteur en catastrophe (pour la Xantia). PSA a alors commencé à équiper ses modèles de FAP.
Et c’est bien PSA qui a abandonné le premier le diesel sur la gamme mini-citadine.
Et c’est FAURECIA (dont le principal actionnaire est le groupe PSA) qui a lancé le FAP pour essence.

Je ne cherche pas à dédouanner PSA mais quelquefois il y a des vérités qu’il faut rétablir. C’est bien les acheteurs qui ont forcé PSA à sortir un HDi lorsqu’il perdaient des parts de marché au profit de la concurrence. Idem avec le moteur essence id. Et à chaque fois la réponse de PSA a été de sortir un FAP.

Posté le 05-10-2017 à 09:31:27 par Christophe

@PMC
PSA n’a-t-il actuellement pas des VE dans sa gamme ?
Depuis quand sont-ils présents dans sa gamme ?
Se vendent-ils bien ?
Mais vous avez tout à fait le droit d’écrire l’histoire à votre façon surtout celles privées.

On pourrait aussi se demander si le groupe Renault gagne de l’argent avec ses VE ou si c’est justement les diesel qui permettent aux VE d’être présents dans la gamme.
Allant souvent à la concession Renault de ma ville pour chercher une Zoé d’autopartage ou une Zoé de location, j’aurai tendance à dire compte-tenu de mon ressenti suite aux discussions avec les gens que je rencontre que les réponses sont plutôt respectivement non et oui. Mais vous avez peut-être des preuves contraires. Et pourtant des concessions de villes moyennes qui proposent une Zoé en location et une en autopartage sont très rares (c’est la seule de ma région !).
Par contre, ils me semblent plus convaincus que ce sont les mobilités qui sont à réinventer et le développement de cette offre le prouve.

Posté le 05-10-2017 à 09:44:03 par Christophe

@WSorinet
Voilà la réponse https://fr.wikipedia.org/wiki/TDI_(moteur)
"Le premier moteur TDI du groupe Volkswagen a été le moteur Audi cinq-cylindres en ligne (R5) utilisé par la Audi 100 en 1985. Ce moteur vient de la recherche du groupe FIAT, et a été vendu au groupe VAG dans les années 1980."

Cette même recherche est à l’origine du moteur common rail dont une licence a été cédée à Bosch.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Injection_directe_%C3%A0_rampe_commune
"L’ingénieur italien Alessandro Tripodi, du groupement Fiat/Magneti-Marelli, est l’inventeur du système common-rail. L’Alfa Romeo 156 est la première voiture au monde à être équipée de ce système révolutionnaire."
C’est cette technologie qui a fini par être adoptée par tous, WV à partir de 2005 délaissant les injecteurs pompes pour le common rail.
Mais le principe global reste le même : injection haute pression directement dans la chambre de combustion sans passer par une chambre de pré-combustion.

Posté le 05-10-2017 à 09:41:21 par PMC

Peugeot a à son catalogue de VE une Mitusbishi, et Citroën la même Mitsubishi et une Bolloré. S’ajoutent depuis 2 ou 3 ans un Partner (qui n’est plus préparé par Venturi). Le tout pas vraiment mis en avant. Quand un industriel est tiède sur une proposition, il faut beaucoup d’attente du côté des acheteurs pour que ça marche. Renault intègre par contre ses VE à ses usines depuis 2012 pour cette génération et anticipe parfaitement ce vers quoi le marché est en train de tendre. Pas rentable au lancement, sans doute rentable déjà, et plus encore demain.

Posté le 05-10-2017 à 09:58:04 par Christophe

@PMC
Les Partner et les Berlingo sont tous assemblés dans la même usine.
L’eMéhari est assemblée dans une usine ex-Citroën.

Pour la Zoé, je serai curieux de connaître le chiffre de vente en France (son plus gros marché) si la batterie n’était pas en location.

Posté le 05-10-2017 à 10:18:34 par PMC

La belle affaire ! Il doit être content Bolloré d’avoir réussi à refiler à PSA la Bluesummer qui ne semblait pas avoir beaucoup d’avenir ! Et moi je serai curieux de savoir ce qui se serait passé si en même temps que la Zoé PSA avait mis sur le marché une voiture de même segment à un prix similaire !

Posté le 05-10-2017 à 10:36:59 par Christophe

@PMC
En attendant ils relancent la location de voitures en concession et il y a déjà des VE disponibles à la location
https://fr-peugeotrent.peugeot.com/tous-les-vehicules/vehicule-electrique.html
Donc pour ceux que ce véhicule ne convient en couteau suisse, il est disponible à la location pour les cas où il convient.

Posté le 05-10-2017 à 18:38:59 par electronlibre

@Christophe
Renault ne vend quasiment pas de Zoé, il les loue en longue durée.
Donc énormément de Zoé sont de retour en concessions.
Quand au chiffre de vente si la batterie n’était pas en location, personne ne peut savoir puisqu’il n’y a pas d’alternative, mais je pense que pour un particulier cela ne fait pas une grosse différence...

Posté le 05-10-2017 à 19:21:42 par Christophe

@electronlibre
On est d’accord sur la location longue durée qui pour un particulier doit permettre une option d’achat à la fin.
Cette formule est de plus en plus adoptée pour tous les types de véhicules y compris d’occasion d’ailleurs.

Posté le 06-10-2017 à 08:53:10 par Christophe

http://www.cbanque.com/actu/57016/voitures-neuves-pourquoi-la-loa-est-devenue-obsession-des-concessionnaires
"Chez cette filiale spécialisée de RCI Banque, la « captive » de l’Alliance Renault-Nissan, le rapport de force entre LOA et crédit classique est « depuis peu » de 50/50 pour les marques Renault et Dacia, et monte à 80/20 chez Nissan, une marque à l’audience plus internationale".

Mais ce que je préfère c’est le dernier paragraphe :
"« Là, on quitte définitivement la notion de propriété pour passer dans une pure logique d’usage », poursuit Sylvain Schuler, qui annonce : « La LLD, c’est pour demain. Après-demain, on ira encore plus loin avec l’auto-partage et le co-voiturage. »"
Et Renault via RCI bank et sa filiale RCI mobility s’y prépare tout comme PSA avec PSA banque et ses diverses participations.

Posté le 12-10-2017 à 20:26:13 par nouh

Je vois à lecture de ces commentaires que beaucoup semble ignorer que PSA a lancer son programme VE depuis 2 ans mais il prend son temps et a bien raison car cette FOLIE de l’électrique sera bien pire que celle du diésel pour notre planète et pour le contribuable.
L’électrique est un leurre pour combattre la pollution même dans notre pays car nos très chères centrales nucléaires rejettent des déchets pour des millions d’années que chacun qui prônent la voiture électrique sont bien entendus favorables à une usines ou un enfouissement de déchets à proximité de leurs habitations!!
Mais le pire cela va être le transports de l’énergie électrique car pour alimenter les recharges de 150 kw il faut une infrastructure qui suive...
Le diésel, mais surtout les moteurs thermiques aujourd’hui condamné un peu trop rapidement car les camions électriques ce n’est pas pour demain!! Les postes de recharges dans la provinces non plus, mais tout le monde sort son électrique chère, pour verdir artificiellement sa production comme Renault ou VW et avec au maximum 300km d’autonomie et encore....(ne me parlez pas de Tesla qui fait payer le kilomètre très chère....).
L’électrique à Paris mais des parisiens qui font des feux de cheminée le soir.... Chercher l’erreur!!!

Pour le reste, l’autopartage en thermique est bien plus profitable pour notre planète et mieux en hybride sans fil à la roue.....



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Vendée Energie Tour
Vendée Energie Tour
Du 02/06/2018 au 10/06/2018 - Plusieurs sites en Vendée dont l'Ile d'Yeu

Pour la 5ème édition du Vendée Energie Tour, le SyDEV, syndicat d'électricité de Vendée et ses partenaires proposeront un programme encore plus long, avec des animations...
A lire également / sur le même thème Formule E : Venturi laisse filer la victoire à Hongkong
La quatrième saison du championnat de Formule E a débuté ce week-end à Hongkong avec deux courses au programme. Deux courses dont les résultats laissent entrevoir une...
La Chine, champ de manœuvres sur les véhicules électriques
Même s’il occupe encore une place marginale dans ce pays qui constitue le premier marché automobile mondial avec 28 millions de voitures assemblées en 2016, le marché...
Europe : la charge ultra-rapide étend ses réseaux
La difficulté d’effectuer de longs trajets en véhicules électriques reste un frein à leur acquisition. Pourtant des progrès notables sont déjà enregistrés dans ce...
Govecs élargit sa gamme de scooters électriques
Govecs a profité du Salon international du Cycle et de la Moto qui vient de se dérouler à Milan pour dévoiler deux modèles qui viendront enrichir en 2018 sa gamme de...
Tesla : un Semi pour révolutionner le transport poids-lourd
Comme prévu, Elon Musk a bien créé l’évènement vendredi dans un hangar d’aéroport situé près de Los Angeles en dévoilant le prototype du Tesla Semi, un camion 100%...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact