Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 26/09/2020 à 06:00 par EMMANUEL MAUMON - Lu 1746 fois - 6 commentaires


Volkswagen présente son premier SUV 100% électrique


Première mondiale digitale cette semaine pour Volkswagen et son ID.4. Un véhicule 100% électrique qui ne génère aucune émission locale et qui est produit avec un bilan neutre en carbone dans l’usine de Zwickau. Avec l’ID.4, Volkswagen s’attaque au plus grand segment de marché du monde, celui des SUV compacts. En Europe et en Allemagne, les SUV compacts sont en plein essor tandis qu’aux Etats-Unis et en Chine où le constructeur allemand prévoit également de produire l’ID.4, les SUV constituent le segment le plus populaire car ils offrent de bons niveaux de visibilité, de sécurité et de confort.
Le Directeur général de la marque Ralf Brandstätter ne doute pas du succès de ce nouveau modèle car pour lui : « L’ID.4 est un SUV polyvalent qui va impressionner bon nombre de clients avec sa propulsion électrique performante, son espace généreux, ses systèmes d’aides à la conduite modernes et son design puissant. » Après l’ID.3, l’ID.4 marque la montée en puissance de l’offensive électrique de Volkswagen dont l’objectif, d’ici à 2029, est de lancer sur le marché jusqu’à 75 modèles 100% électrique et de vendre environ 26 millions de véhicules électriques.



Jusqu’à 520 km d’autonomie

L’ID.4 est équipé d’un moteur d’une puissance de 150 kW (204 ch) permettant de passer du 0 à 100 km/h en 8,5 secondes et d’atteindre une vitesse de pointe de 160 km/h. Un moteur alimenté par une batterie d’une capacité énergétique nette de 77 kWh procurant à l’ID.4 une autonomie pouvant aller jusqu’à 520 km en cycle WLTP. Volkswagen garantit pendant 8 ans ou 160 000 km parcourus, le maintien d’au moins 70% de la capacité de cette batterie composée de 12 modules comportant chacun 24 éléments « pouch ».
L’un des facteurs clés de l’autonomie importante de l’ID.4 réside dans un système de récupération d’énergie particulièrement performant. La possibilité d’effectuer de longs trajets est renforcée par la possibilité de recharger la batterie en courant continu dans les stations de charge rapide avec une puissance de charge jusqu’à 125 kW. Les possesseurs d’une ID.4 peuvent également utiliser le câble de recharge mode 3 Type 2 pour se recharger en courant alternatif et ainsi accéder, avec une seule carte grâce à We Charge, à l’un des principaux réseaux européens qui comprend plus de 150 000 points de charge publics.



Un habitacle très spacieux

Lors de son lancement, l’ID.4 est commercialisé sur le marché français en deux finitions : L’ID.4 1ST à partir de 47 950 € et l’ID.4 1ST Max à partir de 58 950 € (prix hors bonus écologique). Volkswagen compte séduire une large clientèle grâce au design de l’ID.4 qui associe un caractère de SUV robuste à un aérodynamisme sophistiqué, mais grâce à un habitacle spacieux et aéré. Le design se veut clair, fluide et puissant, tout en incarnant le commencement d’une nouvelle ère de la mobilité. Il n’y a pas de grille de calandre car la transmission électrique n’en a pas besoin. Les projecteurs emblématiques et la signature lumineuse qui s’étend entre eux lui confèrent par ailleurs un caractère extrêmement moderne à l’avant.
D’une longueur de 4,58 m et reposant sur la plateforme modulaire électrique MEB du Groupe Volkswagen, l’ID.4 répartit l’espace entre occupants et technologie d’une manière totalement inédite en faveur des passagers. L’espace disponible dans l’habitacle est ainsi du niveau d’un SUV de la catégorie supérieure. Le concept d’utilisation de l’ID.4 est également novateur. Le tableau de bord ne comporte aucun bouton ni commutateur physique. Le conducteur voit les affichages les plus importants sur un écran compact qu’il commande via le volant multifonction, tandis qu’au centre du tableau de bord se trouve un grand écran tactile utile à la navigation, à la téléphonie, aux médias, aux aides à la conduite et à la configuration du véhicule.




Mots clés : Mobilité électrique | Véhicules électriques | Volkswagen | ID.4 | SUV
Catégories : Voiture électrique |

Commentaires

Posté le 26-09-2020 à 08:13:08 par Vérité

Oh le beau mensonge : "Un véhicule 100% électrique qui ne génère aucune émission locale", quelle est sa masse ? L’Id3 avec la même batterie fait déjà 1805 kg source de quantités énormes d’émissions de particules d’abrasion. Qui plus avec 1,57 m de hauteur c’est déjà un SUV.
"qui est produit avec un bilan neutre en carbone dans l’usine de Zwickau", ce serait bien que le constructeur détaille ce calcul, si cela se trouve c’est comme les pétroliers qui disent qu’ils vont produire du pétrole en étant neutre en carbone mais en laissant une partie des émissions à d’autres.

Posté le 26-09-2020 à 08:18:12 par Daniel

4,58 m, c’est le niveau supérieur de la compacité. Pour moi, un SUV compact tourne autour de 4,20 mètres, comme par exemple le Kona. D’une manière générale, les SUV électriques sont de plus en plus grands et chers, donc inaccessible au plus grand nombre. Sauf les chinois bien entendu qui vont déferler en Europe.

Posté le 26-09-2020 à 11:30:37 par Vérité

Et la réponse est : 2124 kg en poids à vide et 2660 kg en PTAC, moins de 20 % de charge utile.
C’est de pire en pire en pire, de plus en plus de masse en mouvement pour en transporter de moins en moins.
Il n’y a que les activistes de l’autosolisme pour croire que c’est un modèle durable. Plus dure sera la chute.

Posté le 26-09-2020 à 18:33:03 par nouh

@ Vérité; Je pense, en effet, que l’on prend les gens pour des cons!!!
Des voitures lourdes, chères et incapables de faire de l’autoroute sans s’arrêter au bout d’à peine 300km,(sauf la Tesla).... La preuve, cette phrase que l’on retrouve régulièrement et qui ne prouve rien en terme d’autonomie "aller jusqu’à 520 km en cycle WLTP", A QUELLE VITESSE??????
Car il n’y a pas un cycle WLYP mais plusieurs, alors forcément pour la pub, on prend le meilleur chiffre..........

Un peu de sérieux, avec des essais avec 4 personnes pour un SUV, sur route à 80km/h et 90km/h et sur autoroute, à 130km/h. Car personne, sauf les ...., ne va acheter un SUV pour rouler exclusivement en ville à 30 et 50 km/h car même en électrique, c’est de la pollution inutile!!!!

Posté le 28-09-2020 à 15:02:56 par Christophe

- VW ID-3 58 kWh 1805 kg,
- VW ID-3 77 kWh 1934 kg,
- VW ID-4 2124 kg.
En 2019 VW ayant un objectif de 96,6 g/km avait une masse moyenne de l’ordre de 1430 kg.
Toute ID-3 ou ID-4 fait augmenter la masse moyenne de la marque donc son objectif. 10 % de ID-3 et ID-4 dans les ventes sur le second semestre et l’objectif remonte d’environ 1 g.
Par contre toute vente de eUP fait baisser l’objectif de par sa masse inférieure à la moyenne.
De plus dans la limite d’une réduction de 7 g/km, une voiture électrique, prise abusivement à 0, compte deux fois. Au-delà de ces 7 g/km de réduction, toute électrique compte pour 0 et influence la masse moyenne.
Ce n’est pas un hasard si on voit fleurir les voitures électrifiées lourdes, c’était prévisible. Par contre, cela ne va clairement pas dans le bon sens pour la pollution aux particules dans les villes. Il y a manifestement un gros trou dans la raquette.

Posté le 05-10-2020 à 19:59:53 par js2B

Comparaison coût VE / VT

Afin d’avoir une idée de la différence de coût, achat et entretien, entre véhicule électrique et thermique de gabarit identique, j’ai comparé :
1) Le T.ROC 2l Tdi 150cv qui se négocie à 25300€ pour 0km. Consommation 5.5l/100km en moyenne, ce qui permet une autonomie de 1150km avec un plein de GO à 1.3€/L. Coût : achat, conso, entretien à 100000km c’est-à-dire après 8 années à 12000km/ans : conso= 7150€ entretien courant =1000€ hors usure normale =25300+5500+1000= 31800€

2) Avec ID3 Pro S avec une batterie de 77kw pour 204cv au prix actuel de 49000€. Consommation moyenne 17Kw/h au 100km pour un parcours, 50% autoroute, 25% ville, 25% mixte à 20° t° ambiante et une déclivité de 300m ce qui donne une autonomie moyenne de 450km pour un plein de 77KW. Coût : achat, conso, entretien à 100000km c’est-à-dire après 8 années à 12000km/ans : conso (pour prix moyen du Kwh 0.2€) = 3400€ (entretien courant ? Usure anormale pneus ?) =49000+3400= 52400€ (moins les 3000€ bonus, pour le moment)

3) Cela fait une sacrée différence de 20600€ en faveur du thermique. S’y rajoutent à la défaveurs des VE, les aléas sur les temps et les coûts de recharge et un coût d’entretien inconnu et une grosse incertitude sur la revente vers la fin de la garantie batterie et avec ceci une autonomie 2.5 fois moindre….

En conclusion, avec les VE à de tels prix, dans le contexte économique actuel, où la « fièvre acheteuse » vient de subir un sévère traitement de choc, je vois mal une majorité de français accourir chez les concessionnaires y acheter des VE presque 2 fois plus chers que les VT et avec 2.5 fois moins d’autonomie !!!

D’autant que, comment justifier un tel prix pour une ID3 77kw ? En 2018, 77Kwh de batterie valaient 77x160€=12320€.
Mais la fabrication d’un VE, au-delà du coût de la batterie, est en réalité bien moins complexe sur le plan mécanique qu’un VT, pour preuve, Tesla a relancé le VE sans avoir jamais construit de VT et idem pour nombre de nouveaux constructeurs qui sont apparu depuis, sans oublier qu’il a suffi que l’Europe impose des normes draconiennes sur le Co² pour qu’en moins de trois ans, tous les constructeurs s’alignent sur le VE, ce qu’ils auraient certainement pût faire depuis fort longtemps…

Si je prends donc mon T Roc à 25300€ (compliqué à réaliser avec son moteur, sa boite de vitesse, son pont) si j’y rajoute le prix d’une batterie 12320€ : Total 37620€…
Différence avec l’ID3 à 49900€ (moins compliquée car simplicité du moteur électrique, pas de boite de vitesse mais + d’informatique « moins chère que la mécanique ») :
=49900-37260 = 11740€ !
J’aimerais alors que l’on m’explique pourquoi, si au prix d’un VT compliqué à réaliser, malgré cela moins chère qu’un VE, j’y rajoute le prix de la batterie censée être la raison du surcout du VE « lui plus facile à réaliser », pourquoi demeure toujours un tel surcoût de l’ordre 11740€ !!!!

En fait, comme dans le cochon, tout est bon dans la transition, comme enfumer les gogos et plumer les pigeons, notamment pour leur faire porter le prix d’une transition accélérée, alors qu’industriels et politiques n’ont eu de cesse de la reporter depuis des décennies avec les conséquences que l’on connait aujourd’hui pour la planète.

Et même si comparaison n’est pas 100% raison, peut être qu’une personne mieux avisée me donnera explication...
D’avance merci



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Rejoindre le réseau AVEM Devenez adhérent de l'association
Constructeurs, importateurs, distributeurs, collectivités, écoles, entreprises ou particuliers, rejoignez dès à présent le réseau d'adhérents de l'association et bénéficiez des nombreux avantages accordés à nos membres...

Découvrir les avantages adhérent AVEM

Formulaire de demande d'adhésion

A lire également / sur le même thème Fisker avance ses pions en Europe pour diffuser son SUV électrique Ocean
Le constructeur basé en Californie a prévu de lancer en Europe son SUV électrique au 4e trimestre 2022. Il a choisi Munich pour installer son siège opérationnel dénommé...
Renault avance sur l’utilisation des batteries de seconde vie
Renault eWays, l’événement dédié à la mobilité d’aujourd’hui et de demain, se poursuit jusqu’au 28 octobre. Après avoir présenté le premier jour le showcar Mégane...
Avec Hynomed, le Var affiche ses ambitions dans l’hydrogène
La société Hynomed a été officiellement créée le 21 octobre à Toulon. Avec des actionnaires solides : Engie Solutions (51%), la CCI du Var (24,5%) et la Banque des...
Volvo redessine son avenir avec le XC40 Recharge
Passée sous pavillon chinois en 2010 avec son rachat par le groupe automobile Geely, Volvo a entamé un premier virage cinq ans plus tard en sortant son premier véhicule...
Nissan vous invite à découvrir les coulisses de la création de l’Ariya
Nissan vient de publier un e-book dans lequel le constructeur dévoile les coulisses de la création de l’Ariya, son SUV avec lequel il entend ouvrir une nouvelle ère de...
Retrouvez nous sur Facebook

 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact