Mot de passe oublié | Adhérer
Votre mail Votre mot de passe  
 

Posté le 04/09/2018 à 12:59 par Philippe Schwoerer - Lu 3355 fois - 3 commentaires


Yutong livre les premiers bus à PAC hydrogène pour les JO d’hiver


La 24e édition des Jeux olympiques d’hiver est programmée en Chine du 4 au 20 février 2022. Ce sont 109 épreuves qui se déroulement dans 3 villes : Pékin, Yanqing et Zhangjiakou. Cette dernière mobilisera 3 sites : le centre de ski nordique pour les épreuves de ski de fond, saut à ski et combiné nordique ; le stade de biathlon pour les compétitions en rapport avec cette discipline ; et le parc de neige de Genting qui fournira le cadre aux examens sur snowboard et skis acrobatiques. C’est en prévision de cet événement que le constructeur chinois Yutong a livré à Zhangjiakou les premiers exemplaires d’une flotte de 25 bus électriques à pile à combustible hydrogène.

Impact environnemental

Recevoir les délégations engagées aux jeux olympiques n’est pas qu’une distinction honorifique. Il s’agit pour les villes lauréates de mettre en place des structures et services à l’impact le moins lourd possible pour l’environnement. Idem pour tous les travaux d’aménagement. Au niveau des transports, la ville de Zhangjiakou a décidé de faire confiance à Yutong en commandant 25 exemplaires d’un modèle de bus plus vertueux pour l’environnement. Un modèle qui continue à accumuler les essais et enregistrer des améliorations. En juillet dernier, les tests de fiabilité totalisaient déjà plus de 90.000 kilomètres. Pile à combustible, exploitation de l’hydrogène, convertisseurs de tension DC/DC, contrôleur intégré, etc. : tout la chaîne de traction a été observé.

Nettoyeurs des rues ?

Déjà en cours de livraison dans une autre ville chinoise, - Zhengzhou -, pour une flotte de 20 véhicules, les bus à pile hydrogène de Yutong auraient-ils des vertus d’assainissement de l’air ? C’est en tout cas ce que semble prétendre le constructeur avec des informations que nous ne pouvons cependant pas vérifier et qui ne nous semblent pas correctes : « Pendant leur fonctionnement, les autobus à pile à combustible hydrogène de Yutong peuvent éliminer 99,9% des particules inhalables dans l’atmosphère en absorbant les polluants atmosphériques et en éliminant efficacement les poussières ultrafines plus petites que les PM2,5, et n’émettre que de l’eau et de l’air propres ».

Spécifications évolutives

L’engin bénéficié en cours de route d’améliorations concernant la suspension (pneumatique au lieu de ressorts à lame), le système de vision panoramique à 360°, la facilité d’accès à bord (seuil à moins de 20 cm du sol en temps normal ; abaissable à 10 cm + rampe pour l’accès des personnes à mobilité réduite ; relevable à 40 cm en cas de conditions difficiles de circulation comme la présence de nappes d’eau), etc. Même la présentation extérieure, qui doit traduire l’engagement du territoire pour les 24e Jeux olympiques d’hiver, a fait le soin d’une attention toute particulière.

Jusqu’à -30° C

Les premiers exemplaires de la flotte de 25 bus commandée ont été livrés le 12 août dernier. Le reste va suivre progressivement, de façon à ce que tous les engins soient en service à temps pour l’événement mondial. A savoir : cette génération de bus électrique à PAC hydrogène est la troisième développée par les propres services de Yutong, un constructeur qui s’est associé en France à l’Alsacien Dietrich Carebus afin de diffuser dans l’Hexagone ses modèles électriques. La solution à PAC hydrogène dote les bus d’une autonomie de 500 kilomètres. Le plein des réservoirs est effectué en 10-15 minutes. Ces modèles peuvent assurer leur service jusqu’à des températures aussi basses que -30° C, alors que des versions à batterie de traction lithium-ion connaîtraient de conséquentes dégradation de l’autonomie et de fonctionnement en dessous de -20° C.


Mots clés : Yutong | bus | électrique | PAC | hydrogène | pile | combustible
Catégories : Bus électrique et hybride |

Commentaires

Posté le 04-09-2018 à 18:27:07 par ZoéT

Ca me rappelle Volvo ou VW qui voulaient nous persuader dans les années 1980 pouvoir bientôt vendre des voitures dont l’air à l’échappement devait sortit plus pur que celui qui entrait par le filtre à air !

Posté le 08-09-2018 à 07:46:49 par ficanasse

cela me fait penser aux avions renifleurs pour prospecter le pétrole
on parle de température de - 30° ;mais silence sur le + 50° au soleil en été

Posté le 08-09-2018 à 09:35:02 par H2

Il y a 2 ou 3 ans, Mercedes avait testé sa Mercedes Classe B Fuel Cell dans la vallée de la mort, par des températures jusqu’à 50°C. Cette technologie ne souffre pas des températures élevées.



Ajouter un commentaire

Nom ou pseudo

Mail

Votre commentaire

Je souhaite recevoir une notification par mail si d'autres internautes commentent cette actu
Copiez ce code avant de valider le formulaire (anti-spam)



Newsletter de l'AVEM Notre lettre d'information hebdomadaire

Alertes quotidiennes par mail

S'abonner au flux RSS actualités
Evènement partenaire
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Journées AVEM de l'électro-mobilité
Du /09/2021 au 09/2021 - Cagnes-sur-Mer

L’AVEM organise sa quatrième édition des Journées AVEM de l’électro-mobilité, qui aura lieu à Cagnes-sur-Mer en septembre 2021. Cet événement permettra aux acteurs...
A lire également / sur le même thème Mobilité électrique : ABB équipe les autoroutes suisses
Primeo Energie et Alpiq E-Mobility lancent les premiers sites de recharge suisses sur l’autoroute A2 avec des chargeurs de véhicules électriques, un stockage d’énergie...
Le réseau de recharge rapide inespéré de Kallista Energy
A part le tarif qui pourra apparaître élevé (0,30 euro du kWh, soit 15 euros pour une Renault Zoé 50 ou une Peugeot e-208) à quelques élecromobiliens, mais finalement...
K2020 : Une Pontiac 1988 électrique puis hydrogène
L’ambition est de développer un véhicule électrique de compétition alimenté par des batteries ou par une pile à combustible fonctionnant à l’hydrogène vert et de...
Monaco : Les bornes de recharge exploitées par la SMEG, filiale d’Engie Solutions
En voirie, ce sont 24 bornes construites par des fabricants différents, d’une puissance de 3 à 50 kW, capables de recharger simultanément 2 véhicules électriques, qui...
Batteries Made in France : Vidéo de présentation d’easyLi
Installé à Chasseneuil-du-Poitou (86), ce spécialiste français de la batterie lithium-ion et des solutions de stockage d’énergie explique en à peine plus de 2 minutes...
 
 

Actualités

Vidéos

Catalogue véhicules électriques et hybrides

Revendeurs véhicules électriques

Petites annonces véhicule électriques

Thématiques

L'association AVEM

Agenda du transport électrique

Liens

Contact